ActualitéScience

Coronavirus : Pr Raoult: « Plus un seul cas dans un mois »

La fin de l’épidémie est proche, les bonnes nouvelles s’accumulent. Après le chiffre en baisse des admissions dans les services de réanimation en France, le Professeur Raoult, Infectiologue de renom et directeur de l’IHU Méditerranée-Marseille, annonce dans une vidéo  qui vient de sortir qu’il voit pour sa part le chiffre des nouveaux cas de personnes contaminées baisser et annonce la fin proche de l’épidémie sous peu.

Pr Raoult: « Plus un seul cas dans un mois »

Le Pr Raoult a souvent dit qu’il ne voyait pas dans l’avenir et n’aimait pas ceux qui font des « prophéties » car elles se révélaient généralement fausses, mais cette fois, au regard des courbes, il s’est risqué à annoncer la fin de l’épidémie dans un mois. Ses propos sont clairs:

« Il y a  une diminution constante des cas d’hospitalisation et d’entrée en réanimation. Ces données sont les mêmes en France, en Europe et en Amérique du Nord. On est sur une vague descendante ». Plus loin il précise: « On a bien l’impression que ce qui était l’une des possibilités de cette maladie, qu’elle soit une maladie saisonnière, est en train de se réaliser. Il est possible que d’ici un mois il n’y ait plus de cas du tout dans les pays tempérés. ». Voilà une nouvelle qui redonne de l’espoir à tous.

Pr Raoult: « L’épidémie est saisonnière et on ne sait pas vraiment l’expliquer »

Pas un mot en revanche sur le bénéfice du confinement ou du port du masque dans la disparition de l’épidémie. En revanche, la piste d’une épidémie saisonnière serait donc celle qui expliquerait la disparition soudaine et proche de l’épidémie de coronavirus. Cette explication est vraisemblable au regard des autres épidémies de saison que nous connaissons déjà mais les explications à son repli manquent. Le Pr Raoult n’en dit pas plus:

« Il n’y a pas d’explication simple à la saisonnalité d’une épidémie. Beaucoup de maladies infectieuses sont saisonnières. Ce n’est pas une surprise que cette maladie ait le même cycle. La saisonnalité ne peut pas être corrélée seulement à la température, l’humidité, c’est plus compliqué que ça. ». « On ne sait pas vraiment l’expliquer ».

Le temps des analyses et explications viendra. En attendant, que la vie reprenne

Après un mois de confinement et plus de 20 000 morts en France, l’essentiel pour l’instant n’est pas de comprendre pourquoi l’épidémie s’arrêterait d’elle-même subitement comme une grippe saisonnière. L’essentiel est que ce virus disparaisse et que la vie reprenne. Le temps des analyses, des études, des statistiques, des groupes de recherche, des publications viendra après. En attendant, rendez-vous dans un mois pour la nouvelle vie.

Source:

Articles similaires