Coronavirus: pourquoi il ne faut pas avoir peur de prendre l’avion

Le transport aérien a rendu les voyages beaucoup plus faciles et plus accessibles, mais comme nous l’avons vu ces dernières semaines, il a également rendu la santé et la sécurité publiques beaucoup plus compliquées. COVID-19 s’est répandu dans plus de 109 pays, en grande partie grâce aux voyages internationaux. Il y a eu plus de 111 000 cas confirmés et plus de 3 800 décès dans le monde. Mais est-ce pour autant qu’il ne faut plus prendre l’avion de peur d’être contaminé lors du voyage?

L’avion: un moyen de transport bien sécurisé contre les germes

Votre risque de tomber malade dans l’avion est probablement plus faible que vous ne le pensez. Une perception erronée courante est que l’air à l’intérieur d’une cabine d’avion est vicié et recyclé. Mais des études ont montré que la qualité de l’air dans une cabine d’avion pourrait même être meilleure que celle de l’air que nous respirons au bureau. Environ 50 % de l’air de la cabine vient de l’extérieur pour se mélanger aux 50 % restants, qui sont de l’air filtré et recyclé. Des filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air) capturent plus de 99,9 % des germes en suspension dans l’air.

En 2018, des recherches publiées dans les Actes de l’Académie nationale des sciences des États-Unis d’Amérique (PNAS) ont montré que les maladies respiratoires à médiation par les gouttelettes (comme COVID-19, la grippe ou votre rhume ordinaire) ne sont pas susceptibles d’être transmises plus d’une fois devant ou derrière un passager infecté. Il est trop tôt pour dire si COVID-19 se comporte de la même manière que la grippe dans un avion, mais les grosses particules chargée du virus de la grippe comme celles que vous tousserez ou éternuerez ne peuvent pas voyager très loin et ont tendance à se déposer au sol près de leur source. En revanche, les particules plus petites, qui sont libérées par la respiration et la parole, peuvent rester dans l’air plus longtemps. Donc inutile de stresser si une personne tousse ou éternue au milieu de l’avion alors que vous être trois rangs devant ou derrière.

Coronavirus: les précautions importantes à prendre si vous prenez l’avion

Les recherches du PNAS suggèrent également que le siège côté fenêtre pourrait être un endroit plus sûr que l’allée. Vous serez entouré de moins de personnes, et vous n’aurez pas à vous soucier des passagers assis en face de vous dans l’allée.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Par ailleurs, lorsque vous voyagez, veillez à votre sécurité en faisant les mêmes choses que vous feriez normalement pour éviter d’attraper la grippe en hiver. Lavez-vous fréquemment les mains avec du savon et de l’eau chaude pendant au moins 20 secondes, ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool avec au moins 60 % d’alcool chaque fois que vous touchez une surface.

Veillez à le faire surtout avant de manger quoi que ce soit ou après être allé aux toilettes, avoir toussé, éternué ou vous être mouché. Gardez dans votre sac un flacon de désinfectant pour les mains et prenez l’habitude de l’utiliser après avoir pris n’importe quel moyen de transport public, que ce soit le train, l’avion ou l’automobile.