Coronavirus: La faiblesse cardiaque, un facteur aggravant du risque de mortalité

Publicité

Les lésions cardiaques sont associées à une mortalité accrue chez les patients hospitalisés atteints de la maladie à coronavirus 2019, selon une étude publiée en ligne le 25 mars dans JAMA Cardiology.

Shaobo Shi, M.D., de l’hôpital Renmin de l’université de Wuhan en Chine, et ses collègues ont étudié l’association entre les lésions cardiaques et la mortalité dans une étude de cohorte menée du 20 janvier 2020 au 10 février 2020. L’analyse finale a porté sur 416 patients hospitalisés atteints de COVID-19.

Les chercheurs ont constaté que les symptômes les plus courants étaient la fièvre, la toux et l’essoufflement (80,3, 34,6 et 28,1 % respectivement). Au total, 82 patients ont subi des lésions cardiaques, ces patients étaient plus âgés, présentaient plus de comorbidités et avaient un nombre de leucocytes plus élevé que les patients sans lésions cardiaques.

Les patients souffrant de lésions cardiaques présentaient plus souvent des complications et un taux de mortalité plus élevé que ceux qui n’en souffraient pas (51,2 % contre 4,5 %). Le risque de décès était plus élevé chez les patients ayant subi une lésion cardiaque que chez ceux qui n’en avaient pas subi, pendant la période allant de l’apparition des symptômes et de l’admission au point final.

« Bien que le mécanisme exact de la lésion cardiaque doive être étudié plus avant, les résultats présentés ici soulignent la nécessité de prendre en compte cette complication dans la prise en charge de COVID-19 », écrivent les auteurs.

Source

Association of Cardiac Injury With Mortality in Hospitalized Patients With COVID-19 in Wuhan, China. JAMA Cardiology . doi:10.1001/jamacardio.2020.0950