Coronavirus: comment bien porter son masque pour qu’il soit efficace

Beaucoup se demandent si les masques faciaux peuvent aider à prévenir la propagation du coronavirus? La réponse est oui, mais à certaines conditions. Les masques faciaux combinés à d’autres mesures préventives, telles que le lavage fréquent des mains et la distanciation sociale, contribuent à ralentir la propagation de la maladie.

Alors pourquoi les masques faciaux n’ont-ils pas été recommandés au début de la pandémie ?

À l’époque, les experts ne savaient pas encore dans quelle mesure les personnes atteintes de COVID-19 pouvaient propager le virus avant l’apparition des symptômes. On ne savait pas non plus que certaines personnes étaient atteintes de COVID-19 mais ne présentaient aucun symptôme. Les deux groupes peuvent, sans le savoir, transmettre le virus à d’autres personnes.

Ces découvertes ont conduit les autorités sanitaires, et pas qu’en France, à faire volte-face sur les masques faciaux. L’ académie de Médecine recommande l’utilisation généralisée de simples masques en tissu pour aider à prévenir la transmission du COVID-19.Le gouvernement Français n’a pas choisi d’aller dans ce sens pour le moment.

Comment fonctionnent les différents types de masques ?

Les masques chirurgicaux

Un masque chirurgical est un masque jetable qui protège le nez et la bouche du porteur contre le contact avec des gouttelettes et des éclaboussures qui peuvent contenir des germes. Un masque chirurgical filtre également les grosses particules présentes dans l’air. Les masques chirurgicaux peuvent protéger les autres en réduisant l’exposition à la salive et aux sécrétions respiratoires du porteur du masque.

Masques en tissu

Alors que les masques chirurgicaux sont encore rares, les masques en tissu sont plus accessibles et réutilisables. Bien que les masques en tissu et les masques chirurgicaux aient des objectifs différents, tous deux sont destinés à ralentir la propagation de COVID-19. Un masque en tissu est porté pour aider à protéger les autres au cas où le porteur serait atteint du virus.

Les pays qui ont exigé le port d’un masque facial, le dépistage, l’isolement et la distanciation sociale au début de la pandémie semblent avoir réussi à ralentir la propagation de la maladie. Le bon sens suggère également qu’une certaine protection est préférable à l’absence de protection. Mais le port d’un masque en tissu perdra toute valeur s’il n’est pas associé au lavage des mains et à une distanciation sociale.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Les masques en tissu sont bon marché et simples à fabriquer. Les instructions sont faciles à trouver en ligne. Les masques peuvent être fabriqués à partir de matériaux courants, tels que des draps en coton tissé serré. Les masques en tissu doivent comporter plusieurs couches de tissu pour être efficaces.

Comment porter un masque en tissu

Les masques en tissu doivent être portés dans les lieux publics où les mesures de distanciation sociale sont difficiles à maintenir. On pense aux commerces et transports.

Voici quelques conseils pour mettre et enlever un masque en tissu :

Placez votre masque sur votre bouche et votre nez.
Attachez-le derrière votre tête et assurez-vous qu’il est bien ajusté.
Ne touchez pas à votre masque lorsque vous le portez.
Si vous touchez accidentellement votre masque, lavez-vous ou désinfectez vos mains.
Retirez le masque en le détachant ou en retirant les boucles d’oreille sans toucher l’avant du masque ou votre visage.
Lavez-vous les mains immédiatement après avoir retiré votre masque.
Lavez régulièrement votre masque à l’eau et au savon dans la machine à laver. Il peut être lavé avec d’autres vêtements.

Enfin, voici quelques précautions à prendre pour le masque facial :

Ne mettez pas de masque à une personne qui a du mal à respirer ou incapable de retirer son masque sans aide.
Ne mettez pas de masque sur les enfants de moins de 2 ans.
N’utilisez pas de masque facial comme substitut à la distanciation sociale.