Coronavirus: 6 types de symptômes qui prédisent la future gravité, ou non, de la maladie

Un rapport récent du King’s College London suggère qu’il existe six « types » différents de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Cette étude pourrait immédiatement provoquer des pensées d’inquiétude et de panique en vous faisant penser que le virus est encore plus complexe et problématique. Cependant, si l’on examine les recherches, on constate qu’il s’agit en fait d’informations plus spécifiques qui pourraient nous aider dans la lutte contre la COVID-19. Nous avons détaillé exactement ce que ces nouvelles recherches pourraient signifier. Il est important de noter que ce rapport a été publié sur medRxiv, qui est une plateforme de « préprint », c’est à dire de recherches préliminaires. Jusqu’à présent, le rapport du King’s College London n’a pas été examiné par des pairs ni accepté dans des revues à comité de lecture.

Les 6 types de symptômes de la COVID-19 qui prédisent la gravité

L’étude a porté sur 1 653 patients ayant reçu un diagnostic de COVID-19. À l’aide d’une application, les patients ont saisi leurs symptômes depuis le moment où ils ont commencé à se sentir mieux jusqu’au moment où ils ont été hospitalisés. Sur la base de ces données, les chercheurs ont divisé les patients en six « types » de maladies. Les six types et les symptômes qui leur sont associés sont les suivants

1 Grippe sans fièvre : Maux de tête, perte d’odorat, douleurs musculaires, toux, maux de gorge et douleurs thoraciques
2 Fièvre de type grippal : Maux de tête, perte d’odorat, toux, mal de gorge, enrouement, fièvre et perte d’appétit
3 Gastro-intestinal : Maux de tête, perte d’odorat, perte d’appétit, diarrhée, mal de gorge et douleurs thoraciques
4 Niveau 1 sévère, fatigue : Maux de tête, perte d’odorat, toux, fièvre, enrouement, douleurs thoraciques et fatigue
5 Niveau 2 sévère, confusion : Maux de tête, perte d’odorat, perte d’appétit, toux, fièvre, enrouement, mal de gorge, douleurs thoraciques, fatigue, confusion et douleurs musculaires
6 Niveau 3 sévère, abdominal et respiratoire : Maux de tête, perte d’odorat, perte d’appétit, toux, fièvre, enrouement, mal de gorge, douleurs thoraciques, fatigue, confusion, douleurs musculaires, essoufflement, diarrhée et douleurs abdominales

6 types de symptômes, une seule maladie

Certains symptômes, tels que les maux de tête et la perte d’odorat, étaient présents dans tous les types. D’autres étaient spécifiques à un ou deux types seulement. Cependant, il est important de réaliser que ces six types ne doivent pas être considérés comme des maladies différentes. Ils sont tous de la même maladie: la COVID-19. Les six types ne représentent qu’une façon possible de catégoriser les différents groupes de symptômes qui surviennent chez les patients atteints de COVID-19. Il n’y a aucun moyen de prédire qui sera d’un type par rapport à un autre, ou si certains comportements y contribuent d’une manière ou d’une autre.

Les symptômes peuvent aider à prévenir les formes sévères de la COVID-19

Cependant, le rapport du King’s College de Londres suggère qu’en classant les patients selon ces différents types, les médecins peuvent être en mesure de prédire qui risque le plus d’être hospitalisé et/ou de nécessiter une assistance respiratoire. Par exemple, d’après cette recherche, seulement 1,5 % des personnes de type 1 ont besoin d’une assistance respiratoire, contre 19,8 % des personnes de type 6. De même, seulement 16% des patients de type 1 vont à l’hôpital alors qu’un pourcentage nettement plus élevé de patients de type 6 y vont. En étant capables de prédire ces résultats, les médecins peuvent être en mesure de mieux se préparer pour les patients les plus malades.

Existe-t-il réellement différents types de coronavirus ?

Au-delà de cette recherche, il est vrai qu’il existe différents types de coronavirus. Les coronavirus sont en fait une grande famille de virus. Ils sont ainsi nommés en raison de leur forme distinctive au microscope électronique: on dirait qu’ils ont une « couronne ». De nombreux types de coronavirus infectent les animaux et sept types principaux infectent les humains. Quatre d’entre eux sont relativement courants et provoquent le « rhume ». On les appelle :

HCoV-229E
HCoV-NL63
HCoV-OC43
HCoV-HKU1

Les trois autres ont été à l’origine d’importantes épidémies au 21e siècle. Ce sont :

SRAS-CoV (le virus qui provoque le syndrome respiratoire aigu sévère, ou SRAS)
MERS-CoV (le virus qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ou MERS)
SRAS-CoV-2 (le virus à l’origine de la pandémie actuelle de COVID-19)

Un premier rapport chinois suggérait que le SRAS-CoV-2 pourrait être subdivisé en deux types, qu’ils ont nommés L et S. Cependant, l’existence de ces deux types différents n’est pas bien documentée et est controversée dans la communauté scientifique.

La recherche a également découvert que le SRAS-CoV-2 a modifié l’un de ses acides aminés (les éléments constitutifs des protéines). Cela a créé une variante G614 du CoV-2 du SRAS, qui remplace la variante D614. Il s’agit d’un changement mineur. Personne ne sait si cela signifie quelque chose en termes de propagation ou d’effets sur les patients.

Au moins pour l’instant, indépendamment des gros titres, il n’y a toujours qu’un seul COVID-19. La meilleure défense contre la COVID-19 est de se laver fréquemment les mains, de porter un masque et de se distancer socialement.

Source

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.12.20129056v1