Contrôler son poids après 50 ans : voici quelques conseils !

Lorsqu’il s’agit de perdre des kilos, l’âge entre en ligne de compte. Vous avez probablement remarqué que les kilos se prennent plus facilement – et se perdent plus difficilement – au fur et à mesure que les années passent. En effet, la situation évolue : les hormones, de même que le métabolisme, le taux de mouvement et le processus de conservation du gras dans l’organisme.

Même si vous avez l’impression d’être encore dans la trentaine, il est indéniable que des forces physiologiques sont à l’œuvre dans les coulisses, surtout lorsqu’il s’agit de perdre du poids.

Prenez le métabolisme, à titre d’exemple. Il connaît un ralentissement d’environ 1 à 2 % tous les dix ans, à cause de la baisse de la masse musculaire et de la hausse de la graisse. Les muscles dépensent des calories tandis que les graisses sont métaboliquement inactives, de sorte que l’on assiste à une légère augmentation du poids, sans pour autant manger davantage.

Cela ne signifie pas que vous devez brandir le drapeau blanc de la renonciation. Au contraire, considérez ces petits ajustements faisables :

Pratiquez la musculation

Inutile de rejoindre un club de gym plein de sportifs musclés pour profiter des bienfaits de la musculation. Il serait toutefois judicieux de prendre des poids et haltères, puisque vous perdez également de la masse musculaire après 50 ans. Si vous êtes physiquement inactif, cette diminution peut représenter jusqu’à 3 % à 5 % par décennie. Un bon programme de musculation peut contribuer à stimuler non seulement votre métabolisme, mais également votre force et vos fonctions.

Faites place aux fruits et légumes en abondance dans votre régime alimentaire.

La consommation de fruits et de légumes apporte des nutriments essentiels et vous rassasie en utilisant peu de graisses et de calories par rapport à d’autres aliments. Assurez-vous de les intégrer à chaque repas et remplissez la moitié de votre assiette avec une garniture variée et riche en vitamines et protéines. De plus, ils satisfont même les envies de sucreries (baies, pastèques, etc.) tout en apportant beaucoup moins de calories (et de culpabilité) que les cookies.

N’oubliez pas le petit-déjeuner.

En grandissant, on vous a toujours dit que le petit déjeuner était le repas principal de la journée ? C’est encore le cas, pour de nombreuses autres raisons à présent que vous êtes en pleine maturité : En faisant de bons repas matinaux, vous donnez un bon rythme à votre journée et vous réduisez les risques de faire des excès alimentaires par la suite. En outre, cela permet de maintenir des taux de glycémie sains et de stimuler votre énergie.

Privilégiez une bonne cuisine.

Essayez de trouver des solutions pour éviter les graisses et les calories inutiles, notamment en faisant des barbecues, des cuissons au four et des rôtis plutôt que des sautés ou des fritures. Souvenez-vous que l’huile d’olive et les autres huiles sont peut-être bonnes pour la santé, mais certainement pas faibles en calories : une cuillère à café apporte à peu près 120 calories, à utiliser avec modération.

Pratiquez une discipline sportive adéquate.

Avec l’âge, nos articulations deviennent de plus en plus sensibles à l’usure et aux blessures. Pensez à remplacer certains exercices lourds par des exercices plus légers et plus doux pour le corps. Par exemple, marchez sur le tapis roulant plutôt que de courir ou bien alternez entre les deux. Mieux vaut faire preuve de réalisme par rapport à vos capacités que de renoncer totalement à l’exercice à cause de douleurs ou de lésions.

Contrôlez votre stress.

Un stress permanent peut engendrer de la graisse. Le résultat d’une nouvelle étude quand les chercheurs se sont appuyés sur des personnes souffrant de stress permanent dont les raisons restent multiples. Ils ont révélé que ces sujets connaissent une augmentation importante du taux de cortisol, libérée dans le sang en période de stress, présentaient également un plus grand tour de taille et un index de masse corporelle plus élevé.

Veillez à dormir suffisamment.

Les hormones de régulation de la faim, la ghréline et la leptine sont les seules responsables de la prise de poids. Ces hormones se déclenchent généralement quand il s’agit d’un déséquilibre provenant du manque de sommeil. C’est pourquoi il faut veiller à accorder à votre corps le temps de se reposer et reprendre son énergie. Une durée équivalente à 7h de sommeil pour homme et 8h de sommeil pour femme, pourrait être d’une grande valeur ajoutée au fonctionnement de votre organisme.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -