Pilule contraceptive: hausse de 40% du risque de dépression

Des chercheurs de l’université de Copenhague, au Danemark, ont analysé les données de plus d’un million de femmes sur une période de 14 ans. Aucune des femmes, âgées de 15 à 34 ans, ne souffrait de dépression au début de l’étude. Toutefois, les analyses ont montré qu’au bout de six mois, les femmes qui prenaient une pilule contraceptive avaient un risque plus élevé de 40% par rapport aux autres, de développer une dépression. Le risque était plus élevé chez les adolescentes.

L’utilisation de contraception hormonale était également associée à une augmentation de l’utilisation d’antidépresseurs. Les risques varient en fonction du type de contraception hormonale.

Plus précisément, l’utilisation de :

– La pilule progestative entraine un taux d’utilisation d’antidépresseur 1,3 fois plus élevé

– La pilule œstroprogestative entraine un taux 1,2 fois plus élevé

– Le patch transdermique entraîne un taux 2 fois plus élevé

– L’anneau vaginal entraîne un taux 1,5 fois plus élevé

Les contraceptifs hormonaux influent sur l’humeur

D’autres recherches de moindre importance confirment bien que les contraceptifs hormonaux provoquent des changements d’humeur. Pour le responsable de l’étude, le Dr. Øjvind Lidegaard, professeur à l’université de Copenhague au Danemark :« Nous savons depuis des dizaines d’années que les œstrogènes et la progestérone, qui sont des hormones sexuelles, ont une influence sur l’humeur de nombreuses femmes. Il n’est donc pas très surprenant que des hormones extérieures artificielles, qui agissent de la même façon et sur les mêmes centres que les hormones naturelles, puissent aussi influencer l’humeur des femmes ou même être responsables de dépressions. »

Bien que d’autres études scientifique aient apporté des résultats contradictoires, une étude de cas publiée dans le magazine Oxford Medical Case Reports a décrit la situation de deux femmes qui avaient un passé dépressif et qui ont développé des symptômes dépressifs après avoir pris une contraception hormonale (pilule œstroprogestative, pilule progestative et anneau vaginal œstroprogestatif).

Sources

Charlotte Wessel Skovlund, Association of Hormonal Contraception With Depression. JAMA Psychiatry. 2016;73(11):1154-1162. doi:10.1001

Mette Nygaard Andersen, Per Bech: Development and remission of depressive symptoms and treatment with hormonal contraceptives. Oxford Medical Case Reports. doi.org/10.1093/omcr/omu025