Confinement: 5 approches naturelles pour prévenir et gérer anxiété et panique

Publicité

La période de confinement que nous vivons est très favorable aux troubles anxieux, crises d’anxiété et d’angoisse. Mais lorsque l’on parle d’anxiété, de quoi parle-t-on exactement ? Une crise d’anxiété ou de panique survient souvent soudainement, les symptômes atteignant leur maximum dans les dix minutes qui suivent.

Pour diagnostiquer une crise de panique, les médecins recherchent au moins quatre des signes suivants : transpiration, tremblements, essoufflement, sensation d’étouffement, douleurs thoraciques, nausées, vertiges, peur de perdre la tête, peur de mourir, sensation de chaleur ou de froid, engourdissement ou picotements, accélération du rythme cardiaque (palpitations) et sentiment inhabituel de détachement de soi.

Crise d’anxiété : quand le cerveau s’affole

Les chercheurs pensent que les crises de panique surviennent lorsque le cerveau déclenche la réaction de lutte ou de fuite, qui comprend un rythme cardiaque rapide et une respiration superficielle, alors qu’il n’y a pas de menace du tout. Il est possible que l’amygdale, qui est le zone dans le cerveau centre responsable du traitement de la peur soit activée sans raison.

Les crises de panique peuvent survenir en raison d’un événement particulier, sans aucune raison ou lors de périodes anxiogènes longues et répétées comme celle que nous vivons en ce moment. Il est estimé que près de 23 % des personnes auront au moins une crise de panique au cours de leur vie.  Si vos crises de panique sont récurrentes, il est probable que l’on vous diagnostique un trouble anxieux qui se caractérise par une inquiétude persistante face à de futures crises de panique ou à leurs conséquences.

Comment prévenir et faire face aux crises d’anxiété : 5 approches naturelles

1) La méditation

Il existe des preuves scientifiques qui montrent que la méditation, en particulier la Méditation de Plein Conscience peut aider à réduire les symptômes de l’anxiété et à prévenir les crises. On ne peut pas faire de méditation en pleine crise, mais si vous sentez qu’elle monte, peut-être est-il encore temps de se lancer dans une méditation et de chercher un calme respiratoire.

2) Le yoga

Cette pratique maintenant très populaire combine des postures physiques, des exercices de respiration et la méditation. Les recherches suggèrent que la pratique du yoga peut aider à réduire l’anxiété.

3) L’acupuncture

L’acupuncture, cette pratique chinoise qui consiste à insérer de fines aiguilles dans le corps à certains endroits, peut aider à réduire l’intensité des symptômes de l’anxiété et espacer les crises

4) Inhaler de la lavande

L’huile essentielle de lavande est couramment utilisée en aromathérapie. Cette odeur a un effet calmant et apaisant, mais il existe quelques preuves scientifiques pour soutenir l’utilisation de la lavande pour traiter un trouble de l’anxiété. Versez en quelques gouttes sur un mouchoir et gardez le sous le nez jusqu’à ce que la tension redescende.

5) La tisane de Valériane

Cette plante médicinale est utilisée pour traiter l’anxiété et la dépression depuis de nombreux siècles. La tisane de valériane trouve toute sa place dans le traitement préventif des troubles anxieux et des crises d’anxiété. On peut s’en procurer facilement dans toute pharmacie qui a un rayon herboristerie.