Comprendre toutes les facettes et les fonctionnements du stress

les fonctionnements du stress

Le stress se définit par les manifestations et les réactions émises par l’organisme lors des éventuels dysfonctionnements du cœur et du cerveau. On note le stress psychologique, émotionnel, physique, cellulaire et oxydatif. Il peut facilement atteindre tout individu : enfants, jeunes, adolescents, adultes ou personnes âgées. Il est souvent dû aux différents changements et circonstances stressantes de la vie, telle que les chocs ou les conflits émotionnels, les affections somatiques, le divorce, les deuils. De plus, il peut amener tout un ensemble de problèmes à notre organisme essentiellement de maladies gastro-intestinales.

Les méfaits du stress sur le plan digestif

Il n’y a pas de doute, le stress affecte la digestion et cela de façon importante. Les mauvaises répercussions et les séquelles endommagent surtout l’intestin, l’estomac et le côlon. En effet, il accélère fortement le transit au niveau du côlon et favorise l’intolérance alimentaire. Il provoque la diarrhée, les irritations stomacales, les reflux gastriques, les lourdeurs ou des maux de l’estomac, des troubles des ulcères et de la vidange.

Comment réduire le niveau de stress pour protéger votre intestin ?

Le stress affecte la motricité de l’intestin grêle et perturbe la flore intestinale. Pour ne pas endommager votre intestin, il vaut mieux penser à réduire votre niveau de stress. Pour se faire : limitez le temps passé devant l’écran, dormez suffisamment, évitez le tabac, ne prenez pas de l’alcool, essayez de positiver en toutes circonstances, choisissez les nourritures faciles à digérer et buvez beaucoup d’eau. Quand vous mangez, prenez le temps de bien mâcher. Entre chaque repas (petit déjeuner, déjeuner et dîner), offrez-vous une bonne tasse de tisane digestive. Avalez plus de fibres et de magnésium.

Le stress et ses autres symptômes

Le résultat du stress est souvent : de l’incompréhension, des troubles ventraux, des ballonnements, des inflammations, de l’insomnie, d’une perte d’appétit, de l’irritabilité, de la fatigue (corporelle et musculaire), de la méchanceté, de la nausée, de l’agressivité, des crampes, de l’obésité, des vertiges, des maux de tête, des troubles d’humeur et de la bipolarité.

Différents moyens et approches variées pour lutter contre le stress

Pour éviter ou limiter le stress, les solutions sont diversifiées :

  • Aliments : l’huile de coco, notamment son parfum peut vraisemblablement atténuer le niveau de stress dans certains cas. Les céréales favorisent la production du cortisol qui est une hormone qui traite l’anxiété. Consommez également plus d’agrumes, des légumes et des aliments riches en oligoéléments (fruits rouges, crudités, viandes, curcuma, poissons gras, produits laitiers, œufs, fromage, épinard…).
  • Sports, loisirs et vacances : la pratique des exercices physiques, les sorties et l’amusement vous permettent de remonter votre moral. Réservez des moments de détente, de bien-être et de relaxation.
  • L’activité ménagère et le jardinage : le fait de bouger permet largement la réduction des stress.
  • L’exercice de respiration et l’air pur.