Comprendre les gains thérapeutiques de la carotte sauvage

carotte sauvage

La carotte sauvage est une plante comestible qui montre petit à petit son apparition, son existence et son importance. En effet, sur le domaine du traitement médicinal, la daucus carota ou ombellifère, de la famille des apiaceae commence à prendre place.Elle vient des pays tempérés de l’ancien monde. Comme la carotte ordinaire, elle est aussi excellente pour la peau et l’amélioration de la vue grâce à son abondance en vitamines (B1, B2 et C). La carotte sauvage contient également des caroténoïdes et des bêta-carotènes. Elle est surtout connue pour ses propriétés diurétiques, dépuratives et carminatives.

La carotte sauvage améliore la santé et le bien-être

Elle protège et aide l’organisme à lutter contre différentes maladies. En effet, elle peut traiter, prévenir et soulager : les allergies cutanées, les diarrhées, les infections urinaires, transit intestinal et les problèmes de la digestion. La carotte sauvage est très efficace en cas brûlures ou de carence en vitamine A. En aromathérapie, l’huile essentielle produite par cette plante offre plusieurs privilèges thérapeutiques. Pourtant, elle n’est pas encore vraiment très populaire.

Les différentes manières de préparation

Il existe plusieurs possibilités d’utilisations de la carotte sauvage en phytothérapie. On note parmi ses différents usages : la décoction, la poudre, l’infusion.

En cuisine, cette plante nous offre un large choix de préparations : carotte fraîche, gâteaux de carotte, soupe de carotte, bonbons à base de carotte… Elle peut être mangée crue, en salade ou transformé en jus (avec ou sans sucre).

Les feuilles de la carotte sauvage peuvent être mangées cuites ou crues. Ses fleurs quant à elles peuvent se présenter sous forme de beignets et les racines parfument diverses recettes (les desserts par exemple).

Points forts de la carotte sauvage

Classée comme des mauvaises herbes, cette plante est très facile à trouver. Par ses jolies fleurs blanches éparpillées en ombelles, on la reconnaît sans difficulté. De plus, vous ne pouvez pas vous tromper car elle a une odeur caractéristique de carotte. Toutes ces parties sont utilisables :

  • les feuilles s’ajoutent aux salades,
  • les fruits aromatisent les boissons,,
  • les graines accompagnent les ragoûts et les potages,
  • et les racines ont un goût particulier (délicat, tendre et sucré) qu’on peut consommer cuites ou crues.

Pour plus d’avantages et garder plus de nutriments, il est préférable de la manger crue.

En parlant de la carotte sauvage, est-ce qu’il y a des raisons de méfiance ?

Vu que la carotte sauvage regorge beaucoup d’atouts nutritionnels, ainsi que des bienfaits sur la santé, elle ne présente donc pas de contre-indication significative. Son utilisation est plutôt conseillée. Pourtant, il faut quand même la consommer en une quantité raisonnable, car nous savons bien que toute prise démesurée (d’aliments ou de médicaments) résulte toujours des conséquences négatives.