Comment utiliser l’achillée millefeuille à des fins médicinales ?

achillée millefeuille

Le nom de l’achillée millefeuille serait hérité de celui d’Achille qui s’en serait servi pour se soigner. Mais les études affirment que l’utilisation date du Néandertal plutôt que de l’Antiquité. La plante vit en zone tempérée, en Europe, en Asie et en Amérique du Sud. Elle appartient à la famille des Astéracées et porte le nom scientifique d’Achillea Millefolium. En médecine naturelle, on utilise ses feuilles et ses fleurs. Elle renferme 82 constituants chimiques. Elle possède des propriétés antioxydantes grâce aux flavonoïdes. Elle contient aussi des alcaloïdes, des polyacétylènes et des terpènes. Elle est aussi riche en acides aminés, en acides gras, en vitamines, en coumarines et en tanins.

Dans quels cas utiliser l’achillée millefeuille ?

L’achillée millefeuille présente de multiples vocations médicinales. Elle s’utilise pour des traitements internes et des applications externes.

  • Utilisation interne

On utilise cette plante pour soigner des troubles digestifs. Elle atténue les spasmes de l’estomac et de l’intestin. Elle soigne les rhumes et les infections du système respiratoire. Elle permet de réduire la fièvre. Elle agit en diurétique et aide l’élimination des toxines. Elle guérit les cystites et l’inflammation de la vessie ou de l’urètre ainsi que la dyspepsie. Elle favorise la circulation sanguine au niveau du système reproducteur. Elle soulage ainsi les troubles menstruels.

  • Utilisation externe

Appliquée aux lésions, l’achillea millefolium produit des effets cicatrisants et arrête les saignements. Elle calme les irritations de la peau et les douleurs pelviennes pendant les règles. Elle possède des propriétés antiseptiques et prévient les infections.

Utilisations de l’achillée millefeuille en phytothérapie

L’achillée millefeuille entre dans la constitution de nombreuses formes de remèdes. Ils servent à soigner de nombreux troubles de santé.

  • Infusion

On prépare l’infusion avec deux cuillérées de feuilles plongées dans 150 ml d’eau bouillante. Pour traiter les problèmes digestifs et menstruels, on boit une cuillérée de l’infusion pendant les trois repas.

Cette infusion s’utilise aussi en compresse à appliquer sur une plaie.

  • Bain de siège

On confectionne le bain avec 100 grammes de feuilles sèches. On les infuse dans un litre d’eau. On verse ensuite le mélange dans un bain d’environ 20 litres.

  • Huile essentielle

L’huile essentielle s’utilise de préférence diluée dans de l’huile végétale. Elle sert autant en traitement interne qu’externe.

  • La feuille d’achillée

On peut se servir de la feuille sans lui faire subir aucune transformation. On la place telle quelle à l’intérieur des narines. Cette astuce est efficace pour stopper une hémorragie nasale.

Un cataplasme de feuilles d’achillée millefeuille mâchées peut servir d’anticoagulant.

Précautions d’emploi et contre-indications

Les substances à base de la plante ne s’appliquent pas sur les plaies ouvertes. Leur usage est déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement et pendant un traitement anticoagulant. Elles ne conviennent pas aux jeunes enfants.

Certains composants peuvent induire des réactions allergiques cutanées et plus rarement la photosensibilité.