Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Médecine douceGuide des plantes médicinales

Comment utiliser l’achillée millefeuille à des fins médicinales ?

Aline Legrand

Le nom de l’achillée millefeuille serait hérité de celui d’Achille qui, selon la légende, l’utilisait pour devenir invulnérable. Elle était, de fait, bien connue des médecins de l’antiquité. Les études suggèrent même que son utilisation date du Néandertal. Cette plante pousse dans les zones rocailleuses et tempérées d’Europe, d’Asie et d’Amérique du nord. Elle appartient à la famille des Astéracées et porte le nom scientifique d’Achillea millefolium. Au 19ème siècle, elle servait à traiter les affections veineuses. Qu’en est-il dans la phytothérapie d’aujourd’hui ?

Quels sont les composants de l’achillée millefeuille ?

L’achillée millefeuille renferme dans ses feuilles et ses fleurs plus de 80 composants chimiques :

  • des lactones sesquiterpéniques : achilline, achillicine, achillifoline, (propriétés souvent dépuratives, anti-inflammatoires, analgésiques),
  • des coumarines : antioxydantes, anti-inflammatoires, effets veino-lymphatiques,
  • des acides phénoliques : puissants antioxydants, activateurs du métabolisme,
  • des flavonoïdes : de type flavone et flavonols (dont l’apigénine qui agit comme un phytoœstrogène) aux propriétés variées antioxydantes, anti-inflammatoires, anticancéreuses, etc.,
  • des tannins : effets astringents, hémostatiques, cicatrisants,
  • des alcaloïdes : stachydrine (hémostatique utérin), bétaïne (stimulant hépatique), choline, etc. (peuvent présenter des risques neurotoxiques),
  • de l’huile essentielle : majorité de sesquiterpènes, monoterpènes, cétones (camphre, thuyone – effets neurotoxiques), 1,8-cinéole. Elle a des propriétés antioxydantes, cicatrisantes, hémostatiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques, etc.

Quelles sont les indications de l’achillée millefeuille ?

  • apaiser les troubles gastro-intestinaux : spasmes, crampes, ballonnements, lenteur digestive,
  • améliorer la colopathie fonctionnelle : effet antispasmodique,
  • réguler le cycle menstruel : effet proche d’un antalgique, dysménorrhée, métrorragie, aménorrhée, endométriose, pré-ménopause,
  • calmer les contractures musculaires : effet antispasmodique,
  • cicatriser des lésions externes : brûlures, plaies, ulcères, parodontopathies, suites d’épisiotomie, acné, crevasses, gerçures, eczéma, contusions, hématomes, leucorrhée,
  • soulager des troubles circulatoires : hémorroïdes, problèmes veineux.

De quelles façons l’utiliser ?

  • tisane : infuser 10 minutes deux cuillères à café de plante séchée dans 150 ml d’eau bouillante, 3 fois par jour. Appliquer sur la peau avec une compresse ou bain de bouche. En bain de siège, infuser 100 g de feuilles dans un litre d’eau puis diluer dans l’eau du bain.
  • teinture-mère : 20 à 30 gouttes dans un peu d’eau, 3 fois par jour.
  • huile essentielle : diluer à 5 % dans une huile de support, en massage de la zone douloureuse. La voie orale et l’inhalation sont prohibées.
  • feuille fraîche : rouler à l’intérieur des narines pour stopper une hémorragie nasale.

Précautions d’emploi et contre-indications

Les feuilles ne s’appliquent pas sur les plaies ouvertes (seulement infusion sur une compresse).

Les conditions d’utilisation de l’huile essentielle sont strictes.

Certains composants de la plante sont neurotoxiques et abortifs. L’achillée millefeuille est contre-indiquée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants. Elle n’est pas recommandée aux personnes sous anticoagulants ou épileptiques.

Effets anticholinergiques constatés à forte dose (confusion, trouble de la vision, sécheresse buccale…).

Interaction médicamenteuse à surveiller avec des traitements hormonaux féminins (l’apigénine peut interférer avec le métabolisme des œstrogènes).

Certains composants peuvent entraîner des réactions allergiques cutanées et plus rarement de la photosensibilité.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi