Coronavirus: comment un mode de vie sain aide à lutter contre les dangers de l’infection

Il existe maintenant un ensemble de preuves liant un mode de vie malsain aux maladies virales. En particulier respiratoires. L’hyperglycémie réduit et affaiblit la fonction immunitaire. Un excès de graisse corporelle perturbe la régulation immunitaire et entraîne une inflammation chronique. La résistance à l’insuline et le pré-diabète peuvent retarder et affaiblir la réponse immunitaire aux virus respiratoires.

Améliorer l’immunité par des choix de mode de vie

Si nous voulons mieux nous protéger maintenant et à l’avenir, nous pourrions nous attaquer à des facteurs liés au mode de vie. Non seulement ils affectent notre chance de guérison des virus et des infections respiratoires, mais ils représentent également le moyen le plus important pour une meilleure qualité de vie. L’optimisation de la santé doit être au premier plan. Les pays développés ont considérablement sous-investi dans la médecine préventive est des modes de vie sains. Alors que ce sont les meilleurs moyens de réduire les maladies chroniques et d’améliorer à la fois la longévité et la qualité de vie grâce à certaine d’habitudes de vie. Les organismes sains sont naturellement résistants aux infections. Cela est vrai pour les plantes, les animaux et les personnes. Le maintien d’une santé optimale est notre meilleure défense contre une infection et une (future) pandémie.

Trois facteurs de risque modifiables:

1. Notre régime alimentaire

Les recherches montrent que les personnes mieux nourries sont moins susceptibles de développer des problèmes à la fois mentaux et physiques. Certains nutriments, tels que les vitamines C et D et le zinc, ont été identifiés comme essentiels pour améliorer l’immunité tout au long de la vie. Une meilleure alimentation est associée à un risque moindre de développer des problèmes de santé mentale chez les enfants et les adultes. De faibles niveaux de nutriments spécifiques, tels que la vitamine D, ont été reconnus comme des facteurs de risque pour COVID-19. Ces nutriments sont faciles (et peu coûteux) à reconstituer. Cela passe tout simplement par manger de vrais aliments complets, des fruits et légumes, noix, légumineuses, poissons et graisses saines et réduire la consommation d’aliments ultra-transformés.

2. Faites de l’exercice

Être en bonne forme physique ajoute des années à votre vie et à votre qualité de vie. Une bonne condition cardio-respiratoire (poumons et cœur) est également associée à une diminution des maladies respiratoires et à une meilleure survie en cas d’infection.

Comment se mettre en forme ? Réservez du temps et privilégiez la marche au minimum, et une activité plus vigoureuse si possible, 30 min chaque jour. Plus vous faites de l’activité physique modérée, mieux c’est.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

3. Le stress

Le stress compromet notre immunité. Il perturbe la régulation de la réponse du cortisol qui peut supprimer la fonction immunitaire. Le stress chronique peut diminuer les lymphocytes du corps (les globules blancs qui aident à combattre les infections). Plus le nombre de lymphocytes est faible, plus le risque d’attraper un virus est élevé.

Comment réduire le stress ? La méditation, le yoga, la pleine conscience, la thérapie cognitivo-comportementale, l’optimisation du sommeil et une bonne alimentation peuvent tous contribuer à atténuer l’impact négatif du stress sur notre vie. La prise de nutriments supplémentaires, tels que les vitamines B, et de toute la gamme des minéraux comme le magnésium, le fer et le zinc, en période de stress a un impact positif sur le niveau de stress global.

La modification des facteurs liés au mode de vie n’éliminera pas la COVID-19. Mais elle peut réduire le risque de déclenchement de formes sévères, de décès et aider les gens à se rétablir mieux et plus vite. Et ces facteurs peuvent être sous notre contrôle, ils sont à portée de main de chacun.