Comment parvenir à la rémission d’un diabète de type 2

Une nouvelle étude montre que la rémission du diabète de type 2 est possible pour de nombreuses personnes en modifiant leur mode de vie

Le vieillissement de la population, l’obésité croissante et un mode de vie sédentaire contribuent à l’augmentation annuelle du diabète de type 2 dans le monde. Mais une nouvelle étude montre que la rémission est possible pour de nombreuses personnes en modifiant leur mode de vie. Les résultats pourraient aider les médecins à soutenir efficacement les personnes qui souffrent actuellement de diabète de type 2 ou qui présentent un risque élevé de le développer.

Le diabète est un problème de santé mondial majeur, qui affecte les taux de mortalité et la qualité de vie des personnes atteintes et de leurs familles. Bien qu’il existe de nombreuses options de traitement pour contrôler la maladie, de nombreuses personnes vont au-delà de la gestion de leur maladie pour atteindre la rémission. Une nouvelle étude utilisant des données provenant d’Écosse révèle qu’un nombre important de personnes ayant reçu un diagnostic de diabète de type 2 sont en rémission. Les chercheurs ont également cherché à définir les facteurs qui favorisent la rémission. Les résultats sont publiés dans la revue à accès libre PLOS Medicine.

Gestion ou rémission du diabète

En 2019, plus de 422 millions de personnes dans le monde avaient reçu un diagnostic de diabète. Les experts estiment que d’ici 2045, 700 millions de personnes seront atteintes de cette maladie. Le vieillissement de la population, l’obésité croissante et un mode de vie sédentaire contribuent tous à cette augmentation prévue. Bien que de nombreuses personnes gèrent ou contrôlent leur diabète par le biais d’un traitement hypoglycémiant, la définition générale de la rémission du diabète de type 2 est l’obtention de mesures glycémiques normales sans recourir à des médicaments ciblant le glucose.

Certaines personnes ont obtenu une rémission grâce à des chirurgies bariatriques, notamment le pontage gastrique et l’anneau gastrique. D’autres ont obtenu une rémission après avoir participé à des essais de recherche qui ont testé des régimes hypocaloriques suivis de programmes structurés de gestion de la perte de poids.

Une étude trés récente suggère que de nombreuses personnes obtiennent une rémission sans chirurgie. À l’aide du registre Scottish Care Information (Diabetes Collaboration (SCI-DC), les chercheurs ont utilisé les données de plus de 162 000 personnes âgées de plus de 30 ans, diagnostiquées avec un diabète de type 2 et en vie au 31 décembre 2019.

Résultats de l’étude

L’étude a révélé que 7 710 des participants à l’étude, soit environ 5%, étaient en rémission du diabète de type 2. Les chercheurs ont défini la rémission comme un taux d’hémoglobine A1c inférieur à 48 millimoles par mole (mmol/mol) après ne pas avoir utilisé de médicaments hypoglycémiants pendant plus de 365 jours consécutifs. Le test A1C, également connu sous le nom de test de l’hémoglobine A1C ou HbA1c, est un simple test sanguin qui mesure votre taux de glycémie moyen au cours des trois derniers mois.

Les résultats ont montré que les personnes qui ont atteint la rémission avaient tendance à être plus âgées, à ne jamais prendre de médicaments hypoglycémiants, à avoir des taux de glycémie plus faibles au moment du diagnostic, ou à avoir perdu du poids depuis le diagnostic du diabète, que ce soit par un régime ou par une chirurgie bariatrique.

Les scientifiques ont ensuite comparé les caractéristiques des personnes en rémission avec celles qui ne l’étaient pas. Selon les auteurs, il est important de comprendre le nombre de personnes en rémission et les facteurs qui ont conduit à cet état pour identifier les groupes les plus susceptibles d’obtenir une rémission. Il faut ensuite cibler les ressources limitées pour une gestion intensive du mode de vie de ces groupes. Bien que la chirurgie bariatrique ait été fortement associée à la rémission du diabète, les auteurs s’empressent de souligner que cette procédure était rare parmi les participants à l’étude.

Identifier les personnes qui ont mis leur diabète en rémission en dehors des essais de recherche est important pour s’assurer qu’elles reçoivent le soutien continu dont elles ont besoin. Ces résultats pourraient également permettre de savoir qui, dans la population générale, a les meilleures chances de rémission. Ce qui aiderait les professionnels de la santé à entamer des conversations essentielles avec les personnes les plus susceptibles d’en bénéficier.

Prévention future

En plus de créer une base de référence pour les initiatives et études futures, les informations tirées de cette étude indiquent l’importance des choix de mode de vie et de l’éducation dans le traitement et la prévention éventuelle de la maladie.

Dans cette étude, l’accent est mis sur le régime alimentaire. mais il y a plusieurs autres modifications du mode de vie, des programmes de régime et beaucoup de sensibilisation sociale, en particulier à travers les réseaux sociaux. C’est un phénomène à multiples facettes. Et il est très important de détecter le diabète très tôt et de fournir ensuite le soutien nécessaire. Si ces résultats sont certainement encourageants, il est important de reconnaître que la rémission du diabète peut ne pas être permanente.

Il convient également de noter que 74 % des participants à cette étude étaient blancs. Par conséquent, les résultats peuvent ne pas s’appliquer à d’autres groupes. On ne disposait pas non plus d’informations sur les raisons pour lesquelles les personnes avaient subi une chirurgie bariatrique, que ce soit pour traiter l’obésité ou en raison d’un cancer de l’estomac, par exemple.

L’essai Look Action for Health in Diabetes s’est déroulé aux États-Unis chez des adultes atteints de diabète de type 2 et souffrant de surpoids ou d’obésité. Parmi les participants qui avaient obtenu une rémission, près de la moitié du groupe témoin est redevenue diabétique de type 2 dans l’année qui a suivi, tout comme un tiers du groupe ayant bénéficié d’une intervention intensive sur le mode de vie. Les auteurs de la nouvelle étude concluent : « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour étudier l’association entre la rémission et les complications du diabète, y compris la mortalité, en particulier l’effet de différentes durées de rémission soutenue. »

Source

https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003828

 

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -