Médecine douce

Comment guérir la dermatite atopique ?

Maladie de la peau liée à une anomalie génétique, la dermatite atopique affecte généralement les nouveau-nés. Elle est généralement peu durable, mais persiste parfois au-delà de quelques mois, voire des années. Initialement sous forme de dessèchement de la peau, elle survient alors par poussées et n’est pas contagieuse. Elle produit des réactions inflammatoires. La crème de souci constitue un remède efficace pour adoucir la peau atopique.

Causes et symptômes de la dermatite atopique

La maladie revêt un caractère typiquement génétique. Elle présente des symptômes caractéristiques et évolue en maladies allergiques avec l’âge.

  • Causes et facteurs aggravants

La dermatite atopique survient chez des individus dont un parent du premier degré est atteint. La probabilité d’être affecté est de 80 % quand les deux parents portent le gène.

Ce trouble héréditaire diminue l’étanchéité de la peau. Elle devient perméable aux allergènes et aux autres agents pathogènes et se dessèche de plus en plus.

Le trouble s’aggrave sous l’action de facteurs externes comme le pollen, les acariens ou les poils d’animaux. La pollution de l’air ambiant, le contact avec des produits irritants favorisent l’apparition des symptômes. La fatigue, le stress et la consommation de certains aliments peuvent également entraîner la persistance de la maladie.

  • Symptômes

Le premier signe de la dermatite atopique est l’assèchement de la peau. Il est accompagné de prurit irritant. Des lésions se présentent, différentes selon le stade d’évolution. Parfois, des vésicules d’eau sont imperceptibles. Des plaques rouges, parfois suintantes surviennent sur la peau. Au cours des premiers mois, ces plaques se situent sur le visage, le torse et les membres. Elles migrent vers les plis des articulations et derrière les oreilles après e deuxième mois. À l’âge adulte, la maladie peut engendrer la survenue de rhinite allergique ou d’asthme.

La crème de souci pour guérir la dermatite atopique

Le souci ou calendula s’utilise depuis le Moyen-âge pour ses propriétés médicinales. Il renferme des carotènes, des esters-faradiols et de l’acide salicylique. Il contient aussi des huiles essentielles. Grâce à ses différents éléments, il possède des vertus pour résoudre les troubles cutanés. La préparation de la crème passe par deux étapes.

  • L’huile de calendula

L’huile se prépare de façon très simple, mais prend du temps. On remplit un bocal de feuilles sèches. On y verse ensuite de l’huile bio de préférence, d’olive ou de soja. Ce mélange est laissé au repos, exposé au soleil pendant au moins 3 semaines.

  • Préparation de la crème

Pour confectionner la crème proprement dite, on filtre 60 ml de l’huile préalablement préparée. On la mélange avec 8 g de cire d’abeille. On chauffe le mélange au bain-marie. Quand la cire est fondue, on retire le mélange de la source de chaleur. On le bat au fouet pour le rendre bien homogène. La crème se conserve 6 mois dans un pot bien stérilisé. Elle s’applique sur la peau au niveau des parties du corps affectées.

Articles similaires