Comment faire pousser ses cheveux plus vite

De nombreux facteurs jouent un rôle dans la rapidité de la pousse des cheveux. Certains ne peuvent être modifiés. Cependant, il existe certaines mesures que l’on peut prendre pour ralentir la chute des cheveux, améliorer leur apparence et favoriser une bonne pousse. Voici les moyens de stimuler la croissance des cheveux, de l’amélioration de l’alimentation à l’exploration de remèdes naturels.

Est-il possible d’accélérer la pousse des cheveux ?

Les cheveux poussent rapidement. On peut s’attendre à ce que les cheveux poussent d’environ 16 cm par an. Le taux moyen de croissance est de 0,5 à 1,7 centimètre par mois. Le taux de croissance peut dépendre de :

la génétique
l’âge
les hormones
le sexe
Dans la plupart des cas, ce sont des facteurs que l’on ne peut pas contrôler.

Cependant, le régime alimentaire et la nutrition peuvent affecter la santé des cheveux, et certaines carences peuvent entraîner un ralentissement de la croissance des cheveux. Le maintien d’une alimentation et d’un mode de vie sains peut contribuer à améliorer la croissance et l’apparence des cheveux.

Maintenir un régime alimentaire sain

Les cheveux reflètent l’état général du corps. Par exemple, des cheveux cassants ou qui ont cessé de pousser peuvent être le symptôme d’une carence nutritionnelle. De même, une perte de poids rapide ou une diminution de l’apport en protéines peut entraîner une affection appelée effluvium télogène (TE). Le TE est l’une des causes les plus courantes de la perte de cheveux généralisée. Les cheveux repoussent généralement une fois que la carence nutritionnelle a été comblée.

Vitamines

Un article de 2016 indique que les carences en vitamine B2, ou riboflavine, sont associées à la chute des cheveux.

Parmi les sources de vitamine B2, citons :

les œufs
les abats
les légumes verts, comme les épinards ou le brocoli
les céréales et le pain enrichis
En outre,  les carences en vitamine B7, ou biotine, peuvent entraîner un amincissement des cheveux et une perte de cheveux sur tout le corps.

Voici quelques sources de vitamine B7

les œufs
le saumon
le porc
les graines de tournesol
la patate douce
amandes
épinards
brocoli
les produits laitiers, tels que le lait et le yaourt nature.

Les carences en folates peuvent entraîner des changements dans la couleur des cheveux. Le folate est présent naturellement dans les aliments, tandis que les fabricants ajoutent généralement de l’acide folique aux aliments.

Voici quelques sources de folates:

les asperges
épinards
les choux de Bruxelles
oranges
cacahuètes
les haricots rouges

On peut trouver de l’acide folique dans :

le pain enrichi
les céréales enrichies
la farine de masa de maïs enrichie

Protéines

Selon un article de 2016, un manque de protéines peut entraîner la fragilité et la cassure des cheveux. Elle peut également entraîner une perte de cheveux. La cystéine, qui est un acide aminé, est importante dans le taux de croissance des cheveux.

Voici quelques sources d’acides aminés :

le poisson
la volaille
soja
lentilles
pois
fèves
graines de citrouille
graines de tournesol
pistaches
cacahuètes
les produits céréaliers, notamment le sarrasin et le riz brun.

Utiliser des huiles essentielles pour favoriser la pousse des cheveux

Ces dernières années, plusieurs études ont cherché à savoir quelles huiles essentielles avaient des propriétés pouvant favoriser la croissance des cheveux. Une étude de 2014 a révélé que l’huile de menthe poivrée était plus efficace pour favoriser la croissance des cheveux que l’huile de jojoba.  Une étude de 2016 sur l’utilisation de l’huile de lavande chez les souris a révélé qu’elle améliorait la croissance des cheveux en retardant la phase à laquelle les cheveux commencent à tomber, tout comme l’huile de bois de santal.

L’huile de romarin peut également être aussi efficace pour restaurer la croissance des cheveux, comme l’ont constaté les chercheurs dans une étude de 2015.

Faites-vous masser le cuir chevelu

Bien que le massage du cuir chevelu puisse aider à soulager le stress, le fait de stimuler le cuir chevelu pourrait également stimuler la croissance des cheveux. Une étude de 2016 a examiné comment la réalisation d’un massage du cuir chevelu de 4 minutes chaque jour pendant 24 semaines affectait la croissance des cheveux dans un groupe d’hommes japonais.

Les chercheurs ont constaté une amélioration significative de l’épaisseur des cheveux à la fin de l’étude. Ce qui suggère que la stimulation de la circulation vers les follicules par le massage pourrait aider à promouvoir des cheveux plus épais et d’apparence plus saine. Des recherches plus récentes menées en 2019 ont révélé que 68,9 % des 340 participants ont signalé une « stabilisation ou une repousse des cheveux » après avoir effectué des massages du cuir chevelu deux fois par jour.

Arrêtez de fumer

Fumer réduit la circulation, ce qui signifie que les follicules pileux ne reçoivent pas les nutriments dont ils ont besoin dans le sang. Une étude menée en 2020 sur l’alopécie précoce a révélé que les fumeurs étaient deux fois plus susceptibles d’avoir des cheveux clairsemés que les non-fumeurs. Le tabagisme est également plus susceptible de provoquer un grisonnement prématuré des cheveux.

Comment les cheveux poussent-ils ?

La croissance des cheveux passe par quatre phases distinctes dans son cycle de vie. Voici ces phases plus en détail.

Phase anagène

C’est le moment où les follicules pileux produisent et poussent les cheveux. Environ 85 à 90 % des cheveux d’une personne sont en phase anagène à un moment donné. Cette phase peut durer entre 2 et 6 ans.

La phase catagène

Cette phase est transitoire et marque le changement entre la phase de croissance et la phase de repos.

Phase télogène

Le cheveu reste dans ses follicules mais ne pousse pas activement. Environ 10 à 15 % de tous les poils du corps se trouvent dans cette phase.

Phase exogène

C’est le moment où le follicule libère le poil, qui tombe alors. Cette phase permet au follicule de faire pousser de nouveaux cheveux, sauf s’il est endommagé ou affecté par une affection sous-jacente, comme l’alopécie.

Sources

Almohanna, H. M., et al. (2019). The role of vitamins and minerals in hair loss: A review.

English, R. S., Jr., et al. (2019). Self-assessments of standardized scalp massages for androgenic alopecia: Survey results.

Folate: Fact sheet for consumers. (2019).

Goluch-Koniuszy, Z. S. (2016). Nutrition of women with hair loss problem during the period of menopause.

Guo, E. L., et al. (2017). Diet and hair loss: Effects of nutrient deficiency and supplement use.

Hosking, A.-M., et al. (2019). Complementary and alternative treatments for alopecia: A comprehensive review.

Lee, B. H., et al. (2016). Hair growth-promoting effects of lavender oil in C57BL/6 mice.

Oh, J. Y., et al. (2014). Peppermint oil promotes hair growth without toxic signs.

Panahi, Y., et al. (2015). Rosemary oil vs minoxidil 2% for the treatment of androgenetic alopecia: A randomized comparative trial [Abstract].