Comblez les carences dans votre organisme avec une oligothérapie

traitement d’oligothérapie

Il arrive parfois que, suite à une maladie ou au stress, l’organisme s’affaiblit et ne réalise plus correctement sa fonction. Pour aider l’organisme à fonctionner normalement, plusieurs spécialistes recommandent la consommation de quelques éléments minéraux ou oligoéléments. L’oligothérapie s’utilise à titre préventif ou curatif en fonction des maladies chroniques traitées.

En quoi consiste cette pratique ?

L’oligothérapie consiste à se servir de certains minéraux comme des oligoéléments pour soigner quelques maladies. Il s’agit d’éléments chimiques existants déjà dans l’organisme et non synthétisés par celui-ci. Néanmoins, ces éléments possèdent une faible teneur. En effet, elle est de 1 mg/kg du poids corporel. De plus, leur prescription se fait à faible dose. Comme exemple d’oligoéléments, vous avez le chrome ou encore l’iode. Malgré leur faible teneur, ces éléments de traces impactent largement sur le bon fonctionnement de l’organisme. Ils permettent en quelques sortes de favoriser les réactions métaboliques, la synthèse des hormones ou la structure des cellules. De ce fait, comme pour les compléments alimentaires, cette méthode thérapeutique essaie de combler certains déficits dans le corps.

Quelle est son origine ?

L’oligothérapie s’emploie depuis plusieurs années. En effet, l’argent et l’iode s’utilisaient pour traiter certains problèmes de santé ou pour l’élimination des bactéries. D’ailleurs, ce terme est employé pour la première fois par Gabriel Bertrand, un chercheur français, pour désigner l’utilisation des oligo-éléments. Par la suite, Dr Jacques Ménétrier s’est penché sur son développement. Il évoque les effets bénéfiques de ces minéraux pour l’organisme. Sa recherche met en avant des diathèses afin de prescrire le traitement d’oligothérapie adaptée pour chaque personne.

L’oligothérapie et ses bienfaits sur l’organisme

Bien que leur quantité soit minime, les oligo-éléments sont nécessaires pour rester en bonne santé. Malheureusement, l’organisme ne peut pas en produire. Par conséquent, le recours à une oligothérapie offre bon nombre d’avantages :

  • Elle comble certaines carences avérées et prévient le déficit ;
  • En cas de maladies chroniques, elle renforce les effets des traitements conventionnels ;
  • Elle soulage les symptômes de fatigue ou encore d’anémie ;
  • Elle s’avère être efficace en cas de diarrhée, tel est le cas du zinc, ou des caries, pour le fluor ;
  • L’utilisation de l’iode soulage la maladie de la thyroïde ;
  • L’oligoélément comme le cobalt apaise les migraines.

D’ailleurs, il y a certains oligo-éléments plus sollicités que d’autres dans ce traitement. Les plus utilisés sont l’iode, le fer et le zinc, le magnésium ou encore le cobalt.

Comment elle se pratique ?

L’oligothérapie utilise souvent deux catégories de minéraux : les macroéléments ou les oligoéléments. Afin de vous prescrire les minéraux appropriés, l’oligothérapeute commence par identifier votre diathèse. Il réalisera alors une succession de questions. A la suite de ces dernières, il déterminera les éléments absents dans votre organisme et ceux à combler.

Pour la consommation de ces éléments, elle peut être administrée par voie sublinguale ou par voie intraveineuse. Mais généralement, la première option est la forme la plus connue. Il suffit de mettre un comprimé sous la langue jusqu’à son absorption ou de l’ingérer comme liquide pur. Comme ce traitement s’adapte aux tout-petits, sa consommation nécessite une attention particulière sur sa prise. Pour un bébé, il faut utiliser un compte-gouttes et en verser une petite goutte entre sa joue et sa gencive. Pour un enfant, versez-en quelques gouttes sur un aliment ou sur un sucre avant de le lui donner.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide