Cigarette électronique: plus de risque de crise cardiaque, d’AVC et de dépression

femme qui fumme une cigarette electronique
Cigarette électronique: plus de risque de crise cardiaque, d’AVC et de dépression

La cigarette électronique est de plus en plus utilisée en substitution au tabac. Comme elle est d’usage récent, il y a peu d’études significatives sur les dangers liés à la santé. En comparaison avec le tabac, c’est toujours mieux, mais une première étude d’ampleur alerte sur les risques cardiaques et de dépression liés à son utilisation.

Une première étude d’ampleur sur l’effet des cigarettes électroniques sur la santé va être présentée le 18 mars prochain lors du 68e congrès annuel de l’American College of Cardiology qui se tiendra à la Nouvelle Orléans.

Cette étude montre que ceux qui utilisent des cigarettes électroniques sont significativement plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque, une maladie coronarienne et une dépression par rapport à ceux qui ne les utilisent pas.

Les E-cigarettes gagnent en popularité depuis leur introduction en 2007. Elles sont souvent présentées par certains comme une alternative plus sûre au tabac à fumer, tandis que d’autres sonnent l’alarme sur l’explosion du vapotage  chez les adolescents et les jeunes adultes. Les cigarettes électroniques sont des dispositifs portatifs fonctionnant sur batterie qui imitent l’expérience de fumer une cigarette. Elles fonctionnent en chauffant un e-liquide, qui peut contenir une combinaison de nicotine, de solvant (glycérol, propylène et/ou éthylène glycol) et un grand nombre de saveurs et d’autres produits chimiques, à une température assez élevée pour créer un aérosol qui soit ensuite inhalé et expiré.

55% de risques en plus de crise cardiaque et de dépression

Cette étude a révélé que les utilisateurs de cigarettes électroniques étaient 56% plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque et 30 % plus susceptibles de subir un AVC. Le risque d’une maladie coronarienne et des problèmes circulatoires, y compris des caillots sanguins, étaient également beaucoup plus élevés chez ceux qui vapotent de 44% . Les utilisateurs de cigarettes électroniques étaient également  55 % plus susceptibles de souffrir de dépression ou d’anxiété. L’étude, l’une des plus importantes à ce jour, a examiné des données provenant d’un total de 96 467. Dans leurs analyses, les chercheurs ont examiné les taux d’hypertension artérielle, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral,  maladie coronarienne, diabète et de dépression/anxiété parmi ceux qui ont signalé l’utilisation de cigarettes électroniques.

Plus on vapote plus le risque augmente

Les chercheurs ont également examiné les résultats sur la santé par la fréquence à laquelle les volontaires ont rapporté l’utilisation de cigarettes électroniques, soit «quotidiennement», soit «quelques jours». Sans surprise,  les utilisateurs quotidiens de cigarettes électroniques ont des chances plus élevées de crise cardiaque, de maladie coronarienne et de dépression/anxiété que ceux qui l’utilisent « occasionnellement ». Les chercheurs pensent  que cela pourrait être dû à la diminution des effets toxiques de l’utilisation de l’e-cigarette, la dissipation précoce des effets toxiques.  L’une des raisons des effets constatés serait que certaines cigarettes électroniques contiennent de la nicotine et libèrent des composés toxiques très similaires au tabac. La nicotine peut accélérer la fréquence cardiaque et augmenter la pression artérielle.

Source:

American College of Cardiology: https://www.acc.org/about-acc/press-releases/2019/03/07/10/03/ecigarettes-linked-to-heart-attacks-coronary-artery-disease-and-depression