Cholestérol : quels sont les symptômes d’un excès de cholestérol ?

Ce titre est assez trompeur, car il n’y a cliniquement pas de symptômes évidents précurseurs de complications (comme une rougeur sur la peau ou un nez qui coule). Ce que l’on peut considérer comme des symptômes sont en fait les premières conséquences de l’excès de cholestérol, cela signifie que le mal est là et que des mesures doivent immédiatement être prises pour pallier ce problème.

Mais d’abord, quelques notions fondamentales. Le cholestérol est un type de lipide aux nombreux rôles importants comme la composition des membranes cellulaires et la synthèse de différentes substances chimiques dont les hormones stéroïdes, il est naturellement présent dans le foie, le cerveau, la moelle épinière et d’autres endroits du corps humain, on retrouve principalement deux types de cholestérols :

  • Le cholestérol LDL (low density lipoproteins = lipoprotéines à faible densité): Le cholestérol est transporté du foie vers les autres cellules de l’organisme, via les lipoprotéines LDL, qui peuvent aboutir à leur dépôt dans les artères
  • Le cholestérol HDL (high density lipoproteins = lipoprotéines à haute densité): Le cholestérol est transporté des cellules vers le foie, via les lipoprotéines HDL, ce qui permet de désengorger les artères pour que le cholestérol soit éliminé.

Sa caractéristique chimique le rend non-soluble et fait qu’il ne peut pas voyager tout seul à travers le corps, en conséquence, des accumulations importantes peuvent créer des dépôts de gras dans les artères. Ce qui va ralentir voire dans le pire des cas, obstruer l’afflux sanguin, les symptômes sont des douleurs au torse et au cœur, qui mènent vers un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.

On peut éventuellement remarquer des traces au niveau de l’angle nasal de la paupière ou un arc cornéen chez les personnes de moins de 60 ans mais ces signes ne sont pas propres qu’à l’excès de cholestérol seulement.

D’autant plus qu’il n’est pas anticipable d’un œil externe, en effet, une personne en surpoids peut avoir un taux de cholestérol total normal tout comme une personne relativement maigre peut avoir un taux de cholestérol élevé. C’est pour cette raison qu’il est important de rester vigilent quant à notre régime alimentaire et à notre santé cardiovasculaire. Le meilleur moyen d’en avoir le cœur net est de faire un bilan médical.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.