Choisir sa mutuelle : bonnes idées et bonnes pratiques

Le rôle de la sécurité sociale est de rembourser nos frais de prestations médicales et de soins. Plus que du remboursement, elle permet souvent de ne pas à avoir à avancer certaines sommes. En d’autres termes, nous sommes souvent pris en charge directement. Directement, mais pas toujours intégralement. C’est là que les complémentaires santé – ou mutuelles – interviennent. Mais comment au juste choisir sa mutuelle ? Pour souscrire à une meilleure mutuelle santé, différentes bonnes pratiques existent. Tour d’horizon des éléments à considérer pour souscrire à la mutuelle santé la plus adaptée.

Budget, besoins : une équation qui vous est propre

Pour choisir sa mutuelle, il convient de se poser les bonnes questions. Celles-ci s’articulent autour d’une équation consistant à évaluer son budget et ses besoins. Ainsi, si vous avez des enfants à charge, il est important de prendre en compte leurs besoins ainsi que les vôtres, car la plupart des mutuelles proposent des « packs » familiaux qui vous permettent de réaliser des économies : il est moins cher de souscrire à une seule mutuelle en couvrant toute la famille plutôt que d’opter pour une formule par personne au sein du foyer.

En fonction de vos revenus, posez-vous des limites et des exigences : évaluez vos besoins courants, ponctuels, exceptionnels et réguliers en matière de soins, posez-vous la question de la somme que vous souhaitez allouer à votre mutuelle, et cela vous donnera un premier panel de formules et de complémentaires.

Des formules à privilégier en fonction de vos soins récurrents

La complémentaire doit vous permettre de vous soigner, d’accéder à des soins et à des traitements sans vous poser la question de si vous en avez les moyens. Reste à savoir quels soins vous importent le plus.

En effet, si vous avez des problèmes optiques récurrents, il est judicieux de privilégier une formule qui couvre ce genre de prestations de manière satisfaisante. Ainsi, dépenser plus afin de bénéficier de remboursements plus importants sur vos verres, lentilles et paires de lunettes est un bon calcul, d’autant que ce type de soins est généralement moins bien couvert que les autres par la sécurité sociale. Si vous privilégiez ce type de soins, le marché des complémentaires vous propose des formules pouvant varier de 25 € à 28,50 € par mois.

Vous avez peut-être besoin de soins dentaires réguliers. Dans ce cas, penchez-vous sur des mutuelles qui vous permettront d’être couverts de manière satisfaisante. Très coûteux, les frais dentaires sont devenus une « spécialité » pour certaines complémentaires, qui proposent des formules avantageuses en la matière. Compter entre 25 € et 50 € par mois pour bénéficier d’une couverture réellement efficace.

Quels que soient vos besoins, il est bon de réalisez une étude de marché pour trouver chaussure à votre pied ! Reste à savoir comment s’y prendre.

Les comparateurs, nos meilleurs amis

Cela reste le meilleur moyen de se faire une idée précise de nos dépenses en matière de mutuelle. Face au marché entier et à une offre pléthorique, difficile de s’y retrouver. Vous avez peut-être des agences près de chez vous et le contact humain direct est toujours intéressant. Mais vous ne pourrez jamais vous rendre dans toutes les mutuelles pour vous faire une idée globale du coût d’une complémentaire réellement adaptée à vos besoins.

Les comparateurs constituent donc un gain de temps et un gain d’argent significatifs. En renseignant vos informations et caractéristiques de manière précise, vous permettez à un moteur de recherche de trouver les formules les plus adaptées à votre budget et à vos soins.

Quoi renseigner ? L’idéal est d’être exhaustif. Renseigner son âge est primordial. Si vous êtes sénior, jeune ou parent, cela aura un impact sur les tarifs et les formules qui vous seront proposées. Renseigner vos besoins en matière de soins est aussi prépondérant : soins dentaires, hospitalisations régulières, visites, examens et traitements optiques, diabètes, maladies rares, besoins de prises de sang ou de perfusions à domicile, etc.

Dans tous les cas, ne vous hasardez pas à insérer des informations erronées. Cela serait contre-productif pour votre choix. Lorsque vous renseignez vos coordonnées et informations dans le comparateur, soyez transparents ! Si vous finissez par contacter la mutuelle concernée et qu’elle constate une irrégularité dans les informations transmises, vous pourrez être accusés, à termes, de tentative de fraude à l’assurance.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -