Maladies cardiovasculaires: en prévention, misez sur le chocolat noir

Chocolat noir

Surtout apprécié pour son goût voluptueux, le chocolat noir est également un aliment qui exerce de multiples actions positives sur la santé. La consommation régulière de chocolat noir réduit substantiellement le risque de maladies cardiovasculaires.

Le chocolat est fabriqué à partir de la pâte de cacao, un liquide épais qui est extrait par broyage des fèves de cacao. Ce contenu en pâte de cacao est important, car elle constitue une source tout à fait exceptionnelle de polyphénols, une classe de molécules qui possèdent plusieurs activités biologiques importantes.

Les aliments riches en polyphénols comme le chocolat ou encore le thé ont cependant la particularité de provoquer une importante sensation d’astringence dans la bouche : ce phénomène est causé par l’interaction des polyphénols avec certaines protéines, ce qui provoque une réduction du pouvoir lubrifiant de la salive et une sensation de dessèchement.

C’est pour cette raison que le chocolat utilisé pour la cuisine, qui peut contenir plus de 85% de cacao, est peu attrayant au goût. Par contre, le chocolat contenant 70% de pâte de cacao représente un excellent compromis : la quantité de polyphénols qu’il contient est suffisante pour influencer les processus biologiques tandis que son contenu en sucre et en beurre de cacao permet de réduire l’amertume et d’ainsi améliorer son goût. De plus, une grande variété de chocolats 70 % est maintenant offerte en commerce et il est facile de trouver un produit qui correspond tant à notre goût qu’à notre budget.

Le chocolat noir 70% diminue les risques cardiovasculaires de 40%

En plus de son goût exceptionnel, de nombreuses études ont montré que le chocolat noir pouvait participer à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Par exemple, la consommation régulière de 5-10 g de chocolat 70 % est associée à une baisse importante (50 %) de la mortalité liée aux maladies du cœur. Une étude réalisée auprès de 1 216 femmes âgées a montré que celles qui mangeaient fréquemment du chocolat noir (une portion ou plus par semaine) voyaient leurs risques de maladies cardiovasculaires diminuer de près de 40 %.

Réduction de la pression sanguine et activité anti-inflammatoire

Ces effets positifs sont causés par les multiples effets bénéfiques des polyphénols du cacao sur le système cardiovasculaire :

– Réduction de la pression sanguine : les polyphénols du chocolat augmentent la production d’oxyde nitreux, une molécule qui stimule la dilatation des artères.

– Activité anti-inflammatoire : les polyphénols du chocolat diminuent l’inflammation en bloquant le recrutement de cellules inflammatoires à la surface des vaisseaux sanguins, ce qui réduit la formation de caillots.

Les études réalisées depuis une décennie sont unanimes : même s’il s’agit d’un aliment riche en calories qu’il faut consommer avec modération, le chocolat noir mérite une place de choix dans nos habitudes alimentaires étant donné ses effets extrêmement positifs pour la santé du cœur.

Source

Buijsse B et al. Cocoa intake, blood pressure, and cardiovascular mortality: the Zutphen Elderly Study. Arch. Intern. Med.; 166 : 411-417.

Lewis JR et al. Habitual chocolate intake and vascular disease : a prospective study of clinical outcomes in older women. Arch Intern Med.  170 :1857-1858.

Yasuda A et al. Cacao polyphenols influence the regulation of apolipoprotein in HepG2 and Caco2 cells. J. Agric. Food Chem.