China rubra, le remède homéopathique d’action générale

les indications thérapeutiques de China rubra en homéopathie

China rubra est communément connue sous le nom de Quinquina rouge. Appartenant à la famille des Rubiaceae, Quinquina rouge est un arbre originaire du Pérou. L’écorce de l’arbre contient des alcaloïdes. On appelle ces alcaloïdes « la quinine ». Elle est reconnue pour ses propriétés médicinales. La plante a été autrefois utilisée pour traiter le paludisme.

En homéopathie, il existe seulement deux formes disponibles pour ce remède China rubra. Ces deux formes sont les doses et les granules. Elles sont à base de sucre dont le lactose et le saccharose.

Dans quelles circonstances doit-on utiliser le remède homéopathique China rubra ?

Le remède China rubra est utile en cas de saignements plus ou moins importants. Comme celle de nez, des gencives ou des saignements causés par une coupure ou des règles. Il prévient les saignements provoqués par une intervention chirurgicale. Il soigne certains troubles du transit. A citer les diarrhées épuisantes qui sont essentiellement provoquées par l’ingestion de lait ou de fruits. Aussi les ballonnements de l’abdomen avec gargouillement mais également un ventre très sensible au contact.

On peut l’utiliser en cas de fièvre intermittente. La fièvre est définie par les trois stades suivants. D’abord les frissons, ensuite la chaleur et enfin les sueurs profuses. Le dernier stade est accompagné d’une grande fatigue et de soif. Ces autres indications thérapeutiques sont :

  • Névralgie du trijumeau. C’est à l’origine de céphalées intenses ou handicapantes. Le sujet devient hypersensible au frottement.
  • Asthénie et acouphène.
  • Sommeil perturbé dû à une hyperactivité cérébrale et une transpiration importante pendant le sommeil avec des rêves anxieux et confus.

Comment utiliser correctement ce remède China rubra en homéopathie ?

On prend le remède China rubra en dehors des repas, du tabac, de la menthe et du café. On laisse fondre sous la langue les granules et les doses. C’est utilisable au cours de la grossesse et de l’allaitement.

Pour faciliter l’arrêt d’un saignement, prendre 5 granules de 9 CH 4 à 6 fois par jour. Le nombre de prises varient avec l’importance du saignement. En prévention des saignements consécutifs à une intervention chirurgicale, on prend 5 granules de 5 CH 3 fois par jour. Les prises se feront durant la semaine avant l’intervention. On peut aussi l’associer avec une dose de Phosphorus en 9 ou 15 CH par jour. En cas de diarrhées, prendre 5 granules de 5 CH après chaque selle liquide jusqu’au retour à la normale.

Pour apaiser les ballonnements, prendre 5 granules matin, midi et soir pendant 2 à 3 jours. On utilise la dilution en 7 CH.

5 granules de 9 CH à prendre toutes les 4 heures calment les fièvres intermittentes. On diminue les prises avec les améliorations. En cas de fatigue qui survient à la suite d’un événement, prendre 5 granules matin et soir. Le traitement durera pendant 15 jours.

La névralgie du trijumeau se soigne par 5 granules de 15 CH toutes les 3 heures. 5 granules de 7 CH matin et soir pendant 1 mois traitent les acouphènes.

En cas de troubles du sommeil, prendre 5 granules de 15 CH au coucher pendant 1 mois.