Ces 6 facteurs qui permettent de maîtriser son âge chronologique et biologique

cancer despistage

Il est courant de penser que certains problèmes de santé augmentent avec l’âge. Vous êtes par exemple plus exposé à l’ostéoporose dès 70 ans, ou présentez un risque accru de développer des calculs biliaires si vous êtes une femme âgée d’une quarantaine d’années.

Bien entendu, ces règles ne s’appliquent pas à tout le monde. On voit des personnes de 70 ans faire des concours de bodybuilding, et d’autres, à 40 ans, souffrent de problèmes cardiaques et d’articulations endommagées par l’arthrite. Si votre âge influe sur votre état de santé global, ce n’est pas le seul facteur et ni toujours le plus important. Les chercheurs évaluent aujourd’hui les différences entre l’âge biologique et l’âge chronologique. Que peut-on faire pour améliorer son âge biologique ?

Bien que les gènes jouent un rôle important dans votre santé globale et vos marqueurs d’âge biologique, les choix que vous faites au quotidien les influencent également.

6 facteurs qui ralentissent le vieillissement biologique

Chacun des choix décrits ci-dessous peut vous aider à vivre plus longtemps, en meilleure santé.

1. L’alimentation

Nous sommes véritablement ce que nous mangeons. Votre organisme utilise les aliments que vous consommez comme sources de carburant et de nutriments pour fabriquer des cellules saines. Pour être en bonne santé, vous devez avoir des cellules saines. Pour que vos cellules soient saines, vous devez les nourrir de vrais aliments, riches en nutriments et en carburant.

2. L’hydratation

Votre corps est composé en moyenne de 60 % d’eau. Certaines parties de votre corps ont une proportion d’eau plus élevée. Comme votre cerveau et votre cœur, qui sont composés de 73 % d’eau, et vos poumons, de 83 %. Vous hydrater correctement réduit le stress infligé à vos cellules, une mesure préventive pour ralentir le vieillissement.  Évaluez votre niveau d’hydratation à la couleur de vos urines. Vous devez boire suffisamment d’eau pour que vos urines soient jaune pâle ou jaune paille. Et que vous uriniez quatre à sept fois par jour.

3. L’exercice

L’exercice physique est important pour votre santé et votre capacité physique à effectuer vos tâches quotidiennes. Mais il est également important pour la longueur de vos télomères. En étudiant des données recueillies auprès de 6.500 participants, des chercheurs ont constaté que ceux qui pratiquaient régulièrement et fréquemment une activité physique lorsqu’ils avaient entre 45 et 65 ans, avaient le plus d’influence sur la longueur de leurs télomères, et donc sur leur âge biologique. Il y avait un lien évident entre la pratique d’exercice physique par les participants, et la longueur de leurs télomères. Une autre étude a démontré l’existence d’un lien entre une pratique d’exercice physique modérée, qui permettait aux participants de brûler entre 1.000 et 3.500 calories par semaine, et une plus grande longueur des télomères.

4. L’équilibre

Il est important de maintenir une bonne communication entre votre cerveau et votre système musculosquelettique pour réduire vos risques de chutes. Il est aussi important d’avoir un bon équilibre, que d’être souple et d’avoir un tronc fort pour réduire son risque de chutes et de fractures. L’objectif n’est pas d’être capable de marcher sur une corde, mais d’être capable de vous rattraper si vous perdez l’équilibre. Les exercices d’équilibre ne sont pas utiles uniquement aux personnes âgées. Si vous n’êtes pas capable de vous tenir sur une jambe pendant au moins 30 secondes sans vous tenir à quoi que ce soit, il est temps pour vous d’intégrer ces exercices dans votre routine quotidienne. Vous sentirez certainement une nette différence après seulement une ou deux semaines.

5. La santé mentale

Votre santé mentale et cognitive est influencée par de nombreux facteurs physiques, tels que l’hydratation, l’exercice et l’alimentation. Mais il existe d’autres facteurs dont vous devez tenir compte pour jouir d’une bonne santé mentale et préserver vos capacités cognitives. Voici certains de ces facteurs :

Le soutien social

votre cercle de soutien, qui comprend vos amis et votre famille, contribue à réduire votre stress et à améliorer votre vision de la vie.

La gestion du stress

Le stress augmente votre sécrétion de cortisol, qui a un effet sur vos autres systèmes corporels et stresse votre organisme au niveau cellulaire.

L’optimisme/le sentiment de bonheur

Les centenaires expliquent que le fait de se sentir heureux et d’avoir une attitude positive a joué un rôle important dans leur longévité.

Les exercices mentaux

Vous connaissez l’expression « Ce que l’on n’utilise pas se perd ». Cela vaut pour vos capacités cognitives. Votre cerveau a besoin d’exercice, tout comme votre corps.

Le sommeil

il est nécessaire pour détoxifier votre cerveau. Votre corps et votre cerveau ont besoin de profiter toutes les nuits d’un sommeil réparateur de bonne qualité.

La foi

Il s’agit de la croyance en quelque chose d’invisible. Votre foi ou votre spiritualité est importante pour votre santé mentale et pour prévenir la dépression.

6. L’exposition aux produits chimiques

Votre organisme est assailli par les toxines et les substances chimiques présentes dans votre alimentation, dans l’air que vous respirez et les meubles qui vous entourent. Il fait son maximum pour se détoxifier autant que possible, mais c’est une tâche considérable. Il est important de limiter au maximum votre exposition en suivant les conseils suivants :

Arrêtez de fumer et préservez-vous des fumées secondaires.

Utilisez des produits non toxiques pour entretenir votre maison, tels que du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude.

N’utilisez pas de désodorisants d’intérieur, de bougies ou d’autres produits parfumés

Limitez dans la mesure du possible votre utilisation de médicaments, qu’ils soient délivrés avec ou sans ordonnance

Utilisez une lessive ‘verte’ pour laver votre linge

Optez pour des méthodes de jardinage biologiques