Ces 5 aliments qui augmentent le risque d’AVC chez les femmes

Le type d’AVC le plus courant est l’AVC « ischémique ». Il est provoqué par l’obstruction d’un vaisseau sanguin qui alimente votre cerveau. De nombreux facteurs sont sans doute à l’origine de la surprenante augmentation du nombre d’AVC chez les femmes, notamment :

– L’augmentation du taux d’obésité. Le tour de taille des femmes a augmenté de presque 5 cm au cours des 10 dernières années

– Les carences en vitamine D dues à un manque d’exposition au soleil. Éviter le soleil augmente également votre risque de carence en sulfate de vitamine D, qui peut être une cause sous-jacente de formation de plaques d’athérome (un facteur de risque d’AVC)

– La prévalence croissante de l’hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang)

S’agissant des AVC (comme de la plupart des maladies), la prévention est clairement la meilleure des options, or votre alimentation joue à cet égard un rôle déterminant.

La liste des cinq aliments qui sont associés à une augmentation du risque d’AVC

1 La viande rouge

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

La viande rouge est un facteur de risque de survenir d’AVC. Ce n’est plus un mystère. Mais c’est une grave erreur que de mettre toutes les viandes rouges dans le même panier. Car les différences entre les viandes provenant d’élevages industriels, et les viandes biologiques, nourries à l’herbe, sont si importantes, qu’on parle pratiquement de deux aliments totalement différents. Le bœuf biologique nourri à l’herbe n’est généralement pas associé aux effets néfastes sur la santé du bœuf élevé industriellement. Mais très peu de chercheurs, et encore moins de journalistes, font la distinction entre les deux.

2 Le sel

S’agissant du sel, là aussi, ne pas tout jeter par la fenêtre. On ne peut pas comparer le sel raffiné utilisé dans les aliments transformés, au sel naturel et non raffiné. Le fait d’éviter les aliments transformés vous aidera à réduire votre risque d’AVC et à améliorer votre santé globale. Il est important de comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’éviter tous les types de sel. Mais uniquement les sels transformés, comme le sel de table classique. Le sel naturel non raffiné, par contre, tel que le sel de l’Himalaya, est même très important pour de nombreux processus biologiques, notamment pour aider les parois des vaisseaux sanguins à réguler la pression artérielle. Ce qui est clairement un effet bénéfique, et non un effet qui favorise le développement de maladies.

3 Les gras trans

Ils sont connus pour augmenter le risque d’AVC. Si vous vous préoccupez de votre santé, évitez tous les aliments contenant des gras trans. Cela comprend de nombreux aliments transformés, comme les crackers, les chips, la plupart des pâtisseries industrielles, et toutes les fritures, pour ne citer que quelques exemples. Les gras trans sont connus pour favoriser l’inflammation. Elle est à la base de la plupart des maladies chroniques et/ou graves, et non uniquement des AVC ou des maladies cardiovasculaires. Les femmes ont particulièrement intérêt à suivre ce conseil. Car le taux d’AVC est en augmentation chez les femmes d’âge moyen. Les mauvais choix alimentaires sont probablement des coupables significatifs. Au cours d’une étude publiée l’année passée, il a été constaté que les femmes ménopausées qui consommaient quotidiennement les plus grandes quantités de gras trans, avaient une incidence d’AVC ischémique supérieure de 30 %.

4 Méfiez-vous des viandes fumées, transformées et de la charcuteries

Il a été démontré que certains conservateurs, tels que le nitrate de sodium et le nitrite, que l’on trouve dans les viandes fumées et transformées, endommagent vos vaisseaux sanguins. Ce qui augmente votre risque d’AVC. De plus, les nitrates sont souvent convertis en nitrosamines, qui sont également clairement associés à une augmentation du risque de certains cancers. À l’issue d’une très récente revue de plus de 7.000 études menées sur l’alimentation et le cancer, réalisée par le Fonds mondial de recherche contre le cancer, les chercheurs ont conclu que, pour cette raison, personne ne devrait consommer de viandes transformées. Les hot-dogs, le bacon, le salami et autres viandes transformées, peuvent également :
– Augmenter votre risque de diabète de 50 %
– Affecter votre fonction pulmonaire
– Augmenter votre risque de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

5 Les sodas lights

Et oui, les boissons « light » peuvent considérablement augmenter votre risque d’AVC. Une recherche présentée en 2019, au cours de la conférence internationale de l’Association américaine contre l’AVC, a démontré que les personnes qui consomment ne serait-ce qu’un seul soda light par jour, peuvent voir leur risque d’AVC augmenter de 48 % !