Cellulite: conseils de prévention et solutions naturelles

Connue sous des noms comme la peau d’orange ou le capiton, la cellulite est le résultat d’une accumulation excessive de graisses dans les couches profondes de la peau. Certains spécialistes estiment aussi que la cellulite est une inflammation chronique des tissus graisseux. La cellulite réduit la circulation sanguine et provoque des problèmes au niveau du métabolisme cellulaire.

Rappelons que la peau comprend trois couches superposées : l’épiderme qui forme le revêtement externe sous lequel se trouvent successivement le derme et l’hypoderme. Sur ce dernier se logent les cellules graisseuses ou adipocytes. Elles s’y répartissent dans de petites chambres limitées en haut par l’épiderme, en bas par le muscle et latéralement par des murs de fibres. Lorsque les réserves de graisse se surchargent, ces chambrettes cernées par les fibres se dilatent et donnent extérieurement, à la surface cutanée, un aspect irrégulier comme la peau d’orange. Elle se situe généralement sur le cou, les fesses, le ventre, la zone latérale, derrière les bras et sur les parties postérieures des cuisses. La zone d’apparition de la cellulite varie suivant la morphologie de chaque individu. La cellulite des femmes plus minces se trouve surtout sur les cuisses et les fesses, dessinant la fameuse « culotte de cheval », tandis que celle des personnes rondes se situe au niveau des seins, des cuisses ou des ventres. Les zones atteintes de la lipodystrophie paraissent lourdes et serrées. Elles deviennent douloureuses à la palpation ou à la pression. Les capitons sur la partie interne des genoux et les chevilles proviennent des insuffisances veineuses et lymphatiques.

Il en résulte également une compression des vaisseaux d’irrigation locale. Par la suite, les déchets ou toxines s’éliminent mal et l’eau est retenue dans l’organisme. C’est la formation de la cellulite. Parmi les hormones, les oestrogènes sont de loin les plus fréquemment responsables de la surproduction d’adipocytes. Les troubles hormonaux et certaines périodes physiologiques de la femme stimulent l’apparition de la peau d’orange. Il en est de même pour la phase pubertaire, la grossesse et la préménopause.

Les causes qui favorisent l’apparition de la cellulite

– Certaines mauvaises habitudes alimentaires favorisent l’excès de réserve lipidique dans l’organisme. Les personnes qui aiment les aliments trop salés, gras et pauvres en fibres, farineux ou trop sucrés sont les plus exposées au problème de cellulite.

– La sédentarité accroît l’accumulation de graisse et entrave la fluidité de la circulation des flux veineux et lymphatiques.

– L’obésité provoque la production supplémentaire d’hormones souvent responsables de la peau d’orange.

– Le fait de fumer accentue les troubles de la circulation sanguine engendrés par la cellulite.

– En outre, la perturbation du retour veineux, comme les varices, le lymphoedème ou rétention de lymphe due à l’obstruction des vaisseaux lymphatiques et la rétention d’eau aggravent l’apparition du capiton.

– Le facteur héréditaire et le stress jouent un rôle non négligeable dans la formation de la cellulite.

Les bons gestes à adopter pour combattre la cellulite

A un stade très avancé, on ne peut plus éliminer la cellulite de façon radicale, mais dès ses premières apparitions et en prévention, quelques gestes efficaces peuvent être mis en place.

– Les activités sportives s’avèrent indispensables dans la lutte contre la cellulite. Celles-ci se combinent obligatoirement avec un changement des mauvaises habitudes alimentaires. Il s’agit de boire de l’eau (2 litres par jour) régulièrement et de modérer le sel, les sucres et la farine. Le régime « anticellulite » favorise également la consommation de légumes et de fruits.

– Le massage manuel est fortement indiqué pour traiter la cellulite. Il convient de l’effectuer tous les deux jours dans un environnement paisible. Prendre une douche avant la séance de massage accroît l’efficacité des huiles essentielles utilisées et favorise la relaxation des muscles.

– Un kinésithérapeute peut traiter la cellulite avec un drainage lymphatique. Il s’agit d’un massage doux constitué de différents degrés de pressions et qui améliore la circulation du sang et l’évacuation des toxines dans la partie affectée par la cellulite.

– La surélévation des jambes, la variation de la posture et les bains froids limitent l’évolution de la cellulite des membres inférieurs.

Quelques astuces naturelles pour lutter contre la cellulite

– Le thé vert fait partie des plantes les plus utilisées en cas de cellulite. Ses composants détruisent et éliminent les graisses. Ils fluidifient les vaisseaux et évacuent les toxines de tous les organes du corps. Buvez-en une tasse tous les jours, si possible du vrai « thé vert » sans rien d’autre avec, type menthe par exemple. Achetez-en un sac dans votre boutique bio et laissez le infuser 5 min avant de la boire.

– La papaye sous forme de gélule à base de papaïne est parfois conseillée en cas de cellulite.

– Le cèdre de l’Atlas, sous forme d’huile essentielle, mélangée avec une huile végétale donne de bons résultats en massage