Bien êtreMaladieMédecine douceTechniques physique

Les 9 causes principales de la douleur dans le haut du dos

La douleur dans le haut du dos est généralement le résultat d’une mauvaise posture, d’une surutilisation musculaire ou d’une blessure. Le traitement peut inclure des remèdes maison, comme le repos et des exercices doux, ou éventuellement la consultation d’un kinésithérapeute.

Le haut du dos est la zone située entre la base du cou et le bas de la cage thoracique. La partie supérieure du dos est constituée de 12 os, que les médecins appellent la colonne thoracique. Le premier os du haut du dos commence à la base du cou, et le 12e os se termine juste en dessous de la cage thoracique. La douleur dans le haut du dos peut apparaître n’importe où entre ces os. La plupart des personnes décrivent la douleur dans le haut du dos comme une sensation de brûlure ou de tiraillement en un seul endroit, qui peut être le siège d’une blessure ou d’une tension.

Causes courantes de la douleur dans le haut du dos

Bien qu’elle soit moins fréquente que la lombalgie ou la cervicalgie, une étude publiée dans la revue Occupational Medicine indique qu’un homme sur dix et une femme sur cinq peuvent souffrir de douleurs dans le haut du dos. Les médecins appellent la douleur du haut du dos « douleur de la colonne thoracique » ou TSP. Les causes courantes sont les suivantes :

1. Déconditionnement musculaire et mauvaise posture

Une utilisation peu fréquente ou incorrecte des muscles peut provoquer des douleurs dorsales. Les gens peuvent conditionner leurs muscles au fil du temps pour qu’ils soient plus forts ou plus endurants grâce à des exercices et à la musculation. L’inverse est également vrai. Les êtres humains peuvent déconditionner leurs muscles avec le temps en ne les utilisant pas correctement.

Pour certains muscles, notamment ceux du dos, le déconditionnement est aussi simple que de rester assis trop longtemps à un bureau avec une mauvaise posture. Une personne peut le faire au travail.
S’avachir dans une chaise au-dessus d’un bureau peut entraîner une perte de force dans les muscles. Au fil du temps, l’affaiblissement des muscles peut entraîner des douleurs dans la zone concernée en raison de tensions ou d’irritations. Lorsqu’une personne s’avachit, la pression de la gravité et du corps lui-même s’exerce sur la colonne vertébrale, le cou, les disques et les ligaments. Avec le temps, cette pression peut entraîner des douleurs et d’autres complications.

Il est possible de conditionner les muscles pour qu’ils soient plus forts et plus durables dans la plupart des cas. Ce processus commence par la correction de la posture en position assise et par des pauses régulières au bureau pour bouger et s’étirer. Des exercices peuvent également améliorer la force du dos, et l’utilisation d’un bureau debout peut également être utile.

Le conditionnement musculaire demande toutefois de la patience, et toute personne souffrant de douleurs chroniques dans le haut du dos dues à une faiblesse musculaire a tout intérêt à consulter un kinésithérapeute, un ostéopathe ou un chiropracticien pour trouver un programme d’exercices adapté à ses besoins spécifiques.

2. Surmenage musculaire

La surutilisation des muscles du dos est une autre cause fréquente de douleur dans le haut du dos. Cela se produit généralement en raison de la répétition des mêmes mouvements au fil du temps. Cela peut être une cause de :

– claquage musculaire
– crispation
– irritation

L’exemple classique est celui d’un tennisman, qui effectue un mouvement similaire à chaque fois qu’il lance, ce qui peut souvent mettre à mal son épaule. D’autres activités répétitives peuvent provoquer des douleurs similaires. Une personne qui doit effectuer le même mouvement toute la journée, ou qui soulève des objets au-dessus de sa tête tout au long de la journée, par exemple, peut commencer à ressentir une irritation, un resserrement ou une tension musculaire. Si elle ignore ces signes, cela peut se transformer en douleur chronique.

Le traitement de la surutilisation musculaire commence généralement par le repos de la zone concernée, ainsi que par l’application de chaleur ou de glace pour favoriser la circulation sanguine dans les tissus musculaires. Il peut être utile de trouver des moyens d’éviter le mouvement répété lorsque cela est possible ou de faire des pauses entre les activités. Un physiothérapeute peut recommander des exercices pour favoriser la souplesse et la force de la zone.

3. Lésion traumatique

Une blessure traumatique peut également entraîner un mal de dos. Cela peut être le résultat de situations telles que:

– les accidents de voiture
– glissade et chute
– accidents du travail
– soulèvement incorrect
– un effort physique trop intense

La blessure est parfois évidente, et la douleur apparaît juste après l’incident. Dans d’autres cas, la douleur peut ne se manifester que plus tard ou le jour suivant. Les blessures traumatiques peuvent être graves, et les problèmes liés aux blessures, par exemple une fracture des vertèbres, exposent une personne à des complications durables, notamment des douleurs chroniques, des lésions nerveuses et une paralysie. Un médecin doit examiner toutes les blessures potentielles au dos, car il est vital qu’elles guérissent correctement pour éviter des douleurs à long terme.

4. Hernie discale

Les hernies discales sont plus fréquentes dans le bas du dos, mais elles peuvent aussi parfois survenir dans le haut du dos. Les disques sont les coussins mous et caoutchouteux situés entre chaque vertèbre. Une hernie discale se produit lorsqu’un morceau de ce coussin passe à travers et exerce une pression sur la colonne vertébrale. Même une petite pression peut entraîner une douleur importante au milieu du dos, ainsi que d’autres symptômes, notamment un engourdissement ou une faiblesse dans les bras ou les jambes. La plupart des personnes n’ont pas besoin d’être opérées pour une hernie discale et se rétabliront grâce au repos ou à la prise de médicaments anti-inflammatoires.

5. Nerf pincé

Une hernie discale peut glisser suffisamment loin pour comprimer le nerf voisin. Un nerf pincé au milieu du dos peut provoquer :

– un engourdissement et une douleur dans les bras ou les jambes
– des problèmes de contrôle de la miction
– une faiblesse ou une perte de contrôle dans les jambes

Lorsqu’un nerf pincé provient d’une hernie discale, le traitement est similaire au traitement de l’hernie discale. Un nerf pincé ne nécessite généralement pas de chirurgie.

6. L’arthrose

La source du mal de dos n’est parfois pas les muscles, mais un problème au niveau des os et des articulations. Le cartilage qui amortit et protège les os peut s’user avec l’âge. Le terme utilisé pour désigner ce phénomène est l’ostéoarthrite. Il s’agit de la forme d’arthrite la plus courante chez les personnes âgées.

L’arthrose peut finir par entraîner la disparition complète du cartilage entre les os, ce qui provoque un frottement des os entre eux. Cela peut également exercer une pression sur les nerfs de la colonne vertébrale et provoquer des engourdissements ou des picotements dans les bras et les jambes. Toute personne qui pense être atteinte d’arthrose doit consulter un médecin pour obtenir un diagnostic et un plan de traitement. Le traitement se concentre généralement sur la gestion de la douleur et le maintien du fonctionnement des articulations.

7. La douleur myofasciale

La douleur peut également provenir de problèmes dans le tissu conjonctif du dos, que les médecins appellent le fascia. La douleur myofasciale peut apparaître après une blessure ou une surutilisation, mais la douleur myofasciale chronique peut durer longtemps après la blessure initiale. On ne sait toujours pas pourquoi la douleur myofasciale persiste dans certains cas. Les médecins peuvent recommander une thérapie physique et une thérapie de libération myofasciale pour permettre à une personne de faire travailler le fascia et de soulager la douleur.

8. Infection de la colonne vertébrale

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour traiter une infection de la colonne vertébrale. Dans de rares cas, une infection peut être à l’origine d’une douleur dans le haut du dos. Un abcès épidural spinal est une collection de germes et de pus qui se forme entre la moelle épinière et les os de la colonne vertébrale. L’abcès peut se développer et gonfler, entraînant des douleurs. Un diagnostic précoce est essentiel, et les médecins traiteront rapidement un abcès vertébral pour éviter de graves complications. Des antibiotiques peuvent aider, et une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éliminer l’abcès et réduire le risque de complications.

9. Le cancer du poumon

Les douleurs dorsales peuvent être dues à un cancer du poumon dans de très rares cas. Une étude de cas publiée dans le Journal of the Advanced Practitioner in Oncology met en évidence un tel cas. L’étude indique que des complications peuvent entraîner la propagation du cancer aux os chez environ 30 à 40 % des personnes atteintes d’un cancer du poumon non à petites cellules.

Autres affections

Des pathologies spécifiques affectant la colonne vertébrale ou les muscles peuvent également entraîner des douleurs dans le haut du dos. Il s’agit notamment de :

– la scoliose
– la fibromyalgie
– déformation de la colonne vertébrale
– cyphose problématique

Le traitement de chaque affection varie et son succès est variable.

Prévenir les douleurs du haut du dos

Il n’est peut-être pas possible de prévenir toutes les causes de douleurs dans le haut du dos, mais il existe des mesures faciles à prendre qui peuvent éviter certaines des causes les plus courantes. Il s’agit notamment de :

– Faire des pauses régulières en position assise ou allongée pour s’étirer et faire bouger différents groupes musculaires.
– Faites des pauses fréquentes lorsque vous travaillez à un bureau pour vous étirer, afin que les muscles restent souples et forts.
– Prenez quelques minutes pour étirer les muscles ou réchauffer le corps avant toute activité.
– Les personnes qui soulèvent des objets lourds doivent éviter de se tordre ou de soulever avec le dos.
– Faites-vous masser régulièrement afin d’éliminer la tension des muscles.
– Travaillez avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe pour renforcer les muscles faibles et soulager les articulations.
– Évitez de porter des sacs à dos ou des sacs à main lourds.

Soyez conscient de votre posture à tout moment, marchez droit et asseyez-vous correctement, en utilisant des supports dorsaux si nécessaire.

Sources

Bond, A., & Manian, F. A. (2016, December 1). Spinal epidural abscess: A review with special emphasis on earlier diagnosis. BioMed Research International, 2016, 1614328

Cathcart, E., McSweeney, T., Johnston, R., Young, H., & Edwards, D. J. (2018, October 24). Immediate biomechanical, systemic, and interoceptive effects of myofascialrelease on the thoracic spine: A randomised controlled trial [Abstract]. Journal of Bodywork and Movement Therapies

Cramer, H., Mehling, W. E., Saha, F. J., Dobos, G., & Lauche, R. (2018, April 6). Postural awareness and its relation to pain: Validation of an innovative instrument measuring awareness of body posture in patients with chronic pain. BMC Musculoskeletal Disorders, 19(1), 109

Doherty, L. M. (2012, May–June). Back pain in a patient with lung cancer. Journal of the Advanced Practitioner in Oncology, 3(3), 195–196

Herniated disc (cervical, thoracic, lumbar). (n.d.)

Kim, D. J., Cho, M. L., Park, Y. H., & Yang, Y. A. (2015, March 24). Effect of an exercise program for posture correction on musculoskeletal pain. Journal of Physical Therapy Science, 27(6), 1791–1794

 

Articles similaires