Carence en potassium : découvrez les 8 risques potentiels

La plupart d’entre nous savent que le potassium est important pour le maintien d’une bonne santé, mais saviez-vous qu’il existe des risques sérieux associés à un apport insuffisant de ce minéral essentiel ? Une carence en potassium peut entraîner de la fatigue, un rythme cardiaque irrégulier, une faiblesse et des crampes musculaires, une mauvaise digestion et d’autres symptômes désagréables. En outre, si elle n’est pas traitée, elle peut provoquer de sérieux problèmes. Dans cet article de blog, nous allons examiner 8 risques potentiels de carence en potassium, afin que vous puissiez vous assurer que votre régime alimentaire comprend la bonne quantité pour une santé optimale.

Rappel de l’apport journalier recommandé en potassium.

L’apport journalier recommandé en potassium peut varier considérablement en fonction de l’âge et de la période de la vie. De manière générale, les enfants devraient viser un apport d’environ 4 700 mg, les adolescents d’environ 4 700 à 5 100 mg et les adultes d’au moins 4 700 mg. Pour les femmes enceintes ou allaitantes, la recommandation est encore plus élevée : environ 5 100 mg par jour. Enfin, les personnes âgées devraient essayer de consommer au moins 4 500 à 5 000 mg de potassium par jour.

Les 8 risques potentiels de carence en potassium.

  1. Altération de la fonction musculaire :

La carence en potassium, ou hypokaliémie, peut entraîner des perturbations de la fonction nerveuse et musculaire. Cela peut entraîner un large éventail de problèmes tels que faiblesse ou spasmes musculaires, paralysie, fatigue, paralysie des muscles respiratoires, battements cardiaques irréguliers et arythmies.

  1. Réduction de la densité minérale osseuse :

L’hypokaliémie a été liée à une diminution de la densité minérale osseuse et à un risque accru d’ostéoporose en raison de la perte de minéraux osseux tels que le calcium et le phosphore.

  1. Sensibilité accrue aux infections :

Le potassium est nécessaire au fonctionnement optimal du système immunitaire. En l’absence de niveaux adéquats de potassium, les individus peuvent être plus sensibles aux infections, notamment aux rhumes, aux virus de la grippe et à d’autres maladies.

  1. Hypertension artérielle :

Le potassium aide à réguler notre pression artérielle en équilibrant les niveaux de sodium dans le corps, ce qui peut réduire le risque d’hypertension ou de pression artérielle élevée lorsqu’il est à des niveaux normaux. De faibles niveaux de potassium entraînent une augmentation significative des niveaux de pression artérielle, ce qui peut provoquer de graves complications telles qu’un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque si le problème n’est pas traité correctement.

  1. Rythme cardiaque irrégulier :

De faibles niveaux de potassium perturbent également la signalisation électrique à l’intérieur de votre cœur, ce qui entraîne des changements dans le rythme cardiaque, connus sous le nom d’arythmie, qui peuvent engendrer des palpitations, des épisodes d’évanouissement et même une mort subite dans certains cas si rien n’est fait.

  1. Problèmes gastro-intestinaux :

L’hypokaliémie peut causer des problèmes de digestion tels que la constipation en raison de la perturbation des contractions intestinales normales qui aident à pousser les aliments dans le tractus gastro-intestinal, ce qui entraîne des symptômes digestifs inconfortables ainsi que des problèmes de malabsorption des nutriments comme les ballonnements, les crampes et la diarrhée.

  1. Syndrome métabolique :

Un faible taux de potassium contribue aussi au syndrome métabolique qui se caractérise par une résistance à l’insuline, des taux élevés de triglycérides et de cholestérol ainsi qu’un excès de graisse abdominale – autant de facteurs qui augmentent les risques de maladies graves comme le diabète et les maladies cardiovasculaires.

  1. Lésions rénales :

Une baisse de l’équilibre électrolytique affecte les fonctions rénales, provoquant des déséquilibres de fluides qui entraînent d’autres complications telles qu’une altération de la formation et de la rétention d’urine ainsi que des calculs rénaux s’ils ne sont pas traités rapidement par une intervention médicale.

De nombreuses sources de potassium sont à la portée pour augmenter vos apports.

Une façon d’augmenter votre apport en potassium est d’incorporer davantage d’aliments riches en potassium dans votre alimentation.

  • Les fruits particulièrement riches en potassium sont les bananes, les oranges, les abricots, le cantaloup, le melon miel, les pruneaux secs et les raisins secs.
  • Les légumes riches en potassium sont les pommes de terre (surtout avec la peau), les ignames, les patates douces, les épinards et d’autres légumes verts à feuilles comme la bette à carde et le chou frisé.
  • Les légumineuses comme les haricots et les lentilles sont également une excellente source de potassium alimentaire ; une tasse de haricots cuits peut fournir jusqu’à 800 milligrammes de potassium.
  • Les produits laitiers comme le yaourt et le lait peuvent également fournir jusqu’à 300-400 milligrammes de potassium alimentaire par portion.
  • Enfin, les noix sont une autre bonne source de potassium alimentaire ; 30 g d’amandes ou de cacahuètes contient environ 200 milligrammes de ce minéral.

En plus d’augmenter votre consommation d’aliments riches en potassium dans votre alimentation, vous devriez ainsi envisager de prendre un supplément de potassium de qualité pour vous assurer que vous respectez les apports journaliers recommandés. Il est important de se rappeler que toutes les formes de supplémentation ne se valent pas ; lorsque vous choisissez un supplément, il est toujours préférable d’opter pour un produit exempt de charges ou d’ingrédients artificiels.

Enfin, si vous souffrez de problèmes de santé préexistants. Tels qu’une maladie rénale ou une insuffisance cardiaque, consultez toujours votre médecin avant de modifier votre régime alimentaire ou votre routine de supplémentation, afin de vous assurer que vous pouvez le faire en toute sécurité.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.