Médecine douce

Canicule : les effets bénéfiques de la transpiration sur le corps

La canicule et les fortes chaleurs sont vécues comme un supplice et une source d’inquiétude par beaucoup de personnes. Mais peut-être y a t-il un bénéfice à tirer de ces d’épisodes de grandes chaleurs, comme la transpiration.

Transpirer est un processus naturel et essentiel du corps humain, dont le but est d’aider le corps à conserver sa température optimale de fonctionnement autour de 37°. À la naissance, nous disposons d’un certain nombre de glandes sudoripares, situé entre 2 et 4 millions, et c’est ce nombre qui détermine, en partie, la façon dont nous transpirons. Bien que les femmes possèdent généralement plus de glandes sudoripares que les hommes, celles des hommes ont tendance à être plus actives et à produire plus de sueur.

Bien que nombreux sont ceux qui détestent transpirer, c’est un processus qui présente de nombreux bienfaits tant esthétiques que thérapeutiques. Votre peau est le plus grand organe de votre corps, et joue un rôle aussi important que n’importe quel autre organe. Par exemple, transpirer aide votre corps :

À maintenir une température adéquate et à vous empêcher de surchauffer

À évacuer les toxines, ce qui favorise la fonction immunitaire et aide à prévenir les maladies liées à une surcharge toxique

À tuer les virus et les bactéries qui ne peuvent pas survivre à des températures supérieures à 37°C

À nettoyer les pores, ce qui aide à éliminer les points noirs et l’acné

Eliminer des toxines et perturbateurs endocriniens dangereux pour la santé

L’un des contaminants les plus omniprésents du 21ème siècle est le BPA (bisphénol A). Le BPA est un perturbateur endocrinien, ce qui signifie qu’il imite ou interfère avec les hormones de votre corps et « perturbe » votre système endocrinien. Les glandes de votre système endocrinien et les hormones qu’elles libèrent sont essentielles à la régulation de l’humeur, la croissance et le développement, la fonction des tissus, le métabolisme ainsi que les fonctions sexuelles et les processus reproductifs. Or, le BPA est souvent présent dans la sueur humaine, alors même qu’il n’est pas détecté par les tests sanguins et urinaires. Ainsi la transpiration pourrait représenter une bonne méthode pour éliminer naturellement ce perturbateur endocrinien et quelques autres car la transpiration aide à éliminer du corps d’autres substances chimiques présentes dans l’environnement tels les phtalates, d’autres perturbateurs endocriniens.

Diminution des odeurs corporelles en transpirant

Enfin, une transpiration abondante peut contribuer à diminuer les odeurs corporelles en éliminant les toxines accumulées dans la peau. Car une mauvaise odeur corporelle est due pour l’essentiel aux toxines qui sont évacuées. Si vous adoptez un mode de vie sain, c’est-à-dire que vous avez une exposition minimale aux toxines alimentaires et environnementales, et avez donc une faible charge toxique, votre transpiration sera presque inodore.

Articles similaires