Cancer : les 7 habitudes à prendre pour limiter les risques de rechute

Certaines habitudes de vie ont des répercussions importantes sur l’espérance de vie des personnes touchées par le cancer. Pour les personnes touchées par le cancer, la priorité est évidemment de suivre à la lettre les recommandations de leur oncologue sur les traitements les plus efficace contre la maladie.

En plus de ces traitements, certains changements dans le mode de vie jouent un rôle déterminant sur les chances de survivre. Le Fonds mondial de recherche contre le cancer (WCRF)  recommande d’adopter quelques habitudes de vie pour améliorer l’espérance de vie de ceux qui ont survécu du cancer.

7 habitudes pour diminuer les risques de rechute

  1. Demeurer aussi près que possible d’un poids santé, c’est-à-dire avoir un indice de masse corporelle entre 21 et 23. L’obésité est en voie de remplacer le tabagisme comme première cause de cancer.
  2. Être actif physiquement au moins 30 minutes par jour. L’activité physique régulière a des effets bénéfiques sur la santé en général, sans compter son influence positive sur la fatigue, l’anxiété et la dépression, des états qui touchent souvent les survivants du cancer. De plus, des études récentes ont montré que l’exercice réduit significativement la mortalité de femmes à qui on a diagnostiqué un cancer du sein.
  3. Éviter les boissons gazeuses et les aliments très riches en énergie contenant de fortes quantités de sucre et de gras (fast-food).
  4. Consommer en abondance une grande variété de fruits, de légumes, de légumineuses ainsi que d’aliments à base de grains entiers.

On recommande de manger de 5 à 10 portions de fruits et de légumes, en particulier ceux qui contiennent des quantités importantes de molécules anticancéreuses (famille des choux et de l’ail, fruits rouges, thé vert, curcuma, vin rouge, algues, champignons, probiotiques).  Ces aliments peuvent jouer un rôle crucial dans la prévention secondaire en empêchant la croissance des tumeurs résiduelles qui ont résisté aux traitements.

  1. Réduire la consommation de viandes rouges (bœuf, agneau, porc) à environ 500 grammes par semaine, en la remplaçant par des repas à base de poissons (idéalement des poissons gras, riches en oméga-3), d’œufs ou de protéines végétales. De plus, éviter complètement la consommation de charcuteries, de mauvais aliments qui augmentent le risque de cancer.
  2. Pour ceux qui consomment de l’alcool, privilégier le vin rouge et limiter la consommation à 2 verres pour les hommes et à un verre pour les femmes.
  3. Limiter la consommation de produits conservés dans du sel (poissons salés, par exemple) ainsi que celle de ceux à haute teneur en sel.

source :

https://www.wcrf.org/dietandcancer/about