Cancer du pancréas: ces facteurs qui augmentent très fortement le risque

Un mélange de gènes et de facteurs de risque environnementaux contribue au cancer du pancréas souvent mortelle.

Un mélange de gènes et de facteurs de risque environnementaux contribue à cette forme de cancer souvent mortelle.

Les experts médicaux ne savent pas exactement pourquoi les gens ont un cancer du pancréas, mais ils ont fait des progrès dans la compréhension des fondements biologiques de la maladie et des facteurs qui augmentent le risque de la contracter. Comme d’autres formes de cancer, le cancer du pancréas résulte d’altérations (mutations) de l’ADN de certaines cellules du pancréas. Ces mutations génétiques donnent l’ordre aux cellules de se multiplier de façon sauvage et de former des tumeurs malignes.

Le cancer du pancréas est-il héréditaire ?

Les chercheurs estiment que dans environ 10 % des cas, la réponse est oui. Les mutations génétiques qui augmentent la susceptibilité à la maladie sont transmises de parent à enfant. Une étude de 2018 a identifié six gènes ayant une association avec le cancer du pancréas. Dans cette étude, les gènes ont été identifiés à un taux plus élevé chez les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie. Le cancer du pancréas peut également être le résultat de mutations génétiques survenant au cours de la vie, pour diverses raisons liées à des expositions environnementales ou à des choix de mode de vie, comme le tabagisme.
Pour de nombreux patients, la cause du cancer du pancréas est inconnue. Les chercheurs pensent que le déclencheur de la maladie peut être un événement aléatoire qui se produit spontanément dans les cellules.

Qu’est-ce qui augmente le risque de cancer du pancréas ?

Dans la population générale, une personne a une chance moyenne de développer un cancer du pancréas.

Mais il existe un certain nombre de facteurs qui peuvent augmenter les chances :

L’âge

Plus vous êtes âgé, plus vous avez de chances de développer un cancer du pancréas. Environ 90 % des personnes atteintes de la maladie ont plus de 55 ans, et 70 % ont plus de 65 ans. Mais des personnes plus jeunes peuvent également être atteintes d’un cancer du pancréas.

Sexe

Les hommes sont plus susceptibles de développer un cancer du pancréas que les femmes.

Fumer

Les fumeurs ont un risque de cancer du pancréas deux fois plus élevé que les non-fumeurs ; environ 20 à 30 % des cancers du pancréas sont associés à la consommation de cigarettes. Les cigares, les pipes et les produits du tabac sans fumée peuvent également poser problème.

Obésité et régime alimentaire

Les personnes obèses ont environ 20 % plus de risques de développer un cancer du pancréas. Les hommes et les femmes en surpoids (mais non obèses) sont également plus exposés, surtout s’ils ont des kilos en trop autour de la taille. Bien que le lien entre le cancer du pancréas et l’alimentation doive faire l’objet de recherches plus approfondies, certaines études ont établi un lien entre la maladie et une consommation élevée d’aliments gras ou une alimentation riche en viandes rouges ou transformées (comme la saucisse) et pauvre en fruits et légumes.

Le diabète

Il existe un nombre important de preuves établissant un lien entre le diabète et le cancer du pancréas, en particulier chez les personnes qui souffrent de cette maladie depuis de nombreuses années. L’apparition soudaine d’un diabète peut également être un symptôme du cancer du pancréas.

Antécédents familiaux

Le cancer du pancréas peut être présent dans les familles, très probablement en raison de mutations génétiques communes. Cette condition, appelée cancer du pancréas familial (CPF), représente environ 10 % de tous les cas. On considère qu’une famille est atteinte d’un CPF si deux parents au premier degré ou plus (parent, enfant, frère ou sœur) ont reçu un diagnostic de cancer du pancréas, ou si trois parents proches ou plus du même côté de la famille ont reçu un diagnostic de cancer du pancréas.

Pancréatite chronique

Cette inflammation douloureuse du pancréas, qui peut être provoquée par l’abus d’alcool, a été liée au cancer du pancréas.

Affections héréditaires rares

Il s’agit de la pancréatite héréditaire, du syndrome de Peutz-Jeghers, du mélanome malin familial et du cancer du pancréas, du syndrome du cancer héréditaire du sein et des ovaires et du syndrome de Lynch.

Produits chimiques sur le lieu de travail

Les produits chimiques utilisés pour le nettoyage à sec et le travail des métaux sont particulièrement dangereux.

Bactéries

Une bactérie courante appelée Helicobacter pylori (H. pylori) provoque des inflammations et des ulcères dans l’estomac et peut également, dans une moindre mesure, augmenter le risque de cancer du pancréas.

Infection par le virus de l’hépatite B

Il existe certaines preuves liant le virus au cancer du pancréas, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

Cirrhose

Cette maladie, souvent causée par l’abus d’alcool, se développe lorsque les dommages aux cellules du foie entraînent la formation de tissu cicatriciel. (5)

Peut-on prévenir le cancer du pancréas ?

Les chercheurs travaillent à la mise au point de tests de détection fiables permettant de repérer le cancer du pancréas à ses premiers stades, lorsqu’il est le plus traitable. L’espoir est d’identifier des indicateurs de la maladie, également appelés biomarqueurs, qui seraient détectables par une prise de sang ou l’analyse d’une autre substance dans le corps. En attendant que ces tests soient disponibles, les personnes qui présentent un risque élevé, en raison de mutations transmises dans les familles, par exemple, ou de maladies génétiques rares, peuvent participer à des programmes de dépistage expérimentaux qui utilisent diverses méthodes d’imagerie, telles que l’échographie endoscopique et le scanner.

Mais si les facteurs de risque comme les antécédents familiaux ne peuvent être modifiés, il existe un certain nombre de choses que chacun peut faire pour minimiser ses chances de développer un cancer du pancréas :

– Ne fumez pas. C’est la chose la plus importante que vous puissiez faire pour réduire votre risque de cancer du pancréas.

– Maintenez un poids sain. Pour aider à atteindre cet objectif, suivez un régime alimentaire sain qui met l’accent sur les aliments végétaux et qui comprend au moins 2 ½ tasses de fruits et légumes par jour. Les lignes directrices sur la prévention du cancer recommandent également de choisir des pains, des pâtes et des céréales à grains entiers plutôt que des grains raffinés, et d’opter pour le poisson, la volaille ou les haricots plutôt que pour la viande transformée et la viande rouge.

– Limitez l’alcool. Certaines études (mais pas toutes) ont établi un lien entre une forte consommation d’alcool et le cancer du pancréas.

– Évitez les produits chimiques dangereux sur le lieu de travail. Réduisez au minimum votre exposition aux produits chimiques dont on sait ou dont on soupçonne qu’ils sont cancérigènes.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.