Cancer de l’utérus : le frottis peut vous sauver la vie

686

Le frottis et le vaccin contre les papillomavirus humains permettent de prévenir  le cancer de l’utérus. Retour sur les avantages, les inconvénients et surtout l’efficacité de ces méthodes.

Tout d’abord, le cancer du col de l’utérus est provoqué par des virus, les papillomavirus, extrêmement répandus et le plus souvent bénins. Ces papillomavirus se transmettent par voie sexuelle mais aussi par simple contact de la peau.

Papillomavirus et risques de cancer

Pour une jeune fille ayant eu des relations sexuelles, le risque d’être infectée par un papillomavirus est de 30 % à 50 %, mais 90 % de ces infections guériront spontanément dans les deux années suivantes. Jusqu’ à présent le cancer du col de l’utérus était prévenu par un frottis  de dépistage (à réaliser chez le gynécologue tous les deux ou trois ans entre 25 et 65 ans) mais la mise sur le marché de deux vaccins remboursés par la sécurité sociale, le Gardasil et le Cervarix, soulève de nombreuses questions. Essayons de comprendre pourquoi.

La vaccination n’a rien d’obligatoire

Une vaccination peut prévenir, mais en partie seulement, une infection par des souches susceptibles d’induire des lésions cervicales. Cette vaccination réduira, trois ans plus tard, de 0,8 % le risque d’apparition d’une lésion du col utérin qui en l’absence de vaccination est de 2,8 %, mais ne dispensera pas cette jeune femme de la réalisation d’un frottis tous les trois ans après deux frottis négatifs à un an d’intervalle. Si les vaccins peuvent prévenir dans l’idéal 70 % des cancers liés aux souches présentes dans ces derniers, ils ne protègent pas contre tous les papillomavirus. Par ailleurs, leurs effets secondaires sont encore inconnus sur le long terme. Enfin, si la personne a déjà eu plusieurs relations sexuelles, elle est peut-être déjà infectée par les papillomavirus et dans ce cas, la vaccination a peu d’utilité. Les lésions précancéreuses du col de l’utérus mettent entre 5 et 12 ans à apparaître après contact avec le virus.

L’importance du frottis

Le frottis est un examen simple qui consiste à frotter le col de l’utérus et à examiner les cellules recueillies au microscope pour y chercher, non pas le cancer, mais d’éventuelles anomalies cellulaires qui sont parfois précancéreuses. Sans danger et sans effet secondaire, le dépistage par frottis permettrait de prévenir l’apparition de la majorité des cas et des décès dus au cancer du col de l’utérus.  En conclusion si le vaccin est une méthode de prévention, il ne remplace pas le dépistage par frottis.

Vous souhaitez recevoir nos conseils en santé naturelle avant tout le monde, c’est très simple, il vous suffit de vous abonner à notre lettre d’ information ci-dessous en y inscrivant votre email.
[sibwp_form id=2]

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here