Cancer colorectal : les fruits à coque diminuent de moitié le risque de rechute

Cancer colorectal
Cancer colorectal : les fruits à coque diminuent de moitié le risque de rechute

Une étude prospective rapporte que les survivants d’un cancer colorectal avancé (stade III) qui mangent régulièrement des fruits à coque: noix, noisettes, amandes ont un risque de récidive diminué de moitié.

  1. Diminuer par deux les risques de survenue et de récidive du cancer colorectal
  2. L’effet protecteur des fruits à coque

Une des découvertes les plus importantes des dernières années est la démonstration que les facteurs du mode de vie qui préviennent le développement du cancer, qu’il s’agisse de l’absence de tabac, d’une bonne alimentation ou d’une activité physique régulière, peuvent également jouer un rôle prédominant dans la prévention des récidives. Il est donc possible d’agir concrètement pour vivre longtemps et en bonne santé, même après un diagnostic de cancer.

Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne le cancer colorectal. Plusieurs études ont en effet montré que certains aspects du mode de vie pouvaient grandement diminuer le risque de récidive et ainsi augmenter la probabilité de survivre à ce cancer :

– Maintenir un poids corporel normal : le surpoids augmente significativement le risque de récidive de la maladie.

– Faire de l’exercice : les personnes les plus actives après le diagnostic de cancer voient leur risque de mortalité prématurée significativement diminuer ;

– Manger plus de végétaux et moins de viandes rouges et de charcuteries.

Il est maintenant bien établi que le régime alimentaire occidental typique, riche en gras saturés, en sucres ajoutés et en farines raffinées, mais pauvre en aliments d’origine végétale, est associé à une hausse du risque de plusieurs maladies chroniques. Ce type

de régime est particulièrement mauvais pour les personnes atteintes d’un cancer colorectal : les études indiquent en effet que ce type d’habitudes alimentaires triple le risque de mortalité chez ces personnes, comparativement à celles qui adoptent un régime plus sain, faible en viandes rouges, mais riche en végétaux. Une augmentation de la consommation de végétaux, combinée à une diminution de celle de viandes rouges et de produits transformés, représente donc une modification aux habitudes de vie absolument essentielle pour les survivants d’un cancer colorectal qui veulent diminuer leur risque de récidive.

Si tous les végétaux sont positifs pour la santé, il n’en demeure pas moins que des études récentes indiquent que certains d’entre eux sont particulièrement intéressants en termes de prévention des récidives.

Une étude récemment publiée dans le journal de l’association américaine d’oncologie clinique représente une excellente illustration de ce concept. Dans cette étude prospective, les cliniciens ont recruté 826 patients qui avaient été traités pour un cancer du côlon de stade III (chirurgie et chimiothérapie) et ont examiné l’évolution de la maladie pendant une période d’environ 7 ans.

En analysant les habitudes alimentaires des patients au cours de cette période, ils ont observé que les personnes qui consommaient régulièrement des fruits à coque (2 portions ou plus par semaine) avaient un risque de mortalité 57 % plus faible que celles qui n’en consommaient jamais. Cet effet est spécifique aux  fruits à coque: noix, noisettes, amandes, cajou, pécan, etc.), tandis que les arachides (qui sont des légumineuses et non de véritables fruits à coque) ne semblent pas avoir d’effet protecteur. Selon les auteurs, l’inclusion de fruits à coque aux habitudes alimentaires pourrait donc avoir des répercussions extrêmement positives pour la survie des personnes touchées par un cancer colorectal.

Ces observations montrent encore une fois qu’il ne faut surtout pas baisser les bras suite à un diagnostic de cancer colorectal : certaines modifications au mode de vie, parfois très simples (comme manger régulièrement des noix), peuvent réellement influencer le risque de récidives et augmenter l’espérance de vie.

source

FADELU T ET COLL. NUT CONSUMPTION AND SURVIVAL IN PATIENTS WITH STAGE III COLON CANCER: RESULTS FROM CALGB 89803 (AL- LIANCE). J. CLIN. ONCOL. 2018 ; 36 : 1112-1120.

 

Voir aussi :

Viande rouge: +30% de risques de développer n’importe quel cancer

Cancer colorectal : les bonnes habitudes pour diminuer les risques de récidive

Cancer colorectal : les fruits à coque diminuent de moitié le risque de rechute

 

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.