Cancer colorectal : légumes et poisson abaissent de 43% le risque

Les végétariens présenteraient environ 20% moins de risque de développer un cancer colorectal par rapport à ceux consommant de la viande. Ce qui chiffre monte à 43% chez ceux qui mangent des légumes avec du poisson.

Une étude a porté sur l’analyse de milliers de fidèles de l’Église adventiste du 7ème jour. Il s’agit d’une bonne méthode pour avoir accès à de nombreux végétariens de façon statistiquement très importante.

Dans le passé, d’autres études étaient arrivées à des résultats assez contradictoires sur le lien entre le cancer colorectal et la consommation de viande. Toutefois, certaines études avaient montré l’augmentation du risque de développer un cancer colorectal en cas de consommation régulière de viande rouge ou transformée.

À l’inverse une alimentation riche en fibres alimentaires abaissait le risque. Aux États-Unis le cancer colorectal est la seconde cause de décès par cancer autant pour les hommes que les femmes.

Malgré l’augmentation du nombre de coloscopie (une méthode de dépistage et de traitement), ce qui a permis de réduire le taux de mortalité, ce cancer continue d’être une maladie redoutable dans les pays industrialisés envahis par la malbouffe et l’épidémie d’obésité comme les États-Unis.

L’Église adventiste, une « Église végétarienne »

Les chercheurs ont étudié environ 78’000 personnes appartenant à l’Église adventiste du 7ème Jour, une grande église évangélique comptant des millions de fidèles à travers le monde, qui recommande une alimentation végétarienne à ses membres.

Cette dénomination chrétienne protestante suit à la lettre ce que Dieu recommande dans le premier chapitre de la Genèse au verset 29 :« Je vous donne toute herbe à graine sur toute la surface de la terre, ainsi que tout arbre portant des fruits avec pépins ou noyau : ce sera votre nourriture. » Il faut savoir aussi que cette église déconseille également la consommation de caféine (café notamment), de tabac et d’alcool.

La meilleure formule : des végétaux et du poisson

Les chercheurs ont suivi les participants pendant 7 ans. Pendant cette période 380 personnes ont souffert de cancer du côlon et 110 de cancer rectal.

Bien que tous ces participants appartiennent à cette Église protestante, une partie dérogeait à la règle et mangeait parfois ou souvent de la viande. Les participants devaient répondre chaque 2 ans à un formulaire en décrivant leurs habitudes alimentaires portant sur plus de 200 aliments.

Les scientifiques ont ensuite partagé les participants en 2 groupes, l’un incluant les végétariens et l’autre les non-végétariens ou partiellement végétariens.  Le résultat final a montré que ceux qui suivaient un régime végétarien avaient 22% de risque en moins de souffrir de cancer colorectal que ceux mangeant de la viande. Dans le détail, le risque était de 19% plus bas pour le cancer du côlon et 29% plus bas pour le cancer du rectum.

Le groupe de chercheurs a aussi observé que ceux qui mangeaient des légumes et du poisson, mais pas de viande rouge ou blanche étaient ceux qui avaient le risque de cancer colorectal le plus bas.

Ce groupe de personnes présentait un risque 43% plus bas en comparaison avec ceux mangeant de la viande. Le risque était en fait plus bas en comparaison avec les végétariens au sens strict (ne consommant ni viande ni poisson).

Selon les chercheurs, les végétariens participant à l’étude consommaient moins de soda, sucreries et snacks tout en s’alimentant davantage en fruits, légumes et graines que la population en générale. Ce qui pourrait un peu fausser les résultats.

Cancer colorectal

Effectivement les scientifiques ne savent toujours pas pourquoi un régime végétarien permet de diminuer le risque de cancer colorectal. Autrement dit, on ne sait pas encore en détail si des substances qu’on retrouve dans la viande pourraient aggraver le risque tumoral ou au contraire des molécules qu’on retrouve dans les fruits pourraient avoir un effet préventif, il est toutefois probable que les fibres jouent un effet préventif favorable.

On sait par expérience que les végétariens, surtout les fidèles de l’Église Adventiste, ont souvent une hygiène de vie meilleure que la moyenne de la population, ces adeptes des fruits et légumes font souvent plus d’exercice, consomment moins ou pas d’alcool et ne fument pas que la population en général.

Il est donc possible d’observer une corrélation entre un régime végétarien et le cancer colorectal, mais pas encore un lien clair de cause à effet. Cette étude a été dans la version online du JAMA Internal Medicine.