Café bu trop chaud et le cancer éclot

tasse e café qui fume
cancer : les boissons en elles-mêmes ne jouent pas, mais leur température au moment de les boire oui

Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) a procédé à l’évaluation du risque de cancer en lien avec la consommation de café, de maté et de boissons consommées brûlantes. Les résultats indiquent que les boissons en elles-mêmes ne jouent pas, mais leur température au moment de les boire oui.

Dans The Lancet Oncology, le CIRC a publié ses évaluations détaillées après examen approfondi de plus de 1000 études chez l’homme et l’animal de l’incidence de certaines boissons sur le cancer.  Le Groupe de travail a estimé qu’il disposait d’indications insuffisantes pour attribuer au café un effet cancérigène. En revanche, il a  conclu que la consommation de boissons très chaudes provoque probablement le cancer de l’œsophage chez l’homme.

Cancer de l’oesophage : le danger de boire à plus de 65°C

Les boissons très chaudes (terme qui s′applique à toute boisson consommée à une température supérieure à 65°C) sont traditionnellement consommées dans certaines régions: il s′agit principalement du maté en Amérique du Sud et du thé en Asie et en Afrique. On soupçonne depuis longtemps un lien entre les taux élevés de cancer de l′œsophage dans ces régions et le fait de boire des boissons très chaudes. La plupart des études que le CIRC a passé en revue sur le lien possible entre le cancer de l′œsophage et la consommation de boissons très chaudes a donc été menée dans ces régions.

C’est la température, pas la boisson qui compte

Le CIRC conclut que la consommation de boissons très chaudes cause probablement le cancer de l′œsophage. Cette observation est corroborée par les résultats des expériences menées sur des rats et des souris. La proportion de cas de cancer de l′œsophage imputables à la consommation de boissons très chaudes n′est pas encore connue. Aucune donnée concluante n’a pu être mise en évidence en ce qui concerne la consommation de maté qui s’absorbe à des températures qui ne sont pas très élevées. C’est donc bien la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause.

Source

Pour plus d’information https://www.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/07/Monographs-QA_Vol116.pdf

 

Article précédentLe système immunitaire : en première ligne dans la lutte contre le cancer
Article suivantVous voulez un bébé au QI d’Einstein? Mangez des fruits pendant la grossesse
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.