Boissons énergisantes: stress et augmentation du risque cardiovasculaire

Boissons énergisantes
Boissons énergisantes: stress et augmentation du risque cardiovasculaire

La consommation de moins d’un demi-litre de boisson énergisante suffit à augmenter le risque cardiovasculaire, selon une publiée dans le grand journal scientifique JAMA

Les boissons énergisantes, particulièrement prisées par les adolescents, inspirent depuis longtemps la méfiance des scientifiques. Toutefois, bien que riches en caféine (mais pas plus que le café), il y a peu d’arguments objectifs indiquant un danger particulier lié à leur composition spécifique.
Des chercheurs de la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota) ont formulé l’hypothèse qu’outre un effet sur la pression sanguine, ces boissons pouvaient également entraîner un stress et nuire à la santé cardiovasculaire.

Caféine, taurine, guarana et ginseng

Ils ont donc conduit une étude randomisée, en double aveugle avec placebo, auprès de 25 jeunes adultes en bonne santé.

Chaque participant a bu, à deux différents jours d’intervalle, l’équivalent de 480 ml de boisson énergisante (apportant 240 mg de caféine) ou la même quantité d’une boisson similaire pour le goût, la texture et la couleur, mais sans caféine et autres stimulants tels que taurine, guarana et ginseng.
Les investigateurs ont en outre pratiqué différents tests pour évaluer le stress physique et mental.

Un effet stressant et une augmentation

Les résultats montrent qu’outre l’augmentation de la pression sanguine, plus élevée avec la boisson énergisante (+6% pour la pression systolique versus +3% pour le placebo), la prise de la boisson énergisante s’accompagne d’une augmentation de la sécrétion de noradrénaline de 74%, contre 31% après le placebo.La noradrénaline est une hormone produite par le corps en cas de stress.

Les indicateurs de stress physique et mental ne différaient cependant pas en fonction du type de boissons. Les auteurs concluent que les changements observés prédisposent à une augmentation du risque cardiovasculaire.

Source
Svatikova A. et al., A Randomized Trial of Cardiovascular Responses to Energy Drink Consumption in Healthy Adults
JAMA