Bien choisir les corps gras pour rester en bonne santé.

Huile d’olive, de tournesol, de coco, beurre ou margarine, les corps gras alimentaires pullulent. Mais comment les choisir et les utiliser au mieux pour la friture, la cuisson, l’assaisonnement et pour bénéficier de tous leurs bénéfices pour la santé. Un petit tour s’impose pour faire les bons choix.

Pour bien choisir le meilleur corps gras à utiliser pour la cuisine ou l’assaisonnement, privilégiez toujours le gras « naturel » ayant subi le moins de transformations possibles. Toutes les huiles végétales de première pression à froid, non raffinées et exclusivement de qualité biologique sont à privilégier.

Il a celles de « base » ou incontournables :

– Olive: la plus riche en oméga 9, idéale pour la cuisine,

– Tournesol : la plus riche en oméga 6 et vit E,

– Colza : riche en oméga 9 et 3, excellente pour les assaisonnements,

– Cameline: la plus riche en oméga 3, exclusivement à crue, à conserver au réfrigérateur

– Noix : riche en oméga 6 et 3, délicieuse mais fragile s’utilise exclusivement crue et se conserve au réfrigérateur

Et beaucoup d’autres plus ou moins riches en oméga 3,6,9 que vous alternerez avec les autres pour le plaisir comme celles de sésame, noisette, argan, courge….

Quel corps gras et quand l’utiliser?

Le beurre cru (non pasteurisé) et bio si possible, il est plus riche en oméga 3, vit A et D). Pour la gourmandise, sa grande digestibilité, et surtout pour ses apports en vit A et D naturelles dont nous sommes tous plus ou moins déficitaires. Consommez le cru sur votre pain complet du matin et utilisez le en cuisine une fois clarifié ! Nos grands-mères et les grands chefs utilisaient le beurre clarifié que l’on obtient en laissant fondre doucement le beurre et en ôtant délicatement le dépôt blanc qui se forme en surface(lactose)  et celui qui se forme au fond (la caséine), le beurre ainsi épuré se conserve plus d’un mois au réfrigérateur et ne brûle pas en cuisine !

Les graisses d’oie et de canard (bio) : riches en acides gras saturés et mono-insaturés utilisables en cuisine (mais qui ne supportent pas les fritures)

Les purées d’oléagineux  nature : obtenues à partir  des graines (amandes, noisettes, sésame) par écrasement à la meule de pierre : elles sont riches en protéines végétales et en minéraux (calcium, magnésium, fer, sélénium, manganèse) ; ce sont de véritables gourmandises à étaler sur le pain ou à utiliser pour réaliser des sauces ou quelques desserts peu sucrés.

La graisse de coco extraite à froid et biologique : riche en gras saturés mais surtout  en acides gras courts donc facile à digérer ; elle ne supporte pas bien les hautes températures mais fait merveille dans les préparations au wok ou tous les plats type tagines !

Bannir à tout jamais les huiles extraites à chaud et raffinées, les margarines hydrogénées et partiellement hydrogénées, les margarines à base de graisse de palme ou de coco non biologique, les beurres allégés (avec des margarines !), les pâtes à tartiner chocolatées très riches en graisse de palme hydrogénées, additifs en tout genre et de plus très sucrées !