Le beurre est-il bon ou mauvais pour le cholestérol ?

Voici expliqué le lien entre le beurre et le taux de cholestérol sanguin, ainsi que quelques substituts du beurre et comment réduire le cholestérol.

Le beurre contient des graisses saturées et des graisses trans, qui peuvent toutes deux augmenter le taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL), ou mauvais cholestérol. La plupart des graisses saturées présentes dans notre alimentation proviennent de produits animaux, notamment la viande rouge, les œufs et les produits laitiers. Tous ces aliments contiennent également du cholestérol.

De nombreuses personnes pensent que le fait de manger beaucoup de cholestérol augmente directement le taux de cholestérol dans leur sang. Cependant, il existe peu de preuves d’un lien entre le cholestérol alimentaire et le taux de cholestérol dans le sang. Voici expliqué le lien entre le beurre et le taux de cholestérol sanguin, ainsi que quelques substituts du beurre et comment réduire le cholestérol.

Comment le beurre affecte-t-il le taux de cholestérol ?

Une cuillère à soupe de beurre non salé contient 31 milligrammes (mg) de cholestérol et 7,2 grammes (g) de graisses saturées.

Pour toute personne souhaitant réduire son taux de cholestérol LDL, mieux vaut ne pas consommer plus de 5 à 6 % de son apport calorique total sous forme de graisses saturées. Sur un régime de 2 000 calories, cela équivaut à 11-13 g de graisses saturées par jour. Par conséquent, deux cuillères à soupe de beurre fournissent plus de graisses saturées que ce que la plupart des gens devraient consommer quotidiennement.

Manger beaucoup de graisses saturées peut augmenter le taux de cholestérol LDL d’une personne. Comme le beurre contient beaucoup de graisses saturées, les personnes ayant un taux de cholestérol élevé doivent faire attention à la quantité qu’elles consomment chaque jour. Cependant, des études suggèrent que les gens devraient se concentrer sur le maintien d’un ratio favorable entre les niveaux de LDL et de lipoprotéines de haute densité (HDL). Les auteurs affirment qu’il n’y a peut-être pas de lien étroit entre la consommation de graisses saturées d’une personne et son risque de maladie cardiaque ou d’AVC.

Malgré cela, toute personne ayant un taux de cholestérol élevé devrait surveiller sa consommation de beurre. Et le remplacer par des alternatives de graisses saines telles que les avocats et l’huile d’olive.

Symptômes et risques de l’hypercholestérolémie

L’hypercholestérolémie ne produit pas toujours des symptômes visibles. C’est pourquoi certaines personnes peuvent avoir besoin d’une analyse de sang pour vérifier leur taux de cholestérol sérique. Il est essentiel de surveiller le cholestérol dans le sang car des taux élevés peuvent entraîner une maladie appelée athérosclérose.

L’athérosclérose peut provoquer les problèmes suivants :

– durcissement des artères
– douleurs thoraciques
– crise cardiaque
– accident vasculaire cérébral
– maladie artérielle périphérique
– maladie rénale

Comment abaisser le taux de cholestérol

Bien que de nombreuses personnes aient recours à des médicaments après un diagnostic d’hypercholestérolémie, les changements de mode de vie suivants peuvent également aider :

– manger beaucoup d’aliments sains et bons pour le cœur, comme des céréales complètes fibreuses, des graisses saines et des aliments riches en acides gras oméga-3

– limiter la consommation d’huiles partiellement hydrogénées, d’aliments frits et d’aliments contenant des acides gras trans.

– manger beaucoup de fruits et de légumes

– remplacer les viandes grasses par des viandes maigres, comme la dinde, le poulet et le poisson

– inclure dans son alimentation des sources végétales riches en fibres et en protéines, comme les lentilles et les haricots

– faire de l’exercice pendant au moins 30 minutes chaque jour

– limiter la consommation d’alcool

– arrêter de fumer

– s’efforcer de maintenir un poids santé.

Beurre et substituts

Les huiles riches en graisses insaturées mais pauvres en graisses saturées et trans sont des substituts du beurre bons pour le cœur. Il s’agit notamment des huiles d’avocat, d’olive et de tournesol.

Certaines personnes utilisent de la margarine à la place du beurre, mais il existe des preuves contradictoires concernant ce remplacement. La margarine utilise de l’huile végétale, elle contient donc souvent moins de graisses saturées que le beurre, qui contient des graisses d’origine animale. Cependant, la margarine dure peut également contenir des graisses saturées et des graisses trans, il est donc préférable de vérifier les étiquettes nutritionnelles.

Si une personne a un taux de cholestérol élevé, elle peut utiliser des pâtes à tartiner à base de stanol ou de stérols, qui peuvent contribuer à réduire le taux de cholestérol.
L’examen des informations nutritionnelles figurant sur les emballages des aliments peut également aider les gens à faire des choix sains. L’objectif est de limiter autant que possible la consommation de graisses saturées et trans.

Certaines personnes souffrant d’hypercholestérolémie peuvent avoir besoin de médicaments, mais les médecins recommandent généralement toujours ces changements alimentaires supplémentaires dans un premier temps :

– cuisiner avec des huiles saines, comme l’huile d’olive, d’avocat ou de tournesol
– utiliser du yaourt à la place du beurre, de la crème ou de la crème fraîche

Alors, beurre ou pas beurre? Ce qu’il faut retenir

Des recherches récentes contredisent la croyance initiale selon laquelle le cholestérol dans l’alimentation influence fortement le cholestérol sanguin. Il est toutefois essentiel de faire attention aux graisses saturées et aux graisses trans, car elles peuvent contribuer à l’augmentation du cholestérol sanguin. Les personnes présentant un taux élevé de cholestérol peuvent avoir un risque plus élevé de souffrir de certaines affections et maladies telles que l’athérosclérose, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques. Le beurre étant riche en calories et en graisses, il convient de le consommer avec modération ou de le remplacer par des graisses insaturées saines. Manger beaucoup de beurre peut contribuer à la prise de poids et pourrait jouer un rôle dans l’augmentation du taux de cholestérol LDL. On peut continuer à apprécier le beurre avec modération dans le cadre d’une alimentation saine, sauf avis contraire de son médecin.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -