Avis aux végétariens : évitez le risque de fracture de la hanche !

Les femmes d’âge moyen qui ne mangent jamais de viande pourraient être plus susceptibles de se fracturer la hanche que celles qui consomment régulièrement de la viande et/ou du poisson.

Des études complémentaires sont nécessaires pour comprendre pourquoi les végétariens semblent présenter un risque plus élevé de fracture de la hanche, mais les chercheurs soupçonnent qu’un faible indice de masse corporelle (IMC) et des carences en nutriments jouent un rôle.

James Wabster, un chercheur doctorant à l’université de Leeds, en Angleterre, a déclaré qu’un faible IMC serait bénéfique pour de nombreux problèmes de santé. En revanche, un poids insuffisant peut entraîner une mauvaise santé osseuse et musculaire et une masse graisseuse insuffisante. D’où provient un risque majeur de fracture de la hanche. L’IMC est une estimation de la graisse corporelle basée sur le poids et la taille.

Voici trois mesures fondées sur des données probantes que vous pouvez prendre pour réduire votre risque de fracture de la hanche :

  1. Maintenir un poids sain.

Des études antérieures ont montré que les végétariens ont IMC (Indice Masse Corporelle) plus faible. Si un IMC plus faible est bénéfique pour de nombreux problèmes de santé, un poids insuffisant peut également entraîner une détérioration de la santé osseuse et musculaire. Deux facteurs susceptibles d’augmenter le risque de fracture de la hanche.

Un taux de graisse corporelle plus faible permet de mieux amortir les chutes. Ce qui est une des principales causes de fracture de la hanche. Une faible masse musculaire dans les muscles fléchisseurs de la hanche et extenseurs de la colonne vertébrale peut par ailleurs augmenter le risque de chute et de fracture de la hanche, potentiellement en réduisant l’équilibre et la mobilité.

Une faible densité minérale osseuse est plus probable chez les personnes présentant une insuffisance pondérale, et augmente considérablement le risque de fracture de la hanche. C’est pourquoi le maintien d’un poids sain pourrait être essentiel pour prévenir les fractures chez les végétariens.

  1. Planifier votre régime alimentaire.

La viande et le poisson sont de bonnes sources de plusieurs nutriments importants pour la santé des os, comme les protéines, la vitamine B12, la vitamine D, les acides gras oméga-3, le phosphore et le zinc.

Bien qu’il soit possible d’obtenir la plupart de ces nutriments à partir de sources végétales, d’œufs et de produits laitiers. Des études antérieures ont révélé des apports plus faibles de ces nutriments chez les végétariens. Dans notre étude, les végétariens avaient les apports les plus faibles en protéines et en vitamine B12, et étaient moins susceptibles de consommer suffisamment de protéines en général que les mangeurs réguliers de viande.

Les végétariens doivent donc prêter plus d’attention à leur consommation des aliments et s’assurent qu’ils aient un apport journalier suffisant en nutriments. En particulier les protéines, pour conserver des os en bonne santé. Une consommation abondante de fruits et légumes, de noix, de légumineuses, de haricots et de céréales complètes fournit la plupart des nutriments nécessaires à la santé des os. Les substituts de viande peuvent constituer une autre source de protéines.

La consommation d’aliments enrichis en nutriments essentiels ou la prise de suppléments peuvent également aider les végétariens à obtenir suffisamment de vitamine B12 et d’acides gras oméga-3, qui sont difficiles à obtenir à partir des aliments végétaux.

  1. Mener un mode de vie généralement sain.

Outre le régime alimentaire, plusieurs facteurs peuvent contribuer à réduire le risque de fracture de la hanche, comme éviter le tabagisme et la consommation excessive d’alcool, et faire de l’exercice régulièrement. Les exercices de résistance (comme l’haltérophilie) peuvent être particulièrement bénéfiques, car ils augmentent la force des os et des muscles.

Bien sûr, le régime végétarien peut être parfait pour vous et pour l’environnement. Pourtant, il est nécessaire de savoir qu’il peut être une des causes de fracture de la hanche. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour en déterminer la raison, mais le maintien d’un poids sain, une alimentation équilibrée et le fait de rester actif peuvent tous contribuer à réduire ce risque.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -