Avez-vous vécu un malaise vagal ? N’ignorez pas nos meilleures astuces !

J’étais assise sur le bord de mon lit, le téléphone à la main, quand j’ai commencé à ressentir une sensation bizarre. Mon rythme cardiaque a commencé à s’accélérer et je me suis sentie étourdie. Une sensation intense de tournoiement dans ma tête a suivi. Je n’avais aucune idée de ce qui m’arrivait, mais je savais instinctivement que quelque chose n’allait pas. C’était ma première expérience de malaise vagal et, honnêtement, cela m’a fait peur. Heureusement, je savais ce qu’il fallait faire pour atténuer les effets et je me suis sentie mieux peu après. Si vous vous retrouvez un jour dans la même situation, ne vous inquiétez pas : voici quelques conseils sur la façon de gérer un malaise vagal.

Malaise vagal : Qu’arrive-t-il à votre corps ?

Un malaise vagal est une affection qui peut provoquer une gêne ou une douleur au niveau du nerf vague. Ce nerf est situé dans l’abdomen et aide à contrôler le système digestif. Le nerf vague est également responsable de l’envoi au cerveau des signaux qui aident à réguler le rythme cardiaque et la pression sanguine. Un malaise vagal peut être causé par divers facteurs, notamment une blessure, une infection ou une inflammation. Dans certains cas, le malaise vagal peut disparaître de lui-même.

Aussi appelé choc vagal, le malaise vagal a quelques caractéristiques qui le différencient des autres malaises. Il a souvent comme conséquence une perte de conscience qui survient en quelques secondes. Les causes potentielles d’un malaise vagal sont : une chute brutale de la pression artérielle et d’une décroissance du rythme du cœur. Cela arrive quand les systèmes nerveux, sympathiques et parasympathiques sont en déséquilibre. En réaction, le sang qui irrigue le cerveau n’atteint pas la norme, ce qui entraîne un manque d’oxygène. Ainsi, la victime perd temporairement la connaissance. Habituellement, la fatigue est la cause la plus fréquente d’un malaise vagal.

Malaise vagal : que ce soit pour la première fois ou de façon récurrente, nous avons la solution.

Si vous ressentez un malaise vagal pour la première fois, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour atténuer vos symptômes.

Tout d’abord, essayez de vous détendre autant que possible. Asseyez-vous et allongez-vous lentement sur un lit, un tapis ou le sol, de cette manière, vous éviterez la chute brutale. Ensuite, soulevez vos jambes de façon à ce qu’elles soient fléchies. Restez dans cette position au bout de 5 minutes. Ainsi, vous faciliterez l’optimisation du retour sanguin vers le cœur.

Cela peut être difficile à s’en rappeler, mais il est important de noter que le stress et l’anxiété peuvent aggraver le malaise vagal et le rendent plus au moins récurent.

Une autre astuce, si vous le pouvez, respirez profondément et concentrez-vous sur quelque chose d’apaisant, comme votre passe-temps favori ou un lieu de détente que vous avez visité. Vous devez également éviter tout ce qui pourrait déclencher vos symptômes, comme les bains chauds, les aliments épicés ou l’alcool. Si vous n’êtes pas sûr de ce qui déclenche votre malaise, la tenue d’un journal de vos symptômes peut vous aider à identifier des schémas. Enfin, les médicaments en vente libre comme les antiacides ou les antispasmodiques peuvent apporter un certain soulagement.

Dans le cas où cela vous arrive souvent,

Si vos symptômes sont graves ou ne s’améliorent pas avec les mesures d’autogestion de la santé, parlez-en à votre médecin. Il pourra vous prescrire des médicaments plus puissants ou éliminer d’autres causes potentielles de votre malaise.

Dans le cas où vous assistez à une personne évanouie, il faut sentir son pouls. S’il est faible, elle doit être mise dans une position latérale de sécurité ou PLS. Il ne faut pas attendre et contacter tout de suite un secours médical. Elle a pu subir un traumatisme lors de sa chute et il faut donc qu’elle soit consultée par un médecin. Pour optimiser la respiration de la victime, il est conseillé de desserrer ses habits.

Quels sont les différents types de malaise et comment les traiter ?

Outre le malaise vagal sans perte de connaissance ou avec perte de conscience, il existe aussi d’autres formes de malaises.

  • Le malaise lipothymique :

Il s’agit d’un malaise qui ne fait pas perdre la connaissance à la victime. Il est rapide et particulièrement éphémère. La personne qui en souffre sent un vertige s’emparer de son corps pendant un court moment.

  • Les crises convulsives :

C’est un malaise brusque et puissant. Il est toujours accompagné d’une perte de conscience rapide. La victime subit ainsi une chute et elle a des convulsions.

  • La syncope :

Ce type de malaise est bref, mais brutal. La victime perd tout de suite connaissance. Il est causé par une baisse soudaine du débit du sang dans le système cérébral.

Pour éviter et remédier toutes ces sortes de malaises, il est nécessaire d’adopter une bonne hygiène de vie. Il faut bien manger sainement (opter pour des fruits et légumes frais et bio et surveiller la consommation d’alcool, de sucre, de gras, etc.), boire suffisamment d’eau et dormir convenablement (8 heures de sommeil par nuit). Cela permet de limiter les risques. Il est aussi indispensable de réduire les facteurs stressants et de faire des activités sportives de manière régulière.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -