Attention ! Le petit-déjeuner préféré de 86% des Français est à éviter selon des médecins !

Évitez Absolument d'inclure cet aliment dans votre petit-déjeuner : Un médecin donne son avis !

Lorsqu’il s’agit d’obtenir une alimentation adéquate, il est essentiel de choisir les bons aliments. Malheureusement, la plupart des experts médicaux considèrent qu’un grand nombre d’aliments typiquement « sains » pour le petit-déjeuner sont en fait à proscrire. Bien que ces aliments puissent sembler être une option facile pour le repas du matin, ils peuvent être parmi les pires en ce qui concerne la prise de poids et les carences nutritionnelles. Dans cet article, nous allons voir quels sont les aliments courants du petit-déjeuner qui, selon les médecins, devraient être évités pour ceux qui recherchent des habitudes alimentaires saines qui nourrissent leur corps sans compromettre le goût ou la saveur.

Lorsque l’on décide de relever le défi de prendre soin de notre régime alimentaire, effectuer un petit ménage dans nos garde-manger est souvent une démarche nécessaire. Bien qu’il ne soit pas question de s’abstenir complètement de certains aliments considérés comme moins sains et que l’on savoure uniquement pour le plaisir, il est essentiel de modérer leur consommation afin de ne pas compromettre notre bien-être nutritionnel. Parmi ces produits qui, en réalité, ont un impact potentiellement négatif sur notre santé bien plus élevé que l’on pourrait l’imaginer, il y en a un qui occupe une place de choix sur la table du petit-déjeuner dans de nombreux foyers.

Un aliment consommé par la plupart des Français s’avère malsain. Voici pourquoi ?

En effet, selon une étude menée en 2021 par l’institut de recherche QualiQuanti, cet aliment est acheté régulièrement par 86 % des Français. Nous faisons référence au pain de mie.

Le pain de mie est un aliment omniprésent dans notre alimentation quotidienne, et pourtant, il est rarement la meilleure option pour notre santé. Selon des experts en nutrition, il est important de limiter sa consommation de pain de mie pour plusieurs raisons liées à la santé. En effet, le pain de mie peut contenir des ingrédients et additifs qui sont susceptibles d’être nocifs pour l’organisme.

Premièrement, le pain de mie est souvent fabriqué à partir de farine de blé raffinée, qui a perdu une grande partie de ses nutriments et fibres lors du processus de raffinage. Cela rend le pain de mie moins nutritif que le pain complet ou semi-complet, et sa consommation régulière peut contribuer à un apport insuffisant en fibres et autres nutriments essentiels.

De plus, le pain de mie contient généralement des quantités importantes de sucre ajouté et de sel, ce qui peut entraîner une prise de poids et augmenter les risques de développer des problèmes de santé tels que le diabète, l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, plusieurs additifs alimentaires sont ajoutés lors de la fabrication du pain de mie, tels que des conservateurs, des émulsifiants et des améliorants de texture, dont certains peuvent avoir des effets indésirables sur la santé. On retrouve également des acides gras trans dans certains pains de mie, qui sont reconnus pour augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

Dr. Pascal Goncalves a révélé au Parisien le pire défaut du pain de mie qui pourrait favoriser la prise de poids.

Plus connu sous le nom de Dr Food, le Dr. Pascal Goncalves a partagé son avis sur le pain de mie et ses conséquences sur notre santé sur un des articles du Parisien. Selon lui, bien que le pain soit un aliment de base riche en éléments nutritifs, le pain de mie n’a pas les mêmes qualités nutritionnelles et ne peut donc pas être considéré comme un vrai pain.

Il souligne que la texture molle du pain de mie ne nécessite qu’un faible effort de mastication, ce qui fausse les signaux de satiété et incite les consommateurs à manger en plus grande quantité. En effet, la sensation de faim diminue lorsqu’un aliment est suffisamment mâché. Or, la tendreté du pain de mie rend cette mastication moins importante.

Le Dr Goncalves met en garde contre les pains de mie vendus « sans croûte », qui, selon lui, sont encore plus néfastes pour la santé. En effet, l’absence de croûte rend le travail de mastication encore plus facile, poussant les consommateurs à en manger davantage en raison d’un manque de satiété. Ainsi, il recommande d’éviter ce type de pain et de privilégier des pains plus traditionnels, plus riches en fibres et en nutriments essentiels.

Par quoi remplacer le pain de mie pour un petit-déjeuner sain et équilibré ?

Les pains complets à grains entiers sont fabriqués à partir de farine de grains entiers qui conserve la majeure partie des nutriments naturels des céréales tels que les vitamines, les minéraux et les fibres. Les fibres, en particulier, sont cruciales pour le bon fonctionnement du transit intestinal et la prévention de la constipation. De plus, elles participent à la régulation du taux de sucre dans le sang et favorisent la satiété, ce qui peut être bénéfique pour les personnes souhaitant contrôler leur poids.

Le pain de seigle est une autre alternative très intéressante. Il est riche en fibres solubles, en vitamines du groupe B et en antioxydants naturels. Ce type de pain est également bénéfique pour le système cardiovasculaire, car il contient du potassium et contribue à réduire les niveaux de cholestérol. De plus, les fibres solubles qu’il renferme aident à réguler la digestion et à stabiliser les niveaux de sucre dans le sang.

Le pain au levain est préparé à partir d’un mélange de farine et d’eau fermentée, qui favorise la croissance naturelle de levures et de bactéries. Ce processus de fermentation le rend plus facile à digérer pour l’organisme et peut être particulièrement apprécié par les personnes ayant des sensibilités ou intolérances au gluten. Le pain au levain est aussi riche en probiotiques qui participent à la santé de la flore intestinale. De plus, il contient moins de phytates que les autres types de pain, ce qui améliore l’absorption des minéraux tels que le calcium et le zinc.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive