Astuce santé: la raison pour laquelle il faut toujours écraser l’ail avant de le manger

Les légumes de la famille de l’ail sont, avec les légumes crucifères, les aliments le plus souvent associés à une réduction du risque de développer plusieurs types de cancer.

Que ce soit l’ail, l’oignon, les oignons verts ou la ciboulette, ces légumes méritent vraiment une place de choix dans vos habitudes alimentaires.. a condition de respecter une petite formalité.

Écraser une gousse d’ail ou encore émincer un oignon sont des actes en apparence banals qu’on effectue machinalement, sans trop réfléchir. Pourtant, ces gestes simples sont d’une importance capitale pour la prévention du cancer !

Par exemple, broyer une gousse d’ail entraîne des modifications extrêmement importantes dans sa composition chimique : une molécule abondante présente dans l’ail (l’alliine) est alors transformée par l’action d’une enzyme en allicine, une molécule très instable qui se transforme à son tour en une trentaine d’autres composés.

Ces molécules nouvellement formées ont la particularité de contenir un ou plusieurs atomes de soufre dans leur structure chimique, et leur apparition ne passe pas inaperçue ! Écraser une gousse d’ail permet donc de transfo mer les molécules inactives et inodores présentes dans ce légume en composés très volatils qui donnent à l’ail son odeur si caractéristique.

Le même type de réaction se produit avec l’oignon, sauf qu’au lieu de former de l’allicine, le broyage de ce légume provoque l’apparition d’un facteur irritant pour les yeux qui peut faire pleurer bien des gens !

Mais beaucoup plus qu’une simple production d’odeurs et de saveurs, la formation d’allicine par le broyage de l’ail est très importante pour la prévention du cancer.

En effet, alors que la molécule présente dans le bulbe non brisé (l’alliine) n’a aucune activité biologique particulière, l’allicine et ses dérivés ont au contraire une activité anticancéreuse hors du commun et sont les grands générateurs des propriétés bénéfiques de ces légumes dans la prévention du cancer.

Moins de cancers du côlon et de l’estomac

Plusieurs études ont montré que les personnes qui consomment régulièrement des légumes de la famille de l’ail ont un risque moindre de développer plusieurs types de cancers, en particulier ceux du système digestif comme les cancers de l’estomac et du côlon. Par exemple, lors d’une étude réalisée en Italie, il fut démontré que les consommateurs assidus d’ail étaient deux fois moins touchés par un cancer de l’estomac que les personnes qui n’en consommaient que très rarement.

L’ail aide à éliminer les polluants toxiques dans le corps

La recherche effectuée au cours des dernières années a permis de définir au moins un grand mécanismes par lesquels les légumes de la famille de l’ail préviennent le développement de plusieurs cancers, en particulier ceux qui touchent le système digestif.  Les molécules odorantes libérées par le broyage de ces légumes ont la capacité d’accélérer l’élimination hors de l’organisme de substances toxiques cancérigènes, ce qui diminue les risques que ces substances s’attaquent au matériel génétique et provoquent des mutations pouvant initier un cancer.

L’ail et ses cousins représentent donc non seulement des ingrédients essentiels à l’art culinaire, mais également une facette très importante d’une stratégie de prévention du cancer par l’alimentation. Ces légumes participent activement à l’élimination des composés toxiques hors de l’organisme, en plus de s’attaquer directement aux microtumeurs qui s’y forment spontanément pour les empêcher de croître.

Mais souvenez-vous, pour favoriser la formation des molécules anticancéreuses de l’ail et ainsi profiter au maximum de leurs propriétés bénéfiques, écrasez les gousses quelques minutes avant de les ajouter à vos plats ou à vos vinaigrettes.

Bon appétit !