Le saviez vous ?

Apparence, texture, épaisseur: 7 choses que vos cheveux révèlent sur votre santé

Des changements dans l'apparence, la texture ou l'épaisseur de vos cheveux peuvent être des signes de problèmes de santé sous-jacents

Vos cheveux peuvent vous indiquer, à vous et à votre médecin, si vous êtes stressé, si vous avez une carence nutritionnelle, un problème de thyroïde ou d’autres problèmes de santé. Voici sept éléments clés à observer dans vos cheveux.

Vous pensez probablement à vos cheveux tous les jours : vous vous inquiétez d’une mauvaise journée, vous profitez d’un bon brushing ou vous vous demandez si vous devez essayer le nouveau style que vous avez remarqué chez votre célébrité préférée. Mais vous passez peut-être à côté d’indices que vos cheveux révèlent sur votre santé. Des recherches montrent que des changements dans l’apparence, la texture ou l’épaisseur de vos cheveux peuvent être des signes de problèmes de santé sous-jacents. Voici comment déterminer si vos changements capillaires sont dus à un problème de santé, à la génétique, au stress ou à une carence nutritionnelle.

1 Le stress (et les gènes) peuvent vous faire grisonner

Quiconque a observé les changements de coiffure d’un président de la République d’une campagne à l’autre a remarqué que le stress semble faire blanchir les cheveux. Une étude sur des souris publiée dans la revue Nature suggère que le stress chronique peut effectivement contribuer à l’apparition de cheveux blancs en provoquant des lésions de l’ADN et en réduisant le nombre de cellules productrices de pigments dans les follicules pileux. Le stress peut également entraîner la chute des cheveux.

Un autre type de stress, connu sous le nom de stress oxydatif, peut également jouer un rôle dans les cheveux blancs. Le stress oxydatif peut affecter les cellules productrices de pigments. Le fait de devenir gris est en fait une partie tout à fait naturelle du vieillissement, car les follicules pileux produisent moins de couleur avec l’âge. Vos gènes jouent également un rôle dans le moment où vos cheveux deviennent gris. Demandez à vos parents quel âge ils avaient lorsqu’ils ont vu les premiers signes d’argenture, et vous pourriez faire de même. En fait, une étude publiée en mars 2016 dans la revue Nature Communications a été la première à identifier le gène responsable des cheveux blancs.

2 Les cheveux cassants pourraient être un signe du syndrome de Cushing

Les cheveux cassants sont l’un des symptômes du syndrome de Cushing, qui est une maladie rare causée par un excès de cortisol, la principale hormone de stress de l’organisme. Mais, il existe de nombreux autres symptômes plus évidents du syndrome de Cushing, notamment l’hypertension artérielle, la fatigue et les douleurs dorsales. Le traitement du syndrome de Cushing peut consister à modifier la dose du médicament qui pourrait être à l’origine de l’affection, comme les glucocorticoïdes, qui sont des stéroïdes utilisés pour traiter l’inflammation causée par diverses maladies.

3 L’amincissement des cheveux peut être un signe de maladie thyroïdienne

Les personnes atteintes d’hypothyroïdie, une affection qui survient lorsque la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes, peuvent remarquer une perte de cheveux accrue et un changement d’apparence des cheveux. Environ 4,6 % de la population âgée de 12 ans et plus souffre d’hypothyroïdie, bien que la plupart des cas soient légers. L’hypothyroïdie peut entraîner un amincissement des cheveux et d’autres symptômes, tels que la fatigue, l’intolérance au froid, des douleurs articulaires, des douleurs musculaires, un visage bouffi et une prise de poids. Un test de la thyréostimuline (TSH) permet de diagnostiquer l’affection, et le traitement consiste à prendre des médicaments pour la thyroïde.

Outre l’amincissement des cheveux, certains troubles thyroïdiens vous exposent à un risque de perte de cheveux auto-immune appelée alopécie areata. Ce type de perte de cheveux provoque des plaques rondes de perte de cheveux soudaine et est causé par le système immunitaire qui attaque les follicules pileux.

4 La chute des cheveux peut être un signe d’anémie

Si vous remarquez soudainement beaucoup plus de cheveux dans votre brosse à cheveux ou sur le sol de votre douche, cela peut être un signe que votre corps a de faibles réserves en fer, ou anémie, et peut justifier un test. Il s’agit d’une autre analyse sanguine que nous effectuons lorsque vous vous plaignez de changements capillaires. Les personnes végétariennes ou les femmes qui ont des règles abondantes augmentent leur risque que les changements de cheveux soient dus à un manque de fer.

On ne sait pas exactement pourquoi une carence en fer peut entraîner la chute des cheveux, mais le fer est essentiel à de nombreuses réactions biologiques et chimiques, dont peut-être la croissance des cheveux. La perte de cheveux peut également se produire (temporairement) lors de changements soudains des niveaux d’œstrogène et est souvent remarquée après une grossesse ou l’arrêt de la pilule contraceptive.

5 La perte de cheveux pourrait indiquer une carence en protéines

Les protéines sont essentielles à la santé et à la croissance des cheveux (un manque de protéines a été lié à l’amincissement et à la chute des cheveux). La carence en protéines n’est pas un problème pour la plupart personnes. La plupart des adultes ont besoin de 0,8 gramme de protéines par kilogramme de poids corporel. Parmi les bonnes sources de protéines figurent le yaourt grec écrémé, les pois chiches et le blanc de poulet. Les personnes qui ont des difficultés gastro-intestinales ou qui viennent de subir un pontage gastrique peuvent avoir des problèmes de digestion des protéines. Ces situations particulières devront être gérées avec l’aide de votre médecin. Mais la plupart des cas d’éclaircissement des cheveux, même chez les femmes, sont probablement dus à la génétique.

6 Des flocons blancs ou jaunes peuvent signifier que vous avez des pellicules

Des flocons jaunes ou blancs dans vos cheveux, sur vos épaules et même dans vos sourcils sont un signe de pellicules, une affection chronique du cuir chevelu. Les pellicules ne sont généralement pas le signe d’un problème de santéet peuvent être traitées avec des shampooings spécialisés en vente libre ou sur ordonnance.

L’une des causes les plus courantes des pellicules est une affection appelée dermatite séborrhéique. Les personnes atteintes de dermatite séborrhéique ont une peau rouge et grasse recouverte de squames blanches ou jaunes. Un champignon de type levure appelé malassezia peut également irriter le cuir chevelu. Un shampooing insuffisant, une sensibilité aux produits de soins capillaires et une peau sèche peuvent également être à l’origine des pellicules. (Les pellicules sont généralement plus graves en hiver, lorsque le chauffage intérieur peut rendre la peau plus sèche).

7 Les cheveux abîmés peuvent masquer d’autres problèmes de santé

Bien que les cheveux puissent révéler votre état de santé, les femmes se plaignent plus souvent des dommages causés par la coloration et le traitement thermique des cheveux. Une chaleur excessive, due à l’utilisation quotidienne d’un fer plat ou d’un brushing, peut certainement endommager vos cheveux, les rendre secs, cassants et difficiles à entretenir. Mieux vaut de ne pas utiliser plus d’un outil chaud par jour (un double traitement thermique occasionnel est acceptable, mais pas quotidien). Lorsque vous appliquez de la chaleur sur vos cheveux, utilisez toujours des produits contenant des ingrédients protecteurs. Les sérums et les gouttes de brillance ont tendance à avoir des qualités qui préservent les cheveux lors de l’utilisation de la chaleur directe et indirecte.

 

Articles similaires