Anabolisants, créatine, stimulants : les risques terribles des produits qui améliorent les performances

Vous espérez obtenir un avantage concurrentiel en prenant des médicaments qui améliorent les performances ? Ca va sûrement marcher.. mais à quel prix? Savez vous bien comment ces médicaments agissent et comment ils peuvent terriblement affecter votre santé.

Les athlètes les plus sérieux vous diront que leur volonté de gagner est féroce. Outre la satisfaction de l’accomplissement personnel, les athlètes poursuivent souvent le rêve de gagner une médaille ou de s’assurer une place dans une équipe. Dans un tel environnement, l’utilisation de drogues améliorant les performances est devenue de plus en plus courante.

Mais l’utilisation de ces substances (le dopage) comporte des risques. Prenez le temps de vous informer sur les risques pour la santé et les nombreuses inconnues concernant les médicaments dits améliorateurs de performances tels que les stéroïdes anabolisants, l’androstènedione, l’hormone de croissance humaine, l’érythropoïétine, les diurétiques, la créatine et les stimulants. Vous pourrez-vous rendre compte que les quelques avantages ne valent pas les énormes risques.

Les stéroïdes anabolisants

Qu’est-ce que c’est ?

Certains athlètes prennent une forme de stéroïdes, appelés stéroïdes anabolisants-androgènes ou simplement stéroïdes anabolisants. Ceci pour augmenter leur masse et leur force musculaires. La principale hormone stéroïde anabolisante produite par votre corps est la testostérone.

La testostérone a deux effets principaux sur votre corps :

Les effets anabolisants favorisent la construction musculaire. Les effets androgènes sont responsables des traits masculins, tels que la pilosité faciale et une voix plus grave. Certains athlètes prennent de la testostérone pure pour améliorer leurs performances. Les stéroïdes anabolisants utilisés par les athlètes sont souvent des modifications synthétiques de la testostérone. Ces hormones ont des usages médicaux approuvés. Mais l’amélioration des performances athlétiques n’en fait pas partie.

Pourquoi ces médicaments sont-ils si attrayants pour les athlètes ? En plus de faire grossir les muscles, les stéroïdes anabolisants peuvent réduire les dommages musculaires qui surviennent lors d’un entraînement intensif. Aidant ainsi les athlètes à récupérer plus rapidement après la séance et leur permettant de s’entraîner plus dur et plus fréquemment. Certains athlètes, ainsi que des non-athlètes, peuvent apprécier l’aspect musculaire qu’ils obtiennent lorsqu’ils prennent ces médicaments.

Stéroïdes de synthèse

Une classe particulièrement dangereuse de stéroïdes anabolisants est celle des drogues dites de synthèse. Ce sont des stéroïdes synthétiques qui ont été créés illégalement pour être indétectables par les tests de dépistage actuels. Ils sont fabriqués spécifiquement pour les athlètes et n’ont pas d’usage médical approuvé. De ce fait, ils n’ont pas été testés ni approuvés et représentent une menace particulière pour la santé des athlètes.

Risques des stéroïdes

De nombreux athlètes prennent des stéroïdes anabolisants à des doses beaucoup plus élevées que celles prescrites pour des raisons médicales. Les stéroïdes anabolisants ont de graves effets secondaires sur le plan physique.

Ils peuvent se manifester chez les hommes :

Des seins proéminents
Testicules rétrécis
Infertilité
Élargissement de la prostate

Les femmes peuvent développer :

Une voix plus profonde, qui peut être irréversible
Un clitoris élargi, qui peut être irréversible
Augmentation de la pilosité corporelle
La calvitie, qui peut être irréversible
Périodes peu fréquentes ou absentes

Les hommes et les femmes peuvent en faire l’expérience :

Acné sévère
Risque accru de tendinite et de rupture de tendon
Anomalies et tumeurs du foie
Augmentation du cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) (le « mauvais » cholestérol)
Diminution du cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL) (le « bon » cholestérol
Hypertension artérielle
Problèmes cardiaques et de circulation sanguine
Comportements agressifs, rage ou violence
Les troubles psychiatriques, tels que la dépression
Toxicomanie
Croissance et développement inhibés, et risque de futurs problèmes de santé chez les adolescents

La prise de stéroïdes anabolisants-androgènes pour améliorer les performances sportives est interdite par la plupart des organisations sportives et c’est illégal. Au cours des 20 dernières années, l’application plus efficace des lois les interdisant a poussé une grande partie de l’industrie illégale des stéroïdes vers le marché noir. Cela pose des risques supplémentaires pour la santé. Car les drogues sont soit fabriquées dans d’autres pays et introduites en contrebande, soit fabriquées dans des laboratoires clandestins. Dans les deux cas, elles ne sont pas soumises aux normes de sécurité et pourraient être impures ou mal étiquetées.

Androstenedione

Qu’est-ce que c’est ?

L’androstènedione (andro) est une hormone produite par les glandes surrénales, les ovaires et les testicules. C’est une hormone qui est normalement convertie en testostérone et en une forme d’œstrogène (œstradiol) chez l’homme et la femme. Son utilisation comme médicament d’amélioration des performances est illégale. Les fabricants et les magazines de culturisme vantent les mérites de l’andro pour permettre aux athlètes de s’entraîner plus dur et de récupérer plus rapidement. Les études scientifiques qui réfutent ces affirmations montrent qu’un supplément d’androstènedione n’augmente pas la testostérone et que vos muscles ne deviennent pas plus forts avec l’utilisation d’andro.

Risques de l’androstenedione

Parmi les effets secondaires de l’andro chez les hommes, on peut citer

Acné
Diminution de la production de sperme
Rétrécissement des testicules
Élargissement des seins

Chez les femmes, les effets secondaires comprennent :

Acné
La masculinisation, comme l’approfondissement de la voix et la calvitie

Chez les hommes comme chez les femmes, l’andro peut endommager le cœur et les vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

L’hormone de croissance humaine

Qu’est-ce que c’est ?

L’hormone de croissance humaine est une hormone qui a un effet anabolique. Les athlètes la prennent pour améliorer leur masse musculaire et leurs performances. Cependant, il n’a pas été démontré de façon concluante qu’elle améliore la force ou l’endurance. L’hormone de croissance humaine est disponible uniquement sur ordonnance et est administrée par injection.

Risques l’hormone de croissance

Les effets indésirables liés à l’hormone de croissance humaine sont de gravité variable et peuvent inclure

Douleurs articulaires
Faiblesse musculaire
Rétention des fluides
Diabète
Problèmes de vision
Syndrome du canal carpien
Régulation du glucose altéré
Cœur élargi (cardiomégalie)
Hypertension artérielle

Erythropoïétine

Qu’est-ce que c’est ?

L’érythropoïétine est un type d’hormone utilisé pour traiter l’anémie chez les personnes souffrant de maladies rénales graves. Elle augmente la production de globules rouges et d’hémoglobine, la protéine qui transporte l’oxygène vers les organes de votre corps. La prise d’érythropoïétine améliore la circulation de l’oxygène vers les muscles. L’époétine, une forme synthétique d’érythropoïétine, est couramment utilisée par les athlètes d’endurance.

Risques de l’érythropoïétine

L’utilisation de l’érythropoïétine chez les cyclistes de compétition était courante dans les années 1990 et aurait contribué à au moins 18 décès. L’utilisation inappropriée de l’érythropoïétine peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque et de blocage d’une artère du poumon (embolie pulmonaire).

Diurétiques

Qu’est-ce que c’est ?

Les diurétiques sont des médicaments qui modifient l’équilibre naturel des liquides et des sels (électrolytes) de votre corps, ce qui peut entraîner une déshydratation. Cette perte d’eau peut entraîner une diminution du poids de l’athlète. Ce que beaucoup de sportifs préfèrent. Les diurétiques peuvent également aider les athlètes à passer les tests de dépistage de drogues en diluant leur urine et sont parfois appelés « agents masquants ».

Risques des diurétiques

Les diurétiques pris à n’importe quelle dose, même aux doses recommandées par les médecins, prédisposent les athlètes à des effets indésirables tels que :

Déshydratation
Crampes musculaires
Étourdissements
Carence en potassium
Chute de la pression artérielle
Perte de coordination et d’équilibre
Décès

Créatine

Qu’est-ce que c’est ?

De nombreux athlètes prennent des compléments alimentaires à la place ou en plus des médicaments qui améliorent les performances. Les suppléments sont disponibles en vente libre sous forme de poudre ou de pilules. Le monohydrate de créatine est un supplément très populaire auprès des athlètes. La créatine est un composé naturel produit par votre corps qui aide vos muscles à libérer de l’énergie. La recherche scientifique indique que la créatine peut avoir un certain avantage pour les athlètes en produisant de petits gains dans des éclats de puissance à court terme.
La créatine semble aider les muscles à produire davantage d’adénosine triphosphate (ATP), qui stocke et transporte l’énergie dans les cellules, et est utilisée pour les poussées d’activité rapides, telles que l’haltérophilie ou le sprint. Mais rien ne prouve que la créatine améliore les performances dans les sports d’aérobic ou d’endurance.

Risques de la créatine

Parmi les effets secondaires possibles de la créatine qui peuvent diminuer les performances athlétiques, on peut citer

Crampes d’estomac
Crampes musculaires
Gain de poids

La prise de poids est recherchée par les athlètes qui veulent augmenter leur taille. Mais avec une utilisation prolongée de la créatine, la prise de poids est plus probablement le résultat d’une rétention d’eau que d’une augmentation de la masse musculaire. L’eau est attirée dans le tissu musculaire, loin des autres parties du corps, ce qui vous expose à un risque de déshydratation.

Il semble que l’utilisation de créatine aux doses recommandées par les fabricants soit sans danger pour les adultes. Mais il n’existe aucune étude sur les avantages et les risques à long terme d’une supplémentation en créatine.

Stimulants

Qu’est-ce que c’est ?

Certains athlètes utilisent des stimulants pour stimuler le système nerveux central et augmenter le rythme cardiaque et la pression sanguine.

Les stimulants peuvent :

améliorer l’endurance
Réduire la fatigue
Réduire l’appétit
Augmenter la vigilance et l’agressivité

Les stimulants les plus courants sont la caféine et les amphétamines. Les remèdes contre le rhume contiennent souvent des stimulants tels que l’éphédrine ou le chlorhydrate de pseudoéphédrine.
Les boissons énergisantes, qui sont populaires auprès de nombreux athlètes, contiennent souvent de fortes doses de caféine et d’autres stimulants. Les drogues de la rue que sont la cocaïne et la méthamphétamine sont également des stimulants.

Risques

Bien que les stimulants puissent stimuler les performances physiques et favoriser l’agressivité sur le terrain, ils ont des effets secondaires qui peuvent nuire aux performances athlétiques, notamment:

La nervosité et l’irritabilité, qui rendent difficile la concentration sur le jeu
L’insomnie, qui peut empêcher un athlète de bénéficier du sommeil dont il a besoin
Déshydratation
Coup de chaleur
Dépendance ou tolérance, c’est-à-dire que les athlètes ont besoin de quantités plus importantes pour obtenir l’effet désiré. De sorte qu’ils prennent des doses beaucoup plus élevées que la dose médicale prévue

Parmi les autres effets secondaires, citons :

Palpitations cardiaques
Anomalies du rythme cardiaque
Perte de poids
Tremblements
Légère hypertension artérielle
Hallucinations
AVC
Crise cardiaque et autres problèmes circulatoires

Le résultat final

Les médicaments qui améliorent les performances augmentent-ils les performances ? Certains athlètes peuvent sembler obtenir des gains physiques grâce à ces drogues, mais à quel prix ?

Les effets à long terme des drogues améliorant les performances n’ont pas été rigoureusement étudiés. Et les avantages à court terme sont tempérés par de nombreux risques. Sans compter que le dopage est interdit par la plupart des organisations sportives.

Quelle que soit la manière dont vous considérez la question, l’utilisation de substances dopantes est une activité risquée.

Sources

Madden CC, et al. Drugs and doping in athletes. In: Netter’s Sports Medicine. 2nd ed. Philadelphia, Pa.: Elsevier; 2018. https://www.clinicalkey.com. Accessed Oct. 11, 2018.

Snyder PJ. Use of androgens and other hormones by athletes. https://www.uptodate.com/contents/search. Accessed Oct. 11, 2018.

Effects of performance-enhancing drugs. U.S. Anti-Doping Agency. https://www.usada.org/substances/effects-of-performance-enhancing-drugs/. Accessed Oct. 11, 2018.

Santos GH, et al. The risk environment of anabolic-androgenic steroid users in the UK: Examining motivations, practices and accounts of use. International Journal of Drug Policy. 2017;40:35.

Baron D, et al. Prohibited non-hormonal performance-enhancing drugs in sport. https://www.uptodate.com/contents/search. Accessed Oct. 11, 2018.

Robinson D. Permitted non-hormonal performance-enhancing substances. https://www.uptodate.com/contents/search. Accessed Oct. 11, 2018.

Madden CC, et al. Sports supplements. In: Netter’s Sports Medicine. 2nd ed. Philadelphia, Pa.: Elsevier; 2018. https://www.clinicalkey.com. Accessed Oct. 11, 2018.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide