Alzheimer avant 65 ans: les 10 symptômes d’un Alzheimer précoce

Dans cet article, nous abordons les 10 symptômes, les causes et les options de traitement associés à un d'Alzheimer précoce. 

La maladie d’Alzheimer est un type de démence généralement associé aux personnes âgées. La maladie d’Alzheimer à début précoce se manifeste avant l’âge de 65 ans. La maladie d’Alzheimer entraîne des troubles de la mémoire et divers symptômes connexes. Il s’agit d’une maladie progressive, ce qui signifie que les symptômes s’aggravent avec le temps. Il s’agit du type de démence le plus courant. Les experts estiment que la maladie d’Alzheimer à apparition précoce représente moins de 10 % de tous les cas. Elle résulte généralement d’une caractéristique génétique héréditaire. Elle apparaît le plus souvent lorsqu’une personne a atteint la quarantaine ou la cinquantaine, mais elle peut commencer dès la trentaine. Il n’existe actuellement aucun remède, mais un traitement peut aider à gérer les symptômes et à ralentir la progression de la maladie.
Dans cet article, nous abordons les 10 symptômes, les causes et les options de traitement associés à un d’Alzheimer précoce.

Signes et symptômes de l’apparition précoce d’Alzheimer

Le principal symptôme de la maladie d’Alzheimer est la perte de mémoire, mais d’autres changements peuvent survenir. Les symptômes peuvent également ressembler à ceux d’autres types de démence, et d’autres pathologies peuvent provoquer des symptômes similaires.

Voici quelques symptômes courants:

1. Perte de mémoire qui entrave les activités quotidiennes

Le symptôme le plus visible de la maladie d’Alzheimer est souvent la perte de mémoire. Une personne peut commencer à oublier des messages ou des événements récents d’une manière inhabituelle pour elle. Elle peut répéter des questions, ayant oublié soit la réponse, soit le fait qu’elle les a déjà posées. Il n’est pas rare que les gens oublient des choses en vieillissant, mais dans le cas de la maladie d’Alzheimer à début précoce, cela se produit plus tôt dans la vie, plus souvent, et ne semble pas normal.

2. Difficulté à accomplir les tâches quotidiennes

La personne pourrait avoir de la difficulté à accomplir une tâche pourtant familière. Par exemple, elle peut avoir de la difficulté à :

– se rendre à l’épicerie, au restaurant ou au lieu de travail
– suivre les règles d’un jeu familier
– préparer un repas simple.

Parfois, les gens ont besoin d’aide pour utiliser des objets nouveaux ou peu familiers en vieillissant, comme les réglages d’un nouveau téléphone. Toutefois, cela n’indique pas nécessairement un problème. En revanche, si la personne a utilisé le même téléphone pendant des années et qu’elle ne se souvient soudain plus comment passer un appel téléphonique, il se peut qu’elle souffre de pertes de mémoire liées à la maladie d’Alzheimer.

3. Difficultés de résolution de problèmes ou de planification

La personne peut avoir de la difficulté à suivre des directives, à résoudre des problèmes et à se concentrer.

Par exemple, elle pourrait avoir de la difficulté à :

– suivre une recette
– suivre le mode d’emploi d’un produit
– tenir compte des factures ou des dépenses mensuelles

Certaines personnes ont souvent des problèmes comme ceux-là, mais s’ils commencent à se produire alors qu’ils ne se produisaient pas auparavant, cela pourrait indiquer un début de maladie d’Alzheimer.

4. Problèmes de vision et de conscience spatiale

La maladie d’Alzheimer peut parfois entraîner des problèmes de vision. La maladie d’Alzheimer peut parfois causer des problèmes de vision, ce qui rend difficile l’évaluation des distances entre les objets. La personne peut avoir du mal à distinguer les contrastes et les couleurs ou à évaluer la vitesse ou la distance. Ces problèmes de vision combinés peuvent affecter la capacité de la personne à conduire. Le vieillissement typique affecte également la vue, il est donc essentiel d’effectuer des contrôles réguliers chez un ophtalmologue.

5. Confusion concernant le lieu et l’heure

La personne peut éprouver une confusion quant aux lieux ou aux heures. Elle peut avoir des difficultés à suivre les saisons, les mois ou les heures de la journée. Elle peut être confuse dans un endroit qui ne lui est pas familier. Au fur et à mesure que la maladie d’Alzheimer évolue, elle peut se sentir confuse dans des endroits familiers ou se demander comment elle est arrivée là. Elle peut aussi commencer à errer et à se perdre.

6. Perdre fréquemment des objets et ne pas être capable de revenir sur ses pas

La plupart des gens perdent des objets à un moment donné, mais ils sont généralement capables de les retrouver en cherchant dans des endroits logiques et en revenant sur leurs pas.
Cependant, une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut oublier… où elle a placé un objet, surtout si elle l’a placé dans un endroit inhabituel. Elle peut également être incapable de revenir sur ses pas pour retrouver l’objet manquant. Cela peut être angoissant et amener la personne à croire que quelqu’un la vole.

7. Problèmes d’écriture ou de parole

La personne peut également avoir des difficultés avec les mots et la communication. Elle peut avoir du mal à suivre ou à participer à une conversation, ou se répéter. La personne peut également avoir des difficultés à écrire ses pensées. Elle peut s’arrêter au milieu d’une conversation, incapable de trouver quoi dire ensuite. Elle peut également avoir du mal à trouver le mot juste ou à nommer les choses de manière incorrecte. Il n’est pas rare que les gens aient parfois du mal à trouver le bon mot. En général, ils finissent par s’en souvenir et ne rencontrent plus ce problème fréquemment.

8. Symptômes d’une diminution du jugement

La personne peut montrer un changement dans ses capacités à prendre de bonnes décisions. Par exemple, elle peut commencer à:

– passer beaucoup de temps à faire des tâches inutiles
– ne pas faire attention à sa toilette personnelle, y compris à se laver
– ranger les objets dans des endroits inattendus, comme les clés dans le réfrigérateur.

9. Changements d’humeur ou de personnalité

Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut commencer à éprouver un changement d’humeur. Elle peut se sentir irritable, confuse, anxieuse ou déprimée. Elle peut aussi se désintéresser des choses qu’elle aimait auparavant. Elles peuvent être frustrées par leurs symptômes ou se sentir incapables de comprendre les changements qui se produisent. Cela peut se manifester par de l’agressivité ou de l’irritabilité envers les autres.

10. Abandon des activités sociales ou professionnelles

À mesure que la maladie d’Alzheimer se développe, la personne peut également cesser de participer aux activités sociales ou professionnelles qu’elle aimait auparavant.

Diagnostic d’un Alzheimer précoce

Si une personne présente un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, elle devrait consulter un médecin dès que possible. Un diagnostic précoce peut aider à ralentir la progression de la maladie. Il n’existe actuellement aucun test définitif pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer, le médecin basera donc son diagnostic sur les symptômes observables. Il peut essayer:

– de poser certaines questions à la personne, par exemple sur son lieu de résidence, et d’évaluer ses réponses
– de parler avec les membres de la famille pour découvrir les comportements de la personne.
– examiner les antécédents médicaux personnels et familiaux du patient
– effectuer des tests pour exclure d’autres causes possibles, comme des analyses de sang et une imagerie cérébrale.

Causes de la maladie d’Alzheimer précoce

La maladie d’Alzheimer à apparition précoce est très probablement due à des facteurs génétiques. Certaines personnes naissent avec des modifications génétiques dans des gènes spécifiques et développent la maladie d’Alzheimer familiale à début précoce. Ces modifications entraînent la production par le cerveau de protéines toxiques qui s’accumulent dans le cerveau, formant des amas appelés plaques amyloïdes. Les gènes se transmettent d’une génération à l’autre selon un modèle autosomique dominant, ce qui signifie qu’il suffit d’hériter d’une copie du gène modifié d’un parent pour développer la maladie. Souvent, le parent est atteint de la même maladie. D’autres personnes ne présentent pas ces modifications, et on ne sait pas pourquoi certaines personnes développent cette affection, mais d’autres gènes peuvent être impliqués.

Traitement des symptômes

Le traitement se concentre sur la gestion des symptômes, car il n’existe actuellement aucun traitement curatif de la maladie d’Alzheimer.

Les approches peuvent inclure:

– des médicaments pour aider à la perte de mémoire et éventuellement ralentir la progression de la maladie
– des traitements contre l’insomnie
– une thérapie comportementale pour faciliter la vie de la personne concernée et de ses proches ou de ses soignants
– des conseils ou des médicaments pour aider à gérer la dépression ou l’anxiété
– la thérapie de stimulation cognitive, qui peut aider la mémoire, la parole et la résolution de problèmes
– aide à la vie autonome.
Les chercheurs sont toujours à la recherche de meilleures options de traitement.

La plupart des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent espérer vivre encore 8 à 10 ans après le diagnostic, mais les perspectives varient de 1 à 25 ans. Cela dépend en partie de l’âge de la personne au moment du diagnostic, les personnes plus jeunes survivant généralement plus longtemps. La cause du décès est souvent une pneumonie, une malnutrition ou une atrophie du corps.

Le risque de développer la maladie d’Alzheimer augmente avec l’âge, mais une personne ayant des antécédents familiaux de cette maladie peut avoir un risque plus élevé de la développer.
Toute personne qui soupçonne qu’elle ou un de ses proches est en train de développer la maladie d’Alzheimer devrait en parler à un médecin.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -