8 raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à perdre du poids et comment les dépasser

La perte de poids n’est pas toujours une équation simple. Certains facteurs, internes et externes, peuvent faire obstacle à votre objectif. Voici quelques obstacles courants et la manière de les surmonter.

La perte de poids est difficile. Beaucoup de gens vous diront : « C’est le nombre de calories  qui compte ». Comme si votre corps était une simple équation mathématique. Honnêtement, si c’était aussi simple, tout le monde aurait réussi ce test.

Il y a tellement plus de facteurs en jeu, et ceux-ci incluent la génétique, l’environnement, les habitudes de sommeil et la masse musculaire, entre autres. La gestion du poids est incroyablement compliquée. Bien qu’elle soit clairement difficile, la perte de poids n’est pas impossible. Il est important de se concentrer sur les petites réussites (manger plus de légumes, marcher plus). Il peut également être utile de travailler à rebours et de repérer les facteurs qui vous empêchent de progresser ou qui provoquent un plateau.

Prenez conscience de ces huit obstacles courants, et vous serez peut-être à nouveau sur la voie de la victoire.

1. La santé de vos intestins est en jeu

Les dernières recherches émergentes révèlent l’importance du microbiome (les bactéries dans votre intestin) pour votre santé et pour votre poids. Une méta-analyse publiée dans la revue Genes a examiné les participants qui ont subi des interventions qui affectent favorablement le microbiome. Comme la prise de probiotiques ou de prébiotiques, et a constaté que ces personnes ont connu une réduction de leur indice de masse corporelle (IMC) et de leur masse graisseuse par rapport au placebo.

Que faire

Commencez par augmenter les prébiotiques dans votre alimentation. Les prébiotiques sont des fibres qui nourrissent les bonnes bactéries dans votre intestin. Vous pourriez prendre tous les probiotiques, mais si vous ne nourrissez pas ces bonnes bactéries, elles ne peuvent pas proliférer et dépasser les mauvaises bactéries dans votre intestin. Augmentez la quantité de prébiotiques dans votre alimentation en vous concentrant sur la consommation de fruits et légumes. Adoptez la variété : haricots verts un jour, chou frisé le lendemain, puis une salade de tomates, pour donner à votre intestin une gamme de prébiotiques qui le satisfera.

2. La génétique ne joue pas en votre faveur

C’est une dure réalité. Il n’est pas toujours possible de choisir le type ou la forme de corps que l’on souhaite et d’y parvenir sans effort avec un régime alimentaire approprié. En ce qui concerne le poids, la génétique compte beaucoup. Des recherches anciennes sur des jumeaux suédois qui ont été élevés ensemble ou séparément avaient déjà donné le ton dans ce domaine. Les résultats de cette étude et puis d’autres études sur les jumeaux, ont montré que les gènes sont responsables d’environ 70 % de la variation du poids corporel des gens. C’est une influence assez importante.

En outre, il y a la théorie de la fourchette de poids. C’est-à-dire la fourchette dans laquelle votre corps est essentiellement heureux. C’est là que vous allez atterrir si vous menez une vie saine et heureuse. C’est à dire : manger de manière nutritive sans vous restreindre, et faire de l’exercice.

Si vous essayez de réduire votre poids trop loin en dessous de votre point d’équilibre, votre cerveau réagit à la perte de poids avec des outils puissants pour ramener votre poids à ce qu’il considère comme normal.

Que faire

Si vous ne voulez pas reprendre du poids après l’avoir perdu, vous allez devoir continuer à manger moins de calories et le faire lentement. Cela signifie que vous ne devez pas perdre plus de 10 % de votre poids corporel tous les six mois. Pour une femme de 70 kilos, cela équivaudrait à 7 kilos en six mois.

Si cela vous semble difficile à avaler, considérez que cette information est extrêmement positive. Elle peut vous donner l’occasion de vous donner la grâce du corps dans lequel vous êtes bien plutôt que de vous punir parce que vous n’avez pas atteint un poids cible ou esthétique. Des recherches antérieures suggèrent que cette approche, qui tient compte du poids d’équilibre, permet d’obtenir de meilleurs résultats en matière de santé, par rapport à une approche axée uniquement sur le fait d’être dans un corps plus mince. Cela peut demander beaucoup de travail personnel. Un diététicien peut vous aider à faire ce changement.

3. Vous vieillissez et vous perdez du muscle

Lorsque les femmes atteignent la ménopause et que les niveaux d’œstrogènes commencent à baisser, elles perdent du muscle en vieillissant. En fait, la masse musculaire diminue de 3 à 5 % chaque décennie après l’âge de 30 ans. C’est important car le muscle brûle plus de calories que la graisse.

Les femmes post-ménopausées sont plus susceptibles de prendre de la graisse corporelle. Elles ont besoin de moins de calories en vieillissant. De plus, les changements naturels du tissu adipeux qui accompagnent le vieillissement peuvent également inciter l’organisme à prendre du poids.

Que faire

Vous ne pouvez pas contrôler l’horloge, mais vous pouvez contrôler vos habitudes de santé. Et, si vous pouvez prendre du poids avec l’âge, l’âge n’est pas le seul facteur. Les gens de tout âge peuvent perdre du poids et ne pas en reprendre, à condition de créer les habitudes nécessaires. Et de mettre en place un plan d’action pour tout comportement pouvant entraîner une prise de poids. Parmi les comportements efficaces, on peut citer l’utilisation d’aliments riches en nutriments comme base de l’alimentation, la limitation des calories vides (comme les aliments transformés, les aliments à forte teneur en sucre) et l’ajout d’une activité physique d’endurance dans votre routine hebdomadaire pour reconstruire les muscles perdus.

4. L’armoire à pharmacie

Certains médicaments provoquent une prise de poids ou entravent vos efforts pour perdre du poids. Parmi eux, on trouve :

-l’insuline pour traiter le diabète,
– certains antipsychotiques ou antidépresseurs,
– certaines thérapies de l’épilepsie,
– les stéroïdes
– les médicaments qui font baisser la tension artérielle comme les bêta-bloquants.

Ces médicaments peuvent entraîner une prise de poids. Ils perturbent votre métabolisme d’une manière ou d’une autre, modifient votre appétit, provoquent une rétention d’eau ou contribuent à la fatigue, ce qui vous rend moins actif.

Que faire

Si vous ou votre médecin remarquez que vous avez pris du poids involontairement, parlez-en. N’arrêtez pas de prendre vos médicaments simplement parce que vous avez pris du poids. Dans certains cas, votre médecin pourra vous faire prendre un autre médicament ou ajuster votre dose. Si cela n’est pas possible, consultez un diététicien qui pourra vous guider vers des choix alimentaires sains.

5. Vous sous-estimez la taille de vos portions

Le problème des portions des produits emballés et des portions au restaurant est qu’ils sont assez aléatoires. Il y a de grandes chances que vos portions alimentaires soient toujours trop importantes que vous ne le jugez.

Que faire

Planifier ce que vous allez manger pour la journée. Cela peut se faire en :
– notant vos aliments dans un journal alimentaire pour voir combien de calories vous consommez réellement
– ajustant la taille des portions si nécessaire
– en travaillant avec un diététicien agréé pour créer un plan de repas facile à suivre.

6. Vous mangez sans réfléchir ou lorsque vous êtes distrait

Les grignotages répétitifs, alors que vous êtes étourdi en regardant la télévision ou sur votre smartphone, sont un obstacle. Lorsque vous mangez distraitement, vous avez plus de chances de manger davantage. Lorsque vous êtes conscient de ce que vous mangez, vous pouvez établir la connexion entre votre cerveau et votre corps pour vous assurer que vous êtes rassasié.

Que faire

Préparez vos propres repas lorsque cela est possible. Lorsque vous passez du temps à cuisiner ou même à assembler des ingrédients, vous connaissez le soin qui est apporté à la préparation des aliments que vous mangez. Vous serez peut-être plus enclin à vous asseoir et à savourer vos aliments plutôt que de simplement les engloutir. Et bien sûr, il faut se tenir à l’écart de l’électronique pendant au moins quelques minutes pour manger.

7. Vous sautez des repas, puis vous finissez par trop manger

Dans un effort de réduction des calories, il est tentant de passer la journée à essayer de manger le moins possible et même de sauter des repas. Mais si vous faites cela, votre corps vous poussera à manger. Cette privation peut se retourner contre vous. Quatre-vingt-dix pour cent de personnes qui veulent perdre du poids ne mangent pas assez pendant la journée.  Si vous vous limitez toute la journée, les mécanismes de protection de votre corps vont s’activer. Ceux qui vous poussent à manger. Par conséquent, il n’est pas surprenant que vous mangiez rapidement un sac entier de biscuits tard dans la nuit.

Que faire

Manger selon un horaire fixe. Si vous mangez régulièrement tout au long de la journée, votre corps sera en mesure de prévoir que vous allez lui fournir une alimentation adéquate. De plus, même si vous essayez de perdre du poids, planifiez la façon dont vous allez inclure une variété d’aliments dans votre journée afin de ne pas vous sentir démuni.

8. Vous surestimez les calories que vous brûlez

Lorsque vous essayez de perdre du poids, ce que vous mangez et en quelle quantité est plus important que vos habitudes en matière d’exercice physique. Et pourtant, l’exercice est le secret pour ne pas prendre de poids. L’exercice stimule la synthèse des mitochondries dans les muscles. Les mitochondries sont la centrale énergétique des cellules.

Les personnes qui réussissent à perdre du poids sont celles qui font de l’exercice. 89,6 % des femmes et 85,3 % des hommes  qui font de l’exercice dans le cadre de leur stratégie de perte de poids et de maintien du poids réussissent.

Que faire

L’exercice ne devrait pas être utilisé comme une forme de punition pour avoir mangé quelque chose. L’exercice est une célébration du mouvement que votre corps peut accomplir, et c’est une belle chose. Mieux vaut trouver des moyens agréables d’intégrer l’activité physique dans votre vie, des activités qui vous font vous sentir capable ou qui favorisent l’interaction sociale. Tous ces facteurs peuvent vous aider à respecter une routine vertueuse en matière de perte de poids.