8 aliments à éviter pour les enfants de moins de 3 ans

En raison de leur petite taille et de leur corps encore en développement, la nutrition est particulièrement importante pour les jeunes enfants. Cependant, lorsqu’il s’agit de nourrir les enfants d’âge préscolaire, tous les aliments ne sont pas égaux. En fait, certains aliments peuvent présenter des risques d’étouffement ou perturber le système digestif de votre enfant s’ils sont introduits trop tôt. Lisez ce qui suit pour connaître les huit aliments courants à éviter lors de la préparation des repas et des collations d’un enfant de moins de trois ans.

  1. Produits laitiers non pasteurisés :

Il est important d’éviter les produits laitiers non pasteurisés, comme le lait cru, le fromage et le yaourt, pour les jeunes enfants de moins de 3 ans. En effet, ces produits peuvent contenir des bactéries dangereuses, comme la Listeria monocytogenes, qui peuvent provoquer une grave intoxication alimentaire dans ce groupe d’âge et même entraîner la mort dans de rares cas. Il est donc préférable de s’en tenir aux produits laitiers pasteurisés pour les jeunes enfants.

  1. Œufs peu cuits ou crus :

Les œufs crus ou insuffisamment cuits contiennent la bactérie salmonelle, qui peut provoquer une intoxication alimentaire grave, voire mortelle. Cela peut être particulièrement dangereux pour les enfants de moins de trois ans, dont le système immunitaire est généralement plus faible que celui des enfants plus âgés et des adultes, ce qui signifie qu’ils sont moins à même de combattre la bactérie. Pour éviter tout risque de maladie, il est préférable de ne jamais donner d’œufs crus ou insuffisamment cuits à votre tout-petit, car cela peut entraîner une intoxication alimentaire qui peut perturber gravement ses activités quotidiennes.

  1. Certaines espèces de poissons :

Les poissons comme le requin, l’espadon, le maquereau royal, le tile et le thon obèse doivent être interdits aux enfants de moins de 3 ans, car ces espèces peuvent contenir des niveaux élevés de mercure, qui peuvent être toxiques s’ils sont consommés en grande quantité par de très jeunes enfants.

  1. Laits végétaux :

Il est bien connu que les laits végétaux peuvent constituer une source précieuse de protéines d’origine végétale, mais il ne faut pas en donner aux enfants de moins de trois ans. Les laits végétaux sont souvent plus pauvres en nutriments essentiels tels que le fer et le calcium que le lait de vache ordinaire et ne sont pas considérés comme des substituts appropriés pour alimenter la croissance et le développement des jeunes enfants. De plus, certains laits à base d’amande ou de riz contiennent également des quantités plus élevées de sucres naturels, ce qui peut être problématique pour les jeunes enfants. Dans ces conditions, il vaut la peine d’envisager des alternatives telles que le lait de vache sans lactose ou le lait de chèvre spécialement conçu pour les jeunes enfants.

  1. Les bonbons durs :

Les friandises sucrées comme les bonbons durs présentent un risque d’étouffement pour les bébés et les jeunes enfants, car ils peuvent les avaler accidentellement sans les mâcher correctement ou se les coincer dans la gorge en essayant de les manger trop rapidement. Il est donc préférable d’éviter les bonbons durs lorsque vous nourrissez des bébés et des enfants de moins de 3 ans.

  1. Excès de sel ou de sucre :

Si de petites quantités de l’un ou l’autre ingrédient sont normales dans un régime équilibré pour les enfants de plus de 4 mois, il est important de ne pas donner aux enfants de moins de 3 ans des aliments contenant des niveaux excessifs de sel ou de sucre (y compris les snacks transformés), car cela pourrait entraîner des problèmes de santé à long terme comme l’obésité et les maladies cardiaques plus tard dans la vie si cela est fait régulièrement pendant cette période de formation.

  1. Miel :

Le miel peut être doux et délicieux, mais il n’est pas sans danger pour les jeunes enfants. Les nourrissons ne possèdent pas les enzymes nécessaires pour décomposer les bactéries présentes dans le miel, et sa consommation peut donc être dangereuse. Malgré son caractère désirable et sucré, il est important d’éviter de donner du miel aux enfants de moins de trois ans. Il peut provoquer le botulisme, une maladie grave causée par une toxine nerveuse qui peut entraîner une paralysie fatale si elle n’est pas traitée. Les parents doivent être attentifs et tenir leurs enfants à l’écart du miel jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de trois ans, afin qu’ils restent en bonne santé et heureux !

  1. Les haricots et les pois :

Les légumineuses, comme les haricots et les pois, sont un élément essentiel d’une alimentation saine. Toutefois, en raison de leur texture et de leur taille, elles peuvent présenter un risque d’étouffement pour les enfants de moins de 3 ans. Les petits morceaux de certaines légumineuses peuvent être trop gros ou trop collants pour les tout-petits qui sont encore en phase d’apprentissage de la mastication et de la déglutition. Par précaution, les parents devraient éviter de proposer ces types d’aliments aux jeunes enfants jusqu’à ce qu’ils maîtrisent l’art de manger des aliments solides. Il est bon d’introduire d’autres sources de repas riches en protéines, comme le tofu mou ou les œufs brouillés. Servies correctement, les légumineuses peuvent offrir toute une gamme de vitamines et de minéraux dont tous les âges peuvent profiter !

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.