7 symptômes de la prolifération du Candida et comment s’en débarrasser

Le Candida est la cause la plus courante d'infections fongiques chez l'homme. Voici comment le reconnaitre et s'en débarrasser

De nombreux types de champignons vivent dans et sur le corps humain, notamment le genre de levures connu sous le nom de Candida. Le Candida se trouve généralement en petites quantités dans la bouche et les intestins et sur la peau. À des niveaux normaux, le champignon n’est pas problématique. Toutefois, lorsque le Candida commence à se développer de manière incontrôlée, il peut provoquer une infection connue sous le nom de candidose. En fait, le Candida est la cause la plus courante d’infections fongiques chez l’homme. En général, les bactéries saines présentes dans l’organisme permettent de contrôler le taux de Candida. Cependant, si les niveaux de bactéries saines sont perturbés ou si le système immunitaire est compromis, le Candida peut commencer à se surproduire.

Voici quelques facteurs qui peuvent entraîner une surproduction de Candida:

– Prise d’antibiotiques
– Régime alimentaire riche en sucre et en glucides raffinés
– Consommation élevée d’alcool
– Un système immunitaire affaibli
– Prise de contraceptifs oraux
– le diabète
– des niveaux de stress élevés.

Lorsque le Candida commence à se surproduire, il peut entraîner divers problèmes de santé.

1. Muguet buccal

La candidose qui se développe dans la bouche ou la gorge est appelée « muguet ». Elle est plus fréquente chez les nouveau-nés, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.
Les personnes ayant une mauvaise hygiène buccale ou des prothèses dentaires amovibles courent également un risque accru Les personnes atteintes de muguet buccal développent généralement des taches blanches et bosselées sur la langue, l’intérieur des joues, les gencives, les amygdales ou la gorge. Les lésions peuvent être douloureuses et saigner légèrement lorsqu’on les gratte. La mycose buccale est également souvent associée à une rougeur ou une douleur de la langue et de la bouche. Dans les cas les plus graves, elle peut s’étendre à l’œsophage et provoquer des douleurs ou des difficultés à avaler.
Résumé : Lorsqu’il y a trop de Candida dans la bouche, il peut provoquer des lésions blanches et bosselées, des rougeurs et des douleurs dans la bouche et la gorge. Ce phénomène est également connu sous le nom de muguet buccal.

2. Fatigue et épuisement

L’un des symptômes les plus courants associés au Candida est la fatigue. Bien qu’il n’y ait aucune preuve que le Candida cause la fatigue, il peut y contribuer de plusieurs façons.
Tout d’abord, la candidose s’accompagne souvent de carences nutritionnelles, comme la vitamine B6, les acides gras essentiels et le magnésium. La carence en magnésium, en particulier, est connue pour provoquer la fatigue. Deuxièmement, les infections à Candida surviennent généralement lorsque le système immunitaire est affaibli. Un système immunitaire qui fonctionne mal peut en soi vous faire ressentir de la fatigue et de la lassitude. Une étude suggère que la candidose intestinale prolongée pourrait même être une cause potentielle du syndrome de fatigue chronique.

3. Infections récurrentes des voies génitales ou urinaires

Le Candida se trouve dans les voies vaginales de la plupart des femmes. Sa prolifération peut entraîner une candidose vaginale, également connue sous le nom d’infection à levures. On estime que 75 % des femmes auront au moins une infection vaginale à levures au cours de leur vie, et que la moitié d’entre elles auront au moins une récidive. Les hommes peuvent également contracter des infections génitales à levures, mais c’est beaucoup moins fréquent. Les symptômes de la candidose vaginale comprennent des rougeurs, des gonflements, des démangeaisons, des rapports sexuels douloureux et des pertes blanches et épaisses provenant du vagin. Bien qu’elle soit beaucoup moins fréquente, la candidose peut également provoquer une infection des voies urinaires (IVU). Les infections urinaires liées au Candida sont plus fréquentes chez les personnes âgées, les personnes hospitalisées ou les personnes immunodéprimées. Les symptômes d’une infection urinaire comprennent une sensation de brûlure lorsque vous urinez, une envie fréquente d’uriner, une urine trouble, foncée ou à l’odeur étrange et une douleur ou une pression dans le bas-ventre. Bien que d’autres bactéries, comme E. coli, soient plus susceptibles de provoquer des infections urinaires.
Toutefois, si vous souffrez d’infections récurrentes et pensez qu’elles sont dues à une prolifération de Candida, vous pouvez faire analyser votre urine pour le savoir.

4. Problèmes digestifs

La santé de votre système digestif repose en grande partie sur un bon équilibre entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries qui vivent dans votre intestin. Les « bonnes » bactéries qui résident normalement dans votre intestin sont importantes pour la digestion, car elles aident à transformer les amidons, les fibres et certains sucres. Lorsque les bactéries présentes dans votre intestin sont déséquilibrées, vous pouvez souffrir de troubles digestifs, notamment de constipation, de diarrhée, de nausées, de gaz, de crampes et de ballonnements. Des études récentes indiquent qu’une prolifération de Candida est associée à plusieurs maladies du tractus gastro-intestinal, notamment la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn (18

5. Infections des sinus

Les symptômes les plus courants sont l’écoulement nasal, la congestion nasale, la perte de l’odorat et les maux de tête. Bien que les sinusites de courte durée soient principalement causées par des bactéries, de nombreuses sinusites chroniques à long terme seraient d’origine fongique. Une étude menée sur un groupe de 210 personnes souffrant d’infections chroniques des sinus a révélé que 96 % d’entre elles avaient des champignons dans leur mucus. Les antibiotiques sont la méthode habituelle de traitement des sinusites. Cela peut fonctionner pour les infections bactériennes aiguës des sinus, mais pas pour les infections fongiques chroniques. En fait, traiter une infection chronique des sinus avec des antibiotiques pourrait même l’aggraver. Si vous souffrez d’infections des sinus qui durent plus d’un mois, le Candida peut être en cause.

6. Infections fongiques de la peau et des ongles

Tout comme dans votre intestin, il existe des bactéries sur votre peau qui empêchent le Candida de se développer de manière incontrôlée. Toutes les bactéries se développent dans des conditions différentes, notamment des niveaux de température, d’humidité ou d’acidité variables. C’est pourquoi un changement dans l’environnement de votre peau peut permettre à Candida de se surproduire. Par exemple, les cosmétiques, les savons et les crèmes hydratantes peuvent modifier les conditions de la peau, en particulier les variétés antibactériennes. Si la candidose cutanée peut toucher n’importe quelle partie du corps, les zones chaudes et humides, comme les aisselles et l’aine, sont particulièrement sujettes aux infections. Les démangeaisons et une éruption cutanée visible sont les deux symptômes les plus courants des infections fongiques cutanées. Une prolifération de Candida peut être à l’origine d’affections telles que le pied d’athlète, la teigne et la mycose des ongles des orteils. Bien qu’elles ne mettent pas la vie en danger, les infections fongiques cutanées peuvent être très inconfortables et diminuer considérablement la qualité de vie.
.

7. Douleurs articulaires

Si une infection à Candida pénètre dans la circulation sanguine et se propage dans l’organisme, elle peut infecter les articulations et provoquer de l’arthrite. Cela ne se produit généralement qu’après une intervention chirurgicale ou lorsqu’une surcroissance de Candida n’est pas traitée pendant une période prolongée. L’arthrite à Candida est associée à la douleur, à la raideur et au gonflement des articulations.
Les hanches et les genoux ont tendance à être les plus communément infectés. Le Candida peut également causer des infections osseuses, ou ostéomyélite, qui peuvent provoquer des douleurs et une sensibilité dans la zone infectée. Les infections osseuses et articulaires ne sont pas très courantes, mais une fois infectées, il peut être très difficile de s’en débarrasser.

Comment combattre la candidose

La meilleure façon de traiter la candidose et de prévenir les infections récurrentes est de s’attaquer à la cause sous-jacente. Les aliments que vous mangez jouent un rôle important dans le maintien de l’équilibre entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries dans votre intestin. Les sucres raffinés, les glucides et les produits laitiers à forte teneur en lactose peuvent favoriser la prolifération de Candida et d’autres « mauvais » micro-organismes. Une consommation excessive de ces aliments peut favoriser les infections si votre système immunitaire est affaibli. D’autre part, il a été démontré que certains aliments favorisent le développement des « bonnes » bactéries et inhibent la croissance du Candida.

– L’ail : L’ail contient une substance antifongique appelée allicine, dont l’action contre les levures Candida a été démontrée lors d’études menées sur des animaux et en éprouvette

– Huile de noix de coco : L’huile de noix de coco est riche en acide laurique, qui s’est avéré combattre les infections à Candida dans de multiples études en éprouvette.

– Curcumine : Des études en éprouvette indiquent que la curcumine peut tuer les levures Candida, ou du moins réduire leur croissance.

– Le xylitol : Dans une étude en éprouvette, le xylitol a aidé à combattre le Candida, en diminuant sa capacité à adhérer à une surface et à provoquer une infection.

– Aloe vera : Le gel d’aloe vera peut inhiber la croissance du Candida dans la bouche et prévenir les infections.

– Grenade : Une étude en éprouvette a indiqué que les composés végétaux de la grenade sont bénéfiques contre les levures Candida.

– Kombucha : le thé Kombucha est riche en polyphénols de thé et en acide acétique, qui se sont avérés tuer le Candida dans des études en éprouvette.

– Les probiotiques : Les probiotiques comme le Lactobacillus peuvent réduire la croissance du Candida et protéger contre les infections

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -