7 aliments qui plombent votre énergie à éviter

Cet article énumère sept aliments qui ont le potentiel de vous faire perdre votre énergie.

Il est normal que votre niveau d’énergie augmente et diminue légèrement au cours de la journée.De nombreux facteurs peuvent affecter ce flux et reflux naturel. Il s’agit notamment des niveaux de sommeil et de stress, de votre niveau d’activité physique et des aliments que vous consommez. En général, la prise d’un repas ou d’une collation tend à faire le plein d’énergie, ce qui vous aide à vous sentir plus énergique. Cependant, certains aliments peuvent en fait vous faire perdre votre énergie. Cet article énumère sept aliments qui ont le potentiel de vous faire perdre votre énergie.

1. Le pain blanc, les pâtes et le riz

Les céréales sont riches en glucides, qui fournissent à l’organisme une bonne source d’énergie. Cependant, les céréales transformées telles que celles que l’on trouve dans le pain blanc, les pâtes blanches et le riz blanc peuvent en fait causer plus de mal que de bien en ce qui concerne vos niveaux d’énergie. Cela s’explique en partie par le fait que la couche extérieure du grain, appelée son, qui contient des fibres, est retirée pendant la transformation. De ce fait, les céréales transformées contiennent moins de fibres et ont tendance à être digérées et absorbées plus rapidement que les céréales complètes. C’est pourquoi un repas ou une collation riche en céréales transformées entraîne généralement une augmentation rapide de la glycémie et du taux d’insuline, suivie d’une baisse d’énergie.

En revanche, les céréales complètes vous aident à réguler votre taux de sucre dans le sang et à maintenir votre énergie constante tout au long de la journée. Les céréales transformées sont également dépourvues d’une autre partie importante du grain : le germe. Le germe contient de nombreux nutriments importants qui peuvent également jouer un rôle dans le maintien de votre niveau d’énergie. Par exemple, le germe est particulièrement riche en vitamines B, que votre corps peut utiliser pour créer de l’énergie.
Par conséquent, en évitant les céréales transformées ou en les remplaçant par des céréales complètes, vous pouvez fournir à votre organisme davantage de nutriments et prévenir les pics et les chutes d’énergie.

 

2. Céréales pour petit-déjeuner, yaourts et autres aliments contenant des sucres ajoutés

De nombreux aliments sur le marché sont chargés de sucres ajoutés qui, lorsqu’ils sont consommés trop fréquemment, peuvent nuire à vos niveaux d’énergie. Par exemple, de nombreuses personnes considèrent les céréales pour petit-déjeuner comme un élément important d’une routine de petit-déjeuner saine et énergisante. Cependant, de nombreuses variétés ne parviennent pas à fournir l’énergie nécessaire pour commencer la journée. La raison en est que la plupart des céréales pour petit-déjeuner contiennent très peu de fibres, mais des quantités importantes de sucres ajoutés. En fait, les sucres représentent jusqu’à 50 % du total des glucides présents dans de nombreuses céréales pour petit-déjeuner. La combinaison d’une teneur élevée en sucre et d’une faible teneur en fibres peut provoquer un pic de glycémie et d’insuline, entraînant une montée d’énergie suivie d’un effondrement.

De plus, certaines recherches suggèrent que la consommation d’aliments riches en sucres ajoutés peut augmenter la probabilité que vous ayez envie d’autres aliments sucrés, ce qui peut créer un cycle d’épuisement de l’énergie. Pour éviter l’effet de manque d’énergie des céréales pleines de sucre, optez pour des variétés sans sucre ajouté qui contiennent au moins 4 à 5 grammes de fibres par portion.
Les yaourts aromatisés, les jus de fruits,les barres de céréales et même certains types de pain sont d’autres aliments populaires du petit-déjeuner qui ont tendance à contenir des niveaux élevés de sucres ajoutés.
Si vous cherchez à maintenir votre niveau d’énergie élevé, vous avez tout intérêt à les éviter ou à trouver des alternatives moins sucrées.

 

3. L’alcool

L’alcool est connu pour son effet relaxant. En fait, de nombreuses personnes déclarent que le fait de boire un peu d’alcool au dîner ou le soir les aide à s’endormir plus facilement. Bien que cela puisse sembler positif, ce n’est pas forcément le cas. En effet, l’alcool peut réduire la qualité et la durée du sommeil, ce qui rend le sommeil moins réparateur. Par conséquent, bien que l’alcool puisse vous aider à vous sentir plus détendu ou à vous endormir plus facilement, selon la quantité consommée, il peut en fait épuiser votre énergie en vous faisant vous réveiller le lendemain matin en vous sentant moins reposé. Une consommation faible à modérée d’alcool ne semble pas avoir une grande influence sur la qualité ou la durée du sommeil. Seules les grandes quantités d’alcool semblent drainer l’énergie de cette manière. Par conséquent, pour éviter les effets de l’alcool sur l’énergie, veillez à maintenir votre consommation à un niveau faible à modéré. Cette consommation est définie comme un verre standard ou moins par jour pour les femmes, et deux verres ou moins pour les hommes. Un verre standard est l’équivalent de 355 ml de bière, de 148 ml de vin ou de 44 ml de spiritueux.

 

4. Le café

Consommé avec modération, le café peut avoir des effets physiques et mentaux positifs. Par exemple, des études montrent que le café peut contribuer à réduire de 26 à 34 % le risque de développer des maladies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Une analyse de 18 études a également indiqué que chaque tasse de café consommée quotidiennement par une personne peut réduire de 7 % son risque de développer un diabète de type 2. La caféine, le stimulant contenu dans le café, a également été signalée comme créant un regain d’énergie et de fonctions cérébrales à court terme, ce sur quoi de nombreuses personnes comptent lorsqu’elles se sentent fatiguées.

Cela dit, si vous buvez régulièrement du café, votre corps développera une tolérance, ce qui réduira la puissance de ses effets. Plus important encore, le fait de dépendre régulièrement du café au lieu de se nourrir ou de dormir correctement peut épuiser votre énergie au fil du temps. Une trop grande quantité de caféine peut également affecter négativement la qualité de votre sommeil, ce qui peut réduire vos niveaux d’énergie à long terme.
Les personnes qui consomment du café devraient limiter leur consommation à environ quatre tasses par jour.

 

5. Boissons énergisantes

Il est indéniable que les boissons énergisantes peuvent vous donner un regain d’énergie à court terme. En fait, plusieurs études montrent que les boissons énergisantes peuvent améliorer la concentration et la mémoire d’environ 24 %, en plus de réduire la somnolence. Les fabricants de boissons énergisantes incluent un cocktail d’ingrédients stimulants dans leurs formulations. Cependant, les chercheurs attribuent la plupart des effets énergisants au sucre et à la caféine que ces boissons contiennent. En ce qui concerne le sucre, de nombreuses boissons énergisantes en contiennent des quantités ridiculement élevées – parfois jusqu’à 10 cuillères à café (52 grammes) par récipient. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la consommation de grandes quantités de sucres ajoutés peut provoquer un pic d’énergie, puis une chute brutale, ce qui peut vous faire vous sentir plus fatigué qu’avant la consommation de la boisson. De plus, comme c’est le cas pour le café, les personnes qui consomment régulièrement des boissons énergisantes peuvent développer une tolérance à la caféine qu’elles contiennent. Cela signifie que le buveur doit consommer des quantités de plus en plus importantes pour ressentir les mêmes effets énergisants. En outre, certaines recherches montrent que les boissons énergisantes peuvent réduire la durée et la qualité du sommeil. Si cela se produit trop fréquemment, attendez-vous à ce que cela réduise vos niveaux d’énergie.

6. Les aliments frits et rapides

Les aliments frits et les fast-foods peuvent également vous priver d’énergie. En effet, ils sont généralement riches en graisses et pauvres en fibres, deux facteurs qui peuvent ralentir votre digestion. Une digestion plus lente peut réduire la vitesse à laquelle les nutriments énergétiques pénètrent dans l’organisme, retardant ainsi l’augmentation d’énergie à laquelle vous pouvez généralement vous attendre après un repas. De plus, les aliments frits et rapides ont tendance à être pauvres en vitamines, minéraux et autres nutriments essentiels. Les aliments riches en nutriments aident à stimuler et à maintenir votre niveau d’énergie, mais la consommation trop fréquente de fritures et d’aliments rapides peut les écarter de votre alimentation. Consommer trop d’aliments gras en une seule fois peut également vous donner une sensation de satiété excessive. Dans certains cas, cela peut anéantir votre énergie ou votre envie de faire quoi que ce soit pendant les deux heures qui suivent.

7. Aliments hypocaloriques

À l’heure du goûter, certaines personnes optent pour des versions hypocaloriques de leurs aliments préférés, pensant qu’il s’agit d’un choix plus sain. Cependant, si vous intégrez trop de ces aliments dans votre alimentation, vous risquez de ne pas consommer suffisamment de calories tout au long de la journée, ce qui peut réduire considérablement vos niveaux d’énergie. Les calories sont une unité de mesure utilisée pour estimer la quantité d’énergie qu’un aliment fournira à votre corps après sa digestion. Votre corps utilise des calories pour maintenir des fonctions de base telles que la respiration, la pensée et le rythme cardiaque. Les calories que vous consommez couvrent également l’énergie que vous dépensez en bougeant tout au long de la journée, y compris les calories que vous brûlez en faisant de l’exercice. Le fait de fournir régulièrement à votre corps beaucoup moins de calories qu’il n’en a besoin peut créer des déséquilibres hormonaux et ralentir votre métabolisme, vous laissant une sensation d’épuisement. Manger trop peu de calories aux repas ou aux collations peut également augmenter les fringales. Cela peut vous conduire à trop manger au repas suivant, vous laissant une sensation de satiété et de paresse.

 

En résumé

Manger et boire sont généralement considérés comme des moyens efficaces d’augmenter votre niveau d’énergie. Cependant, ce que vous mangez a de l’importance. Plus précisément, les sept aliments et boissons énumérés ci-dessus sont plus susceptibles de vider votre réservoir d’énergie que de le ravitailler. Il est peu probable que la consommation de ces aliments, peu fréquente ou avec modération, ait des effets négatifs durables. Toutefois, si votre niveau d’énergie est constamment bas, vous avez tout intérêt à éviter complètement ces aliments.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.