ActualitéCancer

5 signes précoces de cancer du poumon à reconnaitre

Alors que le cancer du poumon touche généralement les fumeurs de longue date, le nombre de personnes n’ayant jamais fumé et chez qui on diagnostique un cancer du poumon est en augmentation. En fait, 20 % des personnes qui meurent d’un cancer du poumon n’ont jamais fumé. De plus, le cancer du poumon semble augmenter chez les jeunes de trente et quarante ans qui n’ont jamais fumé un seul jour de leur vie. Les experts tentent encore de comprendre exactement pourquoi. Mais les causes potentielles pourraient être les niveaux élevés de radon dans les maisons (qui peuvent passer facilement inaperçus), l’exposition à la fumée secondaire et les antécédents familiaux.

Par ailleurs, une forte pollution de l’air, ainsi que des substances cancérigènes comme l’amiante, peuvent également être à blâmer.

Le dépistage n’est pas une option mais une nécessité

Malheureusement, il n’y a pas de moyen facile d’identifier la maladie chez les non-fumeurs. Les médecins peuvent dépister le cancer du poumon à l’aide d’une tomographie à faible dose. Mais le dépistage est réservé aux personnes dont on sait qu’elles sont à haut risque. Actuellement, la population la plus concernée par le dépistage du cancer du poumon est âgées de 55 à 80 ans et a fumé ou arrêté de fumer au cours des 15 dernières années. Sans dépistage, il est difficile d’identifier un cancer du poumon à un stade précoce. Au moment où la plupart des gens présentent des symptômes suffisamment inquiétants pour justifier un appel à leur médecin, le cancer peut être avancé.

Repérer les premiers symptômes du cancer du poumon

Étant donné l’augmentation du nombre de cancers du poumon chez les personnes qui ne semblent pas présenter de facteurs de risque pour la maladie, il est important de prêter attention aux symptômes inquiétants et de les signaler au médecin.

Voici quelques signes avant-coureurs auxquels il faut être attentif.

1 L’essoufflement

L’essoufflement est l’un des principaux symptômes de la COVID-19, il est donc sur toutes les lèvres ces jours-ci. Mais c’est aussi un symptôme du cancer du poumon. Si vous êtes une personne active qui ne peut plus monter quelques étages sans s’arrêter pour souffler, c’est un symptôme inhabituel et inquiétant.

2 Une toux chronique

Attraper un rhume ou la grippe (ou maintenant, COVID-19) est courant, surtout en hiver. Et la toux peut durer plus longtemps que prévu (en moyenne 18 jours). Une toux sèche, persistante et tenace qui dure depuis quatre à six semaines ou plus peut cependant indiquer que vous avez besoin d’une radiographie pour vérifier l’état de vos poumons.

3 Cracher du sang

Ce n’est jamais normal, et cela nécessite une évaluation urgente. Les causes peuvent aller du cancer du poumon à la bronchite, ou à une infection virale ou bactérienne.

4-5 Perte de poids, fièvre, sueurs nocturnes

La perte de poids (sans régime), les fièvres non liées à une maladie ou les sueurs nocturnes abondantes sont autant de symptômes qui inciteront votre médecin à vous évaluer pour un cancer caché.

Sources

https://academic.oup.com/jnci/article/109/7/djw295/2962336

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6462682/

 

Articles similaires