5 façons de consommer du collagène pour une peau saine, jeune et éclatante

Le collagène est une protéine qui a des fonctions cruciales. Comme aider notre corps à guérir les ecchymoses et les os cassés, protéger nos articulations et maintenir notre système digestif à son meilleur. Bien que notre corps produise naturellement du collagène tout au long de notre vie, nous en produisons de moins en moins en vieillissant. Existe-t-il des moyens de consommer du collagène par le biais des aliments que vous choisissez ?

Beaucoup d’entre nous pensent aux soins de la peau quand ils pensent au collagène, et à des problèmes tels que les rides ou la perte d’élasticité. Mais la diminution de cette protéine vitale peut également avoir des implications comme la détérioration du cartilage de nos articulations. La supplémentation en collagène s’est avérée efficace pour améliorer l’élasticité de la peau, l’hydratation et l’apparence des rides dans certaines études. Certaines petites études suggèrent que la supplémentation en collagène pourrait améliorer la santé cardiaque et contribuer à réduire le risque d’ostéoporose chez les femmes ménopausées. Mais des recherches supplémentaires doivent être menées dans ces domaines.

Il existe de nombreux types de suppléments de collagène. Cherchez plutôt des aliments qui peuvent aider votre corps à produire naturellement plus de collagène. Votre corps a besoin de quelques acides aminés en particulier (tels que la proline et la glycine) pour fabriquer et synthétiser le collagène dont votre corps et votre peau ont besoin.

Voici quelques aliments qui peuvent vous aider.

Bouillon d’os

Des recherches ont montré qu’il est peu probable que le bouillon d’os contienne des concentrations d’acides aminés clés suffisamment élevées pour avoir un effet significatif sur la production de collagène. Cependant, si vous intégrez des produits d’origine animale à votre alimentation, cela peut être un petit moyen de donner à votre corps des éléments constitutifs du collagène qui ne contiennent pas d’ingrédients, d’additifs ou de charges bizarres.

Poulet

Tout comme nous, les animaux et leurs tissus contiennent de nombreuses protéines. Dont le collagène, ainsi que les acides aminés nécessaires à la production de collagène. Le poulet et les autres viandes maigres, comme la dinde, le porc et le poisson, sont d’excellents choix si vous voulez soutenir la production de collagène de votre corps. En effet, les protéines animales sont considérées comme des protéines complètes. Elles contiennent les neuf acides aminés essentiels dont nous avons besoin. Car notre corps ne peut pas les produire par lui-même.

Palourdes

Ces savoureux bivalves ont une teneur en cuivre plus élevée que celle de n’importe quel autre aliment. Or votre corps a besoin de cuivre pour synthétiser le collagène ainsi que l’élastine. Une autre protéine clé qui maintient votre peau et vos tissus conjonctifs en bonne santé. Parmi les autres aliments riches en cuivre, on trouve d’autres crustacés, comme les huîtres. Mais aussi le bœuf, le veau et l’agneau (en particulier les abats). Il existe également des sources de cuivre d’origine végétale. Bien qu’elles contiennent moins de ce minéral essentiel que les options d’origine animale.

Agrumes et baies

Si vous cherchez un moyen de rajeunir votre peau sans manger de viande, les agrumes et les baies sont de bons choix. En effet, ils sont riches en vitamine C. Essentielle au processus de production du collagène. Bonus : de nombreux fruits colorés, en particulier les baies, contiennent de grandes quantités d’antioxydants. Ils contribuent également à lutter contre le vieillissement et le stress de l’organisme et à protéger votre peau des dommages. Si vous avez besoin de variété dans votre alimentation, remplacez de temps en temps vos myrtilles ou pamplemousses par des kiwis. Ce fruit est étonnamment riche en vitamine C.

Ail

L’ail n’est peut-être pas le premier aliment auquel vous pensez quand vous pensez à la santé de votre peau. Mais si vous l’aimez, vous devriez commencer à en ajouter le plus possible à votre régime alimentaire. Pourquoi ? Il est prouvé que plusieurs composés présents dans l’ail peuvent essentiellement court-circuiter le déclin ou la dégénérescence du procollagène. C’est un élément essentiel constitutif du collagène que vous voulez que votre corps fabrique davantage. En bref, les composés anti-inflammatoires et antioxydants de l’ail peuvent empêcher le stress et l’exposition aux UVB d’altérer le collagène que votre corps travaille si dur à fabriquer.

Et évitez …

Cela ne vous choquera pas, mais si vous voulez rester en bonne santé, évitez les excès de sucre. L’excès de sucre peut entraîner la production d’AGE. Un parfait acronyme, n’est-ce pas ?

En vérité, si vous avez déjà un régime alimentaire sain et équilibré qui comprend beaucoup de protéines maigres et de fruits et légumes frais, vous donnez probablement déjà à votre corps tous les acides aminés et autres nutriments dont il a besoin pour synthétiser beaucoup de collagène. Mais, si vous vous inquiétez de la santé ou de l’apparence de votre peau, ou si vous avez d’autres problèmes de santé qui peuvent être liés à une diminution du collagène, comme des douleurs articulaires, il peut être utile d’intégrer davantage de ces aliments dans votre alimentation.