NutritionOn en parle

5 aliments que l’on croit sains mais qui ne le sont pas du tout

Beaucoup de gens essaient de suivre un régime alimentaire sain. Cependant, grâce à des techniques de marketing ou simplement à la croyance du public, de nombreux aliments que les gens consomment régulièrement sont en fait moins sains qu’ils ne le paraissent. Ce qui est sain et ce qui ne l’est pas n’est pas toujours clair. Même la plupart des aliments de cette liste sont disponibles en version plus saine. La différence est de savoir ce qu’il faut rechercher.

Voici les cinq aliments les plus malsains que les gens peuvent souvent considérer comme sains.  Egalement  la manière de faire de meilleurs choix en les incorporant dans le régime alimentaire.

 

5 aliments malsains considérés à tort comme sains

1. Le pain

Le pain 100 % naturel à base de céréales complètes est un complément très nutritif pour de nombreux régimes alimentaires. Les pains composés de blé entier naturel contiennent toujours le son et le germe du grain, qui contiennent une grande partie des nutriments et des fibres.

Mais de nombreux pains transformés retirent le son et le germe du grain pour donner au pain une texture lisse. Cependant, cela affecte également la charge glycémique du pain. Car les fibres contenues dans le pain complet contribuent à ralentir l’absorption des glucides et des sucres. L’indice glycémique (IG) mesure dans quelle mesure les aliments riches en glucides augmentent le taux de glucose dans le sang. Le pain blanc est un aliment à IG très élevé, avec un score de 70 ou plus. Le pain complet 100 % moulu à la meule de pierre est un aliment à faible IG avec un score de 55 ou moins.

Des inquiétudes peuvent également être exprimées quant aux ingrédients tels que l’acide phytique présent dans les céréales non germées. Comme le souligne une étude publiée en 2015 dans le Journal of Food Science and Technology, l’acide phytique se lie aux micronutriments présents dans les autres aliments qu’une personne consomme et les rend impossibles à absorber par l’organisme. Les personnes qui intègrent du pain dans leur alimentation peuvent envisager de choisir des pains à 100 % de céréales complètes. De même, toute personne préoccupée par la présence d’acide phytique dans son pain peut choisir un pain contenant uniquement des céréales complètes. Ce qui réduit la teneur en acide phytique.

2. Sodas diététiques

De nombreuses personnes considèrent que les sodas diététiques sont des versions plus saines du soda. Ce n’est peut-être pas tout à fait vrai. Si les sodas diététiques contiennent moins de calories grâce à l’absence de sucre, la plupart d’entre eux contiennent des édulcorants non nutritifs comme l’aspartame. Qui ne sont peut-être pas aussi sains que beaucoup le pensent.

Une étude publiée dans la revue Research in Nursing & Health a révélé que l’aspartame peut affecter l’humeur. En suivant un régime à forte teneur en aspartame, bien en dessous de la limite quotidienne recommandée, les participants avaient une humeur plus irritable, des niveaux de dépression plus élevés et des performances encore plus mauvaises dans les tests d’orientation spatiale. De nombreuses personnes pensent également que la consommation de sodas diététiques les aidera à perdre du poids. Cependant, une étude systématique réalisée à partir de 2017 montre que la recherche ne soutient pas l’idée que les édulcorants non nutritifs aideront les gens à perdre du poids.

3. Jus de fruits et smoothies

Si un smoothie fait maison ou un jus de fruit frais peut être un bon moyen d’ajouter des fruits à son régime alimentaire, les produits à base de fruits emballés ou achetés en magasin ne sont pas aussi sains que beaucoup de gens le croient. Cela peut être dû à ce que les fabricants laissent de côté un aspect important des jus et des smoothies: les fibres.

Dans un fruit entier, les fibres du fruit aident à contrôler la vitesse à laquelle le corps digère le sucre. Les jus de fruits contiennent également une grande quantité de sucre. Par conséquent, même s’il constitue un meilleur choix que les sodas, il peut entraîner une consommation excessive de calories au cours de la journée.

L’autre problème est celui de la transformation qui entre dans la composition de nombreux jus et smoothies conditionnés. La transformation des fruits peut prolonger la durée de vie d’un jus ou d’un smoothie. Mais elle peut aussi entraîner une perte de certains des nutriments utiles contenus dans le fruit, comme la vitamine C, le calcium et les fibres. D’un autre côté, un jus de fruit « 100 % pur jus » ne semble pas augmenter le risque de problèmes tels que le diabète, même s’il est riche en sucre. Une étude publiée dans le Journal of Nutritional Science suggère que les jus de fruits à 100 % n’affectent pas le taux de glucose ou le contrôle du glucose par l’organisme.

4. Sirop d’agave

De nombreuses personnes comprennent les dangers potentiels d’un excès de sucre dans l’alimentation et recherchent des édulcorants alternatifs. Le sirop d’agave est un édulcorant dérivé de la plante d’agave. Plusieurs entreprises le commercialisent comme une alternative saine au sucre. Toutefois, ces allégations ne sont peut-être que partiellement exactes. Le sirop d’agave n’a pas tendance à provoquer les mêmes pics de sucre dans le sang que le sucre de table. En effet, le sirop d’agave contient principalement du fructose, un sucre qui n’affecte pas directement le taux de glucose dans le sang.

C’est pourquoi de nombreux produits qui utilisent du sirop d’agave peuvent prétendre qu’ils conviennent aux personnes atteintes de diabète. Toutefois, ce fructose supplémentaire peut exercer un stress sur d’autres parties du corps. Le foie transforme le fructose, et manger des aliments riches en fructose comme le sirop d’agave peut exercer une pression supplémentaire sur l’organe pour qu’il convertisse ces sucres en graisses. Cela peut alors augmenter le pourcentage de graisse corporelle et entraîner d’autres problèmes. Une étude publiée dans la revue Current Opinion in Lipidology rapporte que les personnes qui consomment plus de fructose peuvent avoir un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires, de syndrome métabolique et de diabète de type 2.

5. Mélange de fruits à coques

Un mélange maison de noix grillées à sec avec quelques raisins secs ou des canneberges séchées peut être un bon complément alimentaire et un en-cas parfait pour de nombreuses personnes. Cependant, de nombreux mélanges achetés en magasin sont loin de ce simple mélange. Des ingrédients ajoutés tels que des morceaux de chocolat, des fruits recouverts de yaourt, et même du sel, du sucre et des huiles supplémentaires peuvent ajouter beaucoup de calories à un en-cas déjà riche en calories.

Les gens peuvent se passer du mélange acheté en magasin et faire un simple mélange de noix crues ou grillées à sec. Il peut également être utile de contrôler les portions pour en mettre une petite quantité de côté chaque jour.

En général, le fait de garder un œil sur les ingrédients supplémentaires, tels que les sucres ou les céréales transformées, peut aider une personne à prendre de meilleures décisions en matière de nutrition. Une option peut consister à prendre quelques minutes de plus pour préparer les aliments et à éviter les solutions de rechange achetées en magasin.

Il est également important de noter que de nombreux aliments auront des effets différents sur différentes personnes. Toute personne ne sachant pas quels aliments elle doit éviter en raison d’une affection ou d’une allergie sous-jacente doit envisager de consulter son médecin ou son nutritionniste.

Sources

zad, M. B., et al. (2017). Nonnutritive sweeteners and cardiometabolic health: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials and prospective cohort studies.

Clemens, R., et al. (2015). Squeezing fact from fiction about 100% fruit juice.

Glycemic index and diabetes. (2014).

Gupta, R. K., et al. (2015). Reduction of phytic acid and enhancement of bioavailable micronutrients in food grains.

Lindseth, G. N., et al. (2014). Neurobehavioral effects of aspartame consumption.

Li, X., et al. (2016). Short- and long-term effects of wholegrain oat intake on weight management and glucolipid metabolism in overweight type-2 diabetics: A randomized control trial.

Murphy, M. M., et al. (2017). 100% fruit juice and measures of glucose control and insulin sensitivity: A systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials.

Rasane, P., et al. (2015). Nutritional advantages of oats and opportunities for its processing as value added foods – A review.

Articles similaires